S.Ogier : “Un week-end incroyable”



Alors qu’il abordait ce rallye de Sardaigne avec l’ambition de limiter la casse face à ses rivaux pour le titre, Sébastien Ogier a fait bien mieux que ça, remportant la victoire grâce à une performance irréprochable.

Cet après-midi en conférence de presse, le septuple champion du monde est revenu sur ce week-end assez inattendu.

“Ce fut un week-end incroyable. Je ne m’attendais pas à venir ici et à me battre pour la première place. Repartir avec 27 points, c’est vraiment une très bonne sensation. Nous avons fait un peu de travail pendant les essais entre les rallyes ; au Portugal, ce n’était pas aussi rapide que je le voulais, donc je suis content de revenir avec une voiture que j’aime beaucoup plus et qui a plus de potentiel. Ce n’est pas tous les jours que l’on gagne le rallye de Sardaigne en étant le premier sur la route, nous pouvons savourer cette victoire.”

Les performances du français pendant la première étape ont évidemment été capitales alors qu’il devait balayer la route. 

“J’ai atteint mon objectif ce jour là. Vous savez, avec les conditions sèches, je m’attendais vraiment à beaucoup souffrir. Pendant ce temps, tout ce que vous pouvez faire est de vous concentrer sur le gars juste derrière vous et si vous êtes déjà plus rapide qu’eux, alors c’est un exploit et d’autres gars en plus, c’est un bonus. Je faisais ça avec Elfyn et Thierry le premier jour. OK, Ott était à une vitesse différente, mais c’est normal avec sa position sur la route.

Je crois que les deux premières spéciales m’ont aidé. Quand on connaît la spéciale, tout le monde travaille avec la vidéo, mais si on passe sur une nouvelle spéciale, il faut se fier aux notes et prendre un petit risque, cela m’a permis d’attaquer très fort dès le début du rallye. J’ai pris un bon départ et après cela, j’ai eu un peu de mal sur d’autres spéciales connues du premier jour.”

Le lendemain, le pilote Toyota a signé cinq scratchs en huit spéciales disputées, profitant bien sûr de l’abandon d’Ott Tänak pour prendre les commandes de cette épreuve. Ce dimanche, le français a manqué d’un peu de réussite dans la Power Stage pour marquer quelques points supplémentaires.

“Le deuxième jour a été fort pour nous, mais ce n’était pas avec la même prise de risques. Le premier jour, j’ai dû prendre le risque de compenser la position de départ. La deuxième journée a été bonne et quand Ott a rencontré des problèmes, nous avons pu nous retrouver en tête, c’était une course différente. J’ai commencé à essayer de rester intelligent pour assurer la victoire. La dernière attaque était dans la Power Stage et le seul problème que nous avons eu ce week-end est survenu lorsque nous avons essayé de traverser le gué. En fait, j’ai eu très peur sur le moment, ​​nous avons eu un gros raté et avons perdu cinq ou six secondes. Je dois vérifier, mais cela nous a peut-être coûté la victoire en Power Stage. Mais marquer 27 points, c’est vraiment une bonne chose !”

Contrairement au Portugal, le pilote Toyota n’a pas ouvertement critiqué les pneumatiques au cours du week-end, mais en conférence de presse, il semble que ses impressions n’ont pas beaucoup évolué au cours de cette épreuve.

“La Sardaigne a toujours l’air d’avoir belles routes, et elles le sont, mais au deuxième passage, elles peuvent être très accidentées pour la voiture. Je devais être intelligent. Néanmoins, nous utilisons des pneus qui ne sont pas très solides pour ces conditions difficiles et je dois garder cela à l’esprit. Nous avons réussi avec très peu de pneus tendres dans le package et ces pneus sont bons sur cette surface. Vous ne gagnez jamais facilement un rallye en WRC.”

En remportant la Sardaigne pour la quatrième fois de sa carrière, la première depuis 2015, le français vient de glaner son 52e succès en carrière. Celui acquis ce dimanche est forcément assez spécial par rapport à l’ordre de départ du premier jour. 

“Je l’ai mentionné avant le départ : je ne sais pas ce que je fais ce week-end, je serai peut-être mieux chez moi. Au final, il semble que c’était une bonne idée d’être ici. C’est difficile de classer les victoires, mais ouvrir la route et gagner la Sardaigne, ça n’arrive pas tous les jours. C’est un signe que nous devons classer cette victoire assez haute dans le “classement”. C’est spécial, même si, pour être honnête, je préfère le combat intense. Avec ces règles, c’est toujours la même histoire : les meilleurs pilotes ne peuvent pas tous se battre ensemble quand il y a trop de différences de conditions. C’est dommage pour le sport, mais ce n’est pas nouveau. Nous devons y faire face et nous pouvons être très fiers de la façon dont nous l’avons fait.”




S’abonner
Notifier de
guest
71 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
stratos38170
stratos38170
15 jours il y a

Punaise savourons pleinement les prouesses de seb ogier.
L an prochain, les pleureuses vont dire qu on n a pas de bons pilotes français au niveau mondial.
Oui on a eu des grands tels que therier, ragnotti, Auriol, loeb. Ogier en fait également partie.
Par contre faudra bien surveiller elfyn evans qui est toujours proche de seb. Ogier.
Attendons la suite

RacingRed
RacingRed
16 jours il y a

Ca été encore du très grand Ogier ce WE. Par contre cette année il ne passe jamais un rallye sans encombre et je le trouve quand même chanceux dans l’issue.