Bouffier : « C’était ma faute »




Après un scratch dans la première spéciale en Lettonie, Bryan Bouffier a du abandonner dans le chrono suivant.

Pour cette deuxième manche du championnat ERC, le français roulait sur une DS3 RRC du team PH Sport.

une DS3 RRC du team PH Sport.

Le pilote drômois revient sur son accident : « Il y avait une partie étroite après trois virages. nous avons tapé un ballot de paille dans une chicane à l’avant.

Malheureusement c’était un gros choc et ça a cassé le radiateur. Nous avons essayé de continuer mais le moteur chauffait trop et nous avons décidé d’arrêter puis j’ai essayé de nettoyer le radiateur. Nous avons continué mais finalement le moteur était à 120°C et ce n’était pas possible de continuer.

C’est sûr que c’est décevant après le super résultat que nous avons fait au Monte-Carlo. Ce n’était certainement pas mon objectif en arrivant ici. Mais je dois l’accepter car ici c’était ma faute et j’espère être plus fort la prochaine chois. C’est le sport et cela peut arriver. »

On espère désormais revoir Bryan Bouffier sur une auto compétitive en ERC ou en WRC…

Vidéo de la touchette




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Sylvain dit :

    A première vue, moins de commentaires pour dire qu’il devrait avoir un volant en mondial à 100%

    De mon point de vue, un MC ne fait pas le printemps, mais bon…

  2. thegaetes dit :

    le radiateur a du casser de frayeur je pense!! vraiment dommage d’être autant pénalisé pour cette micro faute!

  3. Kivala dit :

    Ben oui, c’est tout le problème des pilotes qui courent au coup par coup et se sentent obligés de faire un exploit à chaque participation. Exemple avec le Kris Meeke de l’année dernière par rapport au Kris Meeke de cette année. Souhaitons-lui que ça ne gomme pas son superbe Monte-Carlo…