Bouffier : « Je ne sais pas encore »




Après leur superbe deuxième place au Monte-Carlo, Bryan Bouffier et Xavier Panseri étaient logiquement présents lors de la conférence presse finale du rallye.

i un extrait de cette conférence :

Bryan, une seconde position au Monte-Carlo et un premier podium en WRC. Vous avez eu beaucoup de succès dans le passé au Monte-Carlo mais pensiez-vous que c’était possible de terminer sur le podium cette fois-ci ?

J’espérais terminer sur le podium mais ce n’est jamais facile quand vous devez vous battre avec les meilleures équipes du monde et les meilleurs pilotes. Je sais combien un Monte-Carlo peut être difficile pour les choix de pneus et c’est très difficile de rester sur la route. J’étais réaliste avant le rallye, sachant que ça allait être compliqué mais nous sommes restés concentrés sur notre objectif pour faire les bons choix de pneus. Juste avant de quitter l’assistance, j’ai pris deux pneus tendres et deux pneus neiges dans le coffre et Christian Loriaux de Ford m’a dit que c’était un choix peu osé. Je lui ai dit que c’était le seul choix que je pouvais faire. C’était assez frustrant car après 100 mètres dans la première spéciale je suis sorti et j’ai tapé un pont. Je savais que nous allions avoir beaucoup de neige. J’avais deux pneus neiges dans le coffre et ce n’était pas un mauvais choix pour moi. Cela signifie qu’au Monte-Carlo, que même si vous n’êtes pas le pilote plus rapide, vous pouvez faire des choses intéressantes si vous avez une bonne analyse des spéciales en faisant le bon choix de pneus. De cette manière, l’objectif de terminer sur le podium était tout à fait accessible.

Vous avez toujours l’air calme et sans pression. Comment vous faites ça ?
Je suis maintenant assez vieux et j’ai une bonne expérience. J’adore ce que je fais, c’est tout.

Bryan, expliquez-nous votre tête-à-queue ?
Nous étions en tête après la première journée et nous essayions d’attaquer autant que possible dans la première spéciale de la deuxième journée. Nous avons perdu plus au moins 11 secondes dans la première longue puis nous avons fait le meilleur temps pour seulement 2 dixièmes ensuite. Mais, j’ai fait une erreur dans le second passage. Je pensais que ce serait plus sec et j’ai rendu la voiture  plus rigide. Ce n’était pas un super choix et je n’étais pas content de la voiture. Quand j’ai fait le tête-à-queue, en fait j’ai accéléré trop tôt dans une partie boueuse et les spectateurs m’ont aidé. Puis l’écart était plus ou moins d’ne minute et nous ne pouvions pas dire que la course était perdue mais Seb avait un peu moins de pression.

Vous étiez un pilote d’essais Hyundai l’an dernier, est-ce que ça continue cette année ? Est-ce que nous vous verrons encore en WRC cette année ?
Je ne sais pas encore. Nous en parlons mais rien n’est encore fait. Je ne suis pas sûr de faire plus de WRC, mais nous serons en Lettonie pour la seconde manche de l’ERC dans deux semaines et puis nous verrons.

Xavier, félicitations pour ce résultat. Comment vous sentez-vous après avoir atteint le podium du Monte-Carlo ?

C’est incroyable. Nous avons gagné le Monte-Carlo en 2011 mais c’était déjà un rallye incroyable mais ce rallye face aux meilleurs pilotes et équipes du monde et d’être sur le podium du début à la fin, c’et un sentiment incroyable.

Xavier, que s’est-il passé avec vos notes, vous avez utilisé celles de quelqu’un d’autre ?

C’était une grosse erreur de ma part pendant les reconnaissances. J’ai loupé un carrefour, je n’ai pas pris la bonne route. C’était mon erreur. La route que nous avons pris arrivait exactement au même endroit. Je n’ai pas vu que j’avais fait cette erreur et ce sont les ouvreurs qui me l’ont dit quand ils sont passés. Ils m’ont dit qu’il y avait une erreur et nos notes n’étaient pas prises sur la bonne route. J’ai essayé de réfléchir comment c’était possible mais je n’avais plus de temps. Donc j’ai appelé le copilote de François Delecour, Dominique Savignoni pour essayer de trouver l’erreur. Dominique m’a donné ses notes pour les cinq kilomètres que j’ai manqué. J’ai écrit les trois premiers puis le téléphone a coupé et c’était impossible de prendre les cinq en entier. Donc, sur cinq kilomètres, nous avions trois avec les notes de Delecour et deux avec les yeux de Bryan et puis les 10 dernières avec nos notes. Je m’excuse en vers Bryan, c’était une grosse erreur.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. migal74 dit :

    des fois en reco , on cherche longtemps, longtemps ….

  2. Giorgio04 dit :

    Pardon c’est qui cette copilote Helena?LOL….Elena?!
    Bravo bravo à vous Bryan et Xavier pour votre petit chef-d’oeuvre rallystique..Réjouissant

  3. brault dit :

    Superbe ce que vous avez fait
    Et puis tout le monde en a fait des erreurs , même Helena en a fait , pour vous dire .
    Bryan t’ un CHAMPION !!!

  4. Stef74 dit :

    Félicitations à Bryan Bouffier et Xavier Panseri !
    Bravo pour avoir réussi une très belle performance dans cette épreuve. Je fais le voeu que Malcom Wilson puisse prolonger cette aventure, car non seulement l’équipage le mérite et en plus il l’a prouvé sur le rallye, certainement le plus difficile au monde.

    Aller courage à eux deux, je leur souhaite la meilleure poursuite possible.
    Et puis Monsieur Wilson, si vous pouviez lire l’ensemble de tous les commentaires à leur sujet depuis le début du rallye, ce serait le top !

  5. Thomas dit :

    C’est quand même incroyable que Hyundai n’ait toujours rien prévu pour lui !!!
    Une grosse partie du staff est pourtant française :0/

  6. cedric dit :

    tout le monde sait que bryan a le niveau pour etre en WRC tant sur asphalte que sur terre,c’est un pilote polyvalent(DS3 WRC;DS3 R3;207S2000…)161 départs en rallye!! SON PALMARES le prouve:3 fois champion de pologne des rallyes,champion de france des rallyes en 2010,victoire au monte-carlo 2011,tour de corse 2013,il est aussi un bon pilote de développement,d’essais avec peugeot 207;208 R2;208T16,hyundai
    pour moi cette année,il faudrait qu’il roule sur une WRC au rallye de pologne,allemagne,france,espagne,grande-bretagne ou portugal
    mais à part une jolie surprise de la part notamment de malcom wilson,ca reste un reve??j’espere me tromper comme yves matton qui aurait du lui donner sa chance cette année ou hyundai
    allez courage bryan,t’es un pilote apprecié en FRANCE,vive l’équipage BOUFFIER PANSERI

  7. quoique... dit :

    z’en connaissez vous des copilotes qui n’ont jamais fait d’erreur??? pas plus que des pilotes en fait…
    on gagne toujours à deux… ,

    • Perrodon dit :

      Une mauvaise lecture du road book et voilà l’erreur est là et vue toute la responsabilité d’un copilote, lui en tenir rigueur serait une rigueur.
      Chapeau les gars belle deuxieme place.