Rallye d’Allemagne 2018



Le rallye d’Allemagne 2018, disputé du 16 au 19 Août prochains, repart sur les mêmes bases que l’an passé avec des modifications mineures au parcours.

Dès le jeudi, les concurrents auront l’occasion de découvrir un nouveau shakedown, tracé en majorité sur l’ancienne spéciale de St. Wendeler Land disputée l’an passé.

Pour le premier jour de course, le chrono de Stein und Wein, plus apparu depuis 2015, fait son retour en prenant la place de celui de Grafschaft. Ce dernier sera bien disputé sur ce rallye avec deux passages le dimanche matin avant la Power Stage, elle aussi modifiée avec le retour du chrono de Bosenberg.

Le samedi, la spéciale de Panzerplatte sera bien évidemment le gros morceau du jour alors que le chrono d’Arena Panzerplatte est rallongé à 9,43 km et se disputera à deux reprises contre trois fois auparavant.

Programme du rallye

17 Juillet 2018 : Clôture des engagements
14 et 15 Août 2018 : Reconnaissances

Jeudi 16 Août 2018 (2,04 km)
 08h00Shakedown5,60 km
 14h55 Départ de Bostalsee 
 15h55Regroupement à St Wendel (2h50) 
ES119h08Super Special Stage St Wendel2,04 km
Vendredi 17 Août 2018 (101,42 km)
  Assistance (Bostalsee) 
ES210h06Stein und Wein 119,44 km
ES31h00Mittelmosel 122 km
ES411h31Wadern-Weiskirchen 19,27 km
  Assistance (Bostalsee) 
ES516h17Stein und Wein 219,44 km
ES617h02Mittelmosel 222 km
ES718h40Wadern-Weiskirchen 29,27 km
  Assistance (Bostalsee) 
Samedi 18 Août 2018 (150,12 km)
  Assistance (Bostalsee) 
ES808h48Arena Panzerplatte 19,43 km
ES909h15Panzerplatte 138,57 km
  Changement de pneus (Birkenfeld) 
ES1011h03Freisen 114,78 km
ES1112h06Römerstraße 112,28 km
  Assistance (Bostalsee) 
ES1215h08Arena Panzerplatte 29,43 km
ES1315h35Panzerplatte 238,57 km
  Changement de pneus 
ES1417h23Freisen 214,78 km
ES1518h26Römerstraße 212,28 km
  Assistance (Bostalsee) 
Dimanche 19 Août 2018 (73,11 km)
  Assistance (Bostalsee) 
ES1607h25Grafschaft 129,07 km
  Regroupement (Morbach) 
ES17 09h42Grafschat 229,07 km 
ES1812h18Bosenberg Power Stage14,97 km

Palmarès récent

L’an passé dans des conditions humides, Ott Tänak s’était logiquement imposé malgré une belle résistance d’Andreas Mikkelsen, alors au volant de la Citroën C3 WRC.

  • 2017 : Tänak (Ford Fiesta WRC), Mikkelsen, Ogier
  • 2016 : Ogier (Volkswagen Polo R WRC), Sordo, Neuville
  • 2015 : Ogier (Volkswagen Polo R WRC), Latvala, Mikkelsen
  • 2014 : Neuville (Hyundai i20 WRC), Sordo, Mikkelsen
  • 2013 : Sordo (DS3 WRC)
  • 2012 : Loeb (DS3 WRC)
  • 2011 : Ogier (DS3 WRC)
  • 2010 : Loeb (C4 WRC)
  • 2008 : Loeb (C4 WRC)
  • 2007 : Loeb (C4 WRC)
  • 2006 : Loeb (Xsara WRC)
  • 2005 : Loeb (Xsara WRC)
  • 2004 : Loeb (Xsara WRC)
  • 2003 : Loeb (Xsara WRC)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Rallye54 dit :

    Par contre, l’assistance à Bostalsee, c’est nul ! loin de tout… et si il pleut comme l’année dernière, c’est un bourbier infâme…

  2. Denis dit :

    Pour y avoir habité durant des années, je trouve regrettable de limiter cette épreuve à soit des « routes » dans le vignoble ou, les pistes aux 7 revêtements d’un terrain militaire…
    Parce que l’Allemagne peut offrir de bien plus belles routes idéales pour le rallye.
    Moins pour les pouvoirs « écolo » locaux, très puissants.
    Dommage.

    • KarineVix dit :

      Entièrement d’accord.
      On a beau dire c’est mieux que rien, c’est quand même un peu décevant.

    • jeanlouis dit :

      Les écoles allemands… iles ne sont contents que lorsque leur économie est excédent commercial grâce à leur industrie automobile qu’ils sont contents !! Porsche, Bmw,Mercedes, Volkswagen, Audi ça ne les dérangent pas quand ils vendent des voitures dans le monde entier !!

  3. KarineVix dit :

    Petit soucis….Sur le site Planetemarcus la SS1 se déroulerait à st Wendel?

  4. roland59 dit :

    trop de longues en Corse (qui coûtent un peu bêtement, ex: Lappi) et trop de moyennes courtes à l’ADAC… 6 à 12 kil ou moins… ou 9 à moins de 15 kil… çà fait beaucoup quand-même..
    et ces quasi 5 h d’attente entre la 4 et la 5… là aussi, c’est un peu trop…

    • minupinu17 dit :

      La corse est un rallye d’homme c’est comme ça

      • roland59 dit :

        je ne vois pas bien le rapport…

        • minupinu17 dit :

          ça ne m’étonne pas

          • roland59 dit :

            superbe mais insuffisante démonstration… 🙂
            tu pourrais compléter… 🙂

          • minupinu17 dit :

            nan je plaisante, mais sérieusement pour moi un rallye doit être une « épreuve » quelque chose qui faut surmonter, être à fond pendant 45 minutes ressortir avec deux kilos en moins
            L’époque du safari et ses spéciales de 80Km au milieu de rien me manque tellement ….

            Perso je préfère un tour de corse où tout peut changer à tout instant qu’un rallye comme l’Allemagne ou tu fais 10Km de spéciale (voir 9 !!!) et t’as 11 WRC RC1 dans le même temps à la seconde près. Pas trop d’intérêt ….

    • jeanlouis dit :

      en ce qui me concerne, le rallye doit avoir des ES longues ! des mini-machinde 10 bornes c’est NUL ! autant faire des course de cotes !!!

  5. SUB dit :

    Avec ou sans LOEB? Pour l’instant c’est non,
    mais il n’y a pas d’interference avec le calendrier du world RX, alors…

  6. minupinu17 dit :

    Des spéciales d’une dizaine de Km….. franchement c’est triste

  7. BIBFLO63 dit :

    L’allemagne « modifié » …. « modifiée » par petite touche !!!

    • minupinu17 dit :

      LE rallye modifié (je pense)

      • Joël G dit :

        Oui, à part le paysage politique, je ne pense pas qu’il y ai des modifications prévues sur l’Allemagne -)

        • Joël G dit :

          pas en rapport direct avec le rallye et le texte mais pour illustrer que les choses changent inexorablement, en Allemagne aussi. Un des dirigeants de Porsche vient de révéler que en 2030, Porsche ne produira plus de moteur thermique; et que entre temps toute leur gamme sportive sera passée à l’électrique. On aime ou pas, mais c’est un fait que le moteur thermique n’a plus le vent en poupe, même chez les marques de légende, Ferrari travaillant aussi sur un modèle hybride.