ES13- Brunson sous la pluie (Touquet 2012)




Profitant d’un meilleur choix de pneus que son adversaire, Eric Brunson fait la différence face à Jean-Marie Cuoq.

Il reste une spéciale et le pilote normand compte désormais sept secondes d’avance sur l’ardéchois et la victoire lui semble promise.

rtouquet2012_03
e, en démarrant à la 26e position.

Faits marquants : 
La route est mouillée sur ce chrono et pluie est revenue alors que les premiers équipages sont lancés !

Profitant d’un meilleur choix de pneus que son adversaire, Eric Brunson fait la différence face à Jean-Marie Cuoq. Il reste une spéciale et le pilote normand compte désormais sept secondes d’avance sur l’ardéchois et la victoire lui semble promise.

Grâce à un deuxième temps entre les deux hommes, Jean-Charles Beaubelique remonte fort et revient à seulement dix-huit secondes de la troisième place détenue par Pierre Roché.

En S2000 c’est très chaud aussi avec seulement 8s7 d’écart entre Cédric Robert et Freddy Loix qui roulent tous les deux en slicks.

Dans le Citroën Racing Trophy, Quentin Gilbert file vers la victoire en devançant encore une fois un Mathieu Arzeno décevant qui n’aura jamais été dans le rythme du lorrain. Sur d’autres terrains, la hiérarchie pourrait bien changer.

Dans le championnat de France Junior, Charles Martin est idéalement placé pour l’emporter devant un duo Julien Rambault/Damien Defert en pleine bagarre.

Déclarations des pilotes
Brunson : « C’est glissant. Il y a de l’humidité partout sur la route. Ce n’est pas très propre mais on ne lâche rien ! »
Cuoq : « Je dois avoir des pneus trop durs. Ça glisse. C’est le Touquet, le choix de pneus est important. »
Roché : « Julien a crevé, il ne nous a pas laissé passer durant 500 mètres. Je suis en pleine bagarre avec Cédric, ça me fâche un peu. »
Maurin : « Il y avait de la buée. Je n’y voyais plus rien. On a tapé à gauche et on a crevé à droite. Je n’y comprends rien. » Abandon.
Robert : « C’est difficile. Nous avons des pneus durs derrière et des tendres à l’avant. »
Beaubelique : « J’ai bien fait de partir avec des pneus pluie. Ça va de mieux en mieux. »
Gilbert : « On a pris de l’avance de matin. Maintenant, on déroule. C’est gras dans tous les virages. J’aime ces conditions. »
Loix : « ça va mieux que ce matin. »
Arzeno : « ça ne va pas du tout. Nos pneus sont trop durs. »

Prochaine spéciale : ES14- Hucqueliers (15,36 km) à partir de 16h35 (Samedi 17 Mars 2012)

Classement ES13/après ES13





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Guillaume dit :

    Mathieu Arzeno décevant ou Quentin Gilbert meilleur tout simplement…?

    • grelaud dit :

      moi je vais vous mettre d’accord
      dans un autre temps arzeno aurait attaqué et peut etre parti a la faute
      la je trouve qu’il a pris le bon sens
      il sait que sur ces rally dans le nord il est confronté a un pilote
      qui est habitue a ces routes un peu particulieres
      il joue la sagesse et il a raison il fini 2 il marque les points
      il reste 5 rally la route est longue
      bravo a quentin il etait le plus fort sur CE rally

      • dafamiso dit :

        D’accord avec toi, vaut mieux être sage et voir loin, 1 championnat c’est long et Arzeno est sûrement plus polyvalent (2011 souvent + rapide que Robert!!!)