Sébastien Loeb a encore de beaux restes




Malgré cette petite sortie de route (en slicks sur la neige) qui a marqué sa seconde journée de tests, Sébastien Loeb a également montré encore quelques aptitudes. 

Thibaut Eysseric (Bram Degrave)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. josselin dit :

    Super passage, et quelle bruit de la Citroen 🙂

  2. Caine dit :

    « La DS3 est en fin de develloppement et VW a mis les gros moyen cette année..et je n’ai pas les notes de l’année derniere petit handicap.. »c’est ce que m’a dit Seb autour d’un café en tete a tete a Nyon..avant de partir avec sa Lambo chez lui pour preparer ses affaires pour les tests Citroën

  3. JP76 dit :

    Tout ta fait d accord avec guiguimaxi aller Citroën et qu’elle plaisir de revoir seb loeb au volant de la ds3 wrc

  4. guigui maxi! dit :

    Sacré passage! Il n’a pas perdu la main! 😉

    • guigui maxi! dit :

      Et à part ça, j’entends que la DS3 WRC n’est plus la meilleure du plateau………perso je pense que c’est parce qu’elle n’est plus aux mains des meilleurs (Loeb ou Ogier)! La DS3 WRC reste encore très performante et vas évoluer cette année! 🙂

      • Go ! dit :

        Très performante oui, mais au niveau des VW je doute… preuve en France 2013, où Loeb n’a jamais réussi à rattraper Ogier, et je pense que le manque de roulage de Loeb était minime ça faisait seulement 4-5 mois qu’il n’avait plus roulé… Maintenant c’est clair que les pilotes officiels Citroen n’ont pas le niveau de Loeb, surtout pas Ostberg 😉

  5. Go ! dit :

    Magnifique passage, la DS3 poussée dans ses derniers retranchements !

  6. Denis dit :

    Ce n’est pas non plus un « ancêtre » !
    Sébastien Loeb a encore de beaux restes : Heureusement !
    Il n’a pas arrêté le rallye depuis très longtemps, il est encore jeune et ne l’oublions pas, payé, et plutôt grassement pour ce travail.
    Même s’il a axé sa carrière sur une autre spécialité, même s’il ne s’agit là que d’une pige, il ne fait là que son métier.
    S’il n’était pas bon avec les moyens colossaux mis à sa disposition par Citroën, conjugué à son talent naturel, cela relèverait presque de la FAUTE PROFESSIONNELLE.

    Ceci étant dit, vivement le Monte-Carlo !