La DS3 R5 attendue en Sardaigne




Alors que la DS3 R5 devait débuter au Portugal avec Sébastien Chardonnet, cette nouvelle auto sera normalement présente en Sardaigne début juin.

>
L’homologation de cette dernière a ainsi été repoussée en avril afin de permettre l’intégration et les essais de nouvelles évolutions techniques.

Comme pour la 208 R5, la DS3 R5 devrait d’abord rouler en championnat italien avant d’être engagée sur un rallye mondial.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Thomas dit :

    Finalement la DS3 R5 devrait bien débuter ses rallyes en avril(premiers exemplaires clients livrés le mois prochain)… :0))

    Rudy Michelini pourrait recevoir la sienne à temps pour le Sanremo, 2ème épreuve CIR…

  2. natlin dit :

    decidement chez citroen c’est la panique a tous les niveaux, en rallye du moins, et la rrc elle sert a quoi? kubica l’a fait gagner l’an dernier!

    • FranceWRC dit :

      La RRC de Citroën sert seulement au championnat du Moyen-Orient. C’est bête mais c’est comme ça. Pour les européens, il faudra attendre patiemment la R5.

      • tisario dit :

        C’est vrai qu’il aurait plus judicieux et surtout profitable, pour Chardonnet de faire le Monte-Carlo, avec une RRC, mais comme c’est Citroên qui payait, ils ont préférer les faire rouler avec DS3 max, afin d’acquérir le maximum de données, et parfaire la finition de celle-ci.
        En fait, gagner le top driver, reviens a faire pilote essayeur/metteur au point, pour l’usine.

  3. Sylvain dit :

    A quoi bon gagner le Citroën top driver pour soit disant avoir a la clé une saison en wrc2 et au final commencer qu’en juin c honteux de la part de Citroën

    • Kivala dit :

      La victoire au CTD ouvre droit à 6 participations en WRC2. Or à partir de la Sardaigne il reste 8 rallyes à disputer. De + chaque concurrent inscrit en WRC2 ne peut marquer des points que lors des 7 premiers rallyes auxquels il participe, à partir du 8ème rallye il est totalement « transparent » (ex : s’il est 2ème WRC2, le pilote classé 3ème WRC2 marquera les pts de la 2ème place, à condition bien-sûr que lui-même n’ait pas déjà participé à 7 rallyes en WRC2…). Donc pour le moment Chardonnet ne perd rien. Au contraire, il a tout intérêt à ce que la voiture soit la plus performante et la plus fiable possible pour les 6 rallyes qu’il dispute…

      • sylvain dit :

        sa doit quand meme etre frustrant pour lui de l attendre cette r5 et le manque de roulage se fera peut etre ressentir

          • tisario dit :

            Il faut surtout espérer, qu’elle soit fiable, car il semblerait qu’il y ait des petits problèmes d’accessoire, qui peuvent compromettre les résultats, même si la voiture a l’air bien née.
            Surtout que la voiture n’aura pas de roulage, afin d’éprouver la fiabilité de l’ensemble, un rallye d’essai aurait été nécessaire.
            La consigne sera donc d’arriver au bout de la Sardaigne, sans solliciter la mécanique, afin de récupérer le maximum de données. Cela devrait limiter les performances, lors de sa première participation au championnat.
            Finir dans le top 5, devrait être l’objectif à atteindre.

  4. Aurel11 dit :

    Avec Chardonnet / De Lahaye a bord? Ou devront-ils encore patienter et la regarder rouler?

  5. Thomas dit :

    Je ne comprends pas pourquoi Citroën ne laisse pas courir Chardonnet au Portugal avec la DS3 RRC par exemple(voire pourquoi pas la 208 T16 du cousin)…pour rester en catégorie WRC2 ???

    • MARTIN dit :

      Exactement, mais ce qui est encore plus incompréhensible c’est que Peugeot et Citroën ont tous deux une R5 qui forcément seront en concurrence, franchement je vois pas l’intérêt…