E.Evans : “Un manque de confiance”



Comme Sébastien Ogier, Elfyn Evans vient de signer un troisième podium consécutif cette saison, et même s’il a manqué de performance ce week-end, le gallois peut être satisfait de son résultat, ce dernier lui permettant de rester au contact de son coéquipier français au championnat.

Dans la Power Stage, le gallois a eu une grosse frayeur, sa Yaris refusant de repartir après un passage dans un gué. Finalement, le pilote Toyota a pu s’en sortir, perdant tout de même 18s et toute chance de marquer des points supplémentaires grâce à cette spéciale.

“Lorsque le moteur ne répondait plus, il prenait beaucoup d’eau, il semblait juste mettre une éternité à repartir. Au fond de mon esprit, je pensais que ça finirait par disparaître, puis j’ai commencé à en douter, ça ne venait tout simplement pas. Ensuite ça s’est amélioré et ça a pu repartir. J’étais resté arrêté et à ce moment-là, il est difficile de savoir combien de temps. Cela peut être 20 secondes ou 40 secondes, c’est tellement difficile à juger. Il y a eu un peu de panique pour arriver le plus vite possible à la fin de la spéciale. Tout allait bien après ça. Mais il est difficile de savoir dans cette situation où vous êtes.”

Contrairement à Sébastien Ogier, le gallois a connu une première journée très délicate, ne parvenant à retrouver le même feeling qu’il avait lors du rallye du Portugal deux semaines plus tôt.

“Vendredi, j’ai pris un très mauvais départ, à l’opposé de mon feeling avec la voiture au Portugal. J’étais moins content au départ ici. J’avais encore envie de continuer à améliorer la voiture ; au Portugal, j’ai senti qu’il y avait des domaines que nous pouvions améliorer. Sur la route que nous avions lors des tests, nous avons trouvé quelques petites améliorations, mais je ne pouvais pas ressentir de connexion avec la route. C’était difficile, il fallait faire quelque chose. Mais ce n’était pas la seule raison. Il y a eu un manque de confiance. Vous avez besoin de confiance pour aller vite ici. Mais ensuite, c’était différent et dès que je me sentais plus à l’aise, les choses allaient de mieux en mieux.”

À l’entame de la dernière étape, le gallois n’a pas hésite à attaquer de nouveau, se méfiant encore de Thierry Neuville même s’il était à plus de vingt secondes de lui au général.

“Nous avons dû sécuriser la position face à Thierry. Thierry aurait pu sortir la grosse attaque et parfois, vous pouvez faire un gros écart si vous êtes prêt à prendre un peu de risque avec une nouvelle spéciale. Avec le recul, il est facile de dire que nous aurions peut-être dû économiser les pneus pour la Power Stage, mais nous devions défendre cette position pour nous assurer que cet écart ne soit pas considérablement réduit.”




S’abonner
Notifier de
guest
6 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Seb73
Seb73
15 jours il y a

Au final ,a y regarder de plus près!
C’est pas tellement ogier qui se plaint
C’est souvent ceux qui ont perdu:
Neuville impuissant
Et evans en manque de confiance
Pas vrai?

Remi
Remi
16 jours il y a

Je me souviens avoir lu que Evans n’avait pas la carrure de Ogier ou Tanak et pas la vitesse de pointe de Neuville. Il a su tenir tête à Neuville vendredi soir il était à 1.2s d’avance sur Neuville, dimanche en terminant l’ES19 juste avant l’erreur dans la PS il avait 37.5s. Il manque peut-être la confiance par fois comme par exemple en Croatie mais bon c’était Seb Ogier juste derrière lui. C’est certainement le futur champion.