Ogier : « Un nouveau record en Power Stage »



Comme au Portugal le mois dernier, Sébastien Ogier n'a jamais pu jouer la victoire en Sardaigne et s'est contenté d'une troisième place.

Avec ce nouveau podium, son sixième en six rallyes cette saison, le français réalise toutefois une excellente opération au championnat

« Ca fait six rallyes consécutifs où nous augmentons notre avance en tête du championnat, c’est super, c’est la chose principale à retenir de ce week-end. L’autre, c’est que nous avons eu un bon feeling avec Julien et l’équipe, et que nous avons réussi à réaliser le meilleur résultat que nous pouvions espérer ce week-end.

Quand vous devez faire face à ce genre de conditions, c’est impossible de faire mieux. Je savais depuis le début qu’un podium serait un super résultat et j’ai du me battre assez dur pour obtenir cette troisième place.

Ok, à l’arrivée ça semble maintenant confortable, mais mes principaux rivaux ont eu des problèmes samedi et à partir de ce moment, j’ai pu me relâcher davantage, mais je suis ravi de marquer 18 points sur ce rallye. C’est un autre pas important vers le quatrième titre. »

Comme au Portugal, le français a eu la bonne idée d’empocher le scratch dans la Power Stage et les trois points correspondants. Pourtant, le chrono du français était loin d’être optimal avec une marche arrière dans une épingle.

« Je pense que j’ai établi un nouveau record ici, et il va être difficile de battre celui-ci : remporter la Power Stage en utilisant la marche arrière. C’est sûr, c’était une surprise d’être toujours le plus rapide car les conditions étaient vraiment difficiles avec les ornières et quand je suis arrivé dans l’épingle, je ne pouvais pas tourner. Heureusement, j‘ai réussi à engager la marche arrière très rapidement donc je n’ai pas perdu trop de temps, peut-être deux secondes. Ce n’est pas le genre de Power Stage que j’aime le plus. Je me répète souvent, j’aime les conditions propre où je peux attaquer, mais au moins là, le sol était mou et vous sentez que cela ne va pas endommager votre voiture. »

Pendant tout le week-end, le triple champion du monde n’a cessé de penser à sa femme et à la possibilité de rejoindre d’urgence l’Allemagne.

« Oui, je crois que je dois féliciter ma femme ce week-end, c’est la nature qui décide évidemment, mais je suis heureux que ça ne ce soit pas passé pendant le week-end et je peux désormais rentrer à la maison pour attendre ce moment ensemble.

Je veux aussi féliciter Thierry, je pense qu’il a été très fort ce week-end, évidement nous n’avions pas eu la chance de nous battre avec, mais j’ai regardé la bagarre qu’il a eu avec Jari-Matti, il n’a donné aucune possibilité à Jari-Matti de le rattraper. »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. patate dit :

    Encore une belle démo de son niveau

  2. latvanus dit :

    si la fia supprime la power stage , ogier ne devrait plus pouvoir la gagner

  3. riri73 dit :

    Bon, on va retenir les choses positives du week end = un podium et 3 scratchs, ce qui nous fait un total de 51 podiums et 439 scratchs. Rien d’autre à se mettre sous la dent, c’est vache maigre en ce moment, on va patienter jusqu’à ce que ça reparte…

    • latvanus dit :

      faut attendre 2017 pour le revoir gagner?

      • riri73 dit :

        Dès la Pologne s’il pleut. (Mais par superstition, j’ai horreur de faire des pronos)

      • Briwan dit :

        Non juste les manches asphalte ou la pluie sur les manches terre.,…..

      • sebenfer dit :

        Sauf ennui mécanique, je pense que le triptyque Allemagne, Chine, Corse ne devrait pas lui échapper.

        La Pologne j’y crois pas. En Finlande c’est certainement là où JML est le plus proche de lui intrinsèquement et ça balaie toujours systématiquement au second passage donc c’est impossible d’espérer gagner là bas à la régulière.

  4. sebenfer dit :

    Heureusement qu’il reste les PS à Ogier pour ramener des points. La maFIA va pas tarder de trouver un stratagème pour qu’il ne puisse là non plus pas s’imposer. Il faut s’attendre à ce que le leader du championnat ouvre les 3 journées en 2017.