Hyundai sacrée championne du monde des constructeurs !



Sur le plan sportif largement relégué au second plan en ce moment, l’annulation du rallye d’Australie a pour conséquence d’officialiser le titre des constructeurs pour l’équipe Hyundai.

Avec 18 points d’avance sur le Toyota Gazoo Racing Team au terme du rallye d’Espagne, l’équipe Coréenne devient ainsi championne du monde des constructeurs pour la première fois de son histoire. Malgré la joie représentée par un tel sacre, les sentiments sont totalement contrastés dans les propos d’Andrea Adamo.

« L’annulation du Rallye d’Australie est la bonne décision au vu des circonstances et nos pensées vont aux victimes de ces tragiques événements en Nouvelle-Galles du Sud. Sur le plan sportif, c’est incroyable de décrocher notre premier titre en WRC car c’est le résultat de nombreuses années de dur labeur de la part de chacun chez Hyundai Motorsport, » déclare le directeur de Hyundai Motorsport. 

« La saison a été incroyablement difficile et compétitive. Nous aurions évidemment aimé pouvoir nous battre jusqu’à la fin, mais nous pouvons être fiers des réussites individuelles des membres de l’équipe qui ont remporté cette victoire collective, » ajoute-t-il.

Après trois titres de vice championne consécutive, l’équipe Hyundai décroche donc en 2019 la couronne après laquelle elle courait depuis dix saisons en championnat du monde (2000 à 2003 avec l’Accent WRC puis de 2014 à 2019).





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. giledouard dit :

    L’histoire retiendra la première victoire d’un constructeur coréen en WRC. Et pas sûr que ce soit l’unique titre avec l’équipe pilotes 2020 dont deux sont encore à confirmer et infirmer (Mikkelsen et Breen)

  2. roland59 dit :

    dommage que Hyundai/Toy n’aient pu se départager sur la der, mais, c’était vraiment la seule bonne décision.
    alors, puisque le WRC est d’abord une compétition opposant des constructeurs/équipes, il est parfaitement normal de féliciter Hyundai qui vient enfin de remporter son 1er titre (tant désiré) après de nombreuses années d’implications et d’efforts associés. car appelons un chat, un chat… rarement , un constructeur aura fait autant pour à la fois atteindre ses objectifs et directement « renforcer  » la discipline. discutable mais énorme.
    Neuville en est le 1er artisan, c’est une évidence. mais comme le souligne le Boss, à juste titre, les réussites individuelles sont les causes origines du succès collectif.
    donc oui, dommage pour Hyundai mais aussi Loubet, dont les titres resteront à jamais… inachevés, bien que mérités.
    maintenant, il va s’agir d’aller les (re)gagner pleinement. et c’est bientôt.
    alors, oublions les déceptions un instant.. encore bravo et merci à tous pour cette superbe saison…

  3. rh74 dit :

    À force de faire tourner les pilotes pour les faire partir derrière le vendredi ça devait arriver. C’est parfait au niveau de l’exploitation du règlement mais perso ça me laisse sur ma faim niveau sportif.
    Et dire que toyota voit partir Tanak… Evans en pole pour le remplacer? J’aime bien le galois mais c’est en dessous quand même. L’équipe niponne avait la voiture pour être titrée, elle l’aura vraisemblablement l’an prochain. Manque plus que les pilotes pour faire à nouveau peur. J’en viens à me demander si Makinen, que je pensais pourtant bien plus adroit que cela, est vraiment l’homme de la situation.

  4. jeff dit :

    Enfin ! C’est plutôt une bonne nouvelle pour le WRC. L’absence de titre aurait pu commencer à énerver le Conseil d’Administration du constructeur coréen !

  5. jeanlouis dit :

    ben avec 5 pilotes, souvent quatre autos… c’est le minimum syndical ! à vaincre sans péril on triomphe sans gloire…
    ce n’est vraiment pas une équipe que j’apprécie avec leur méga-atelier tout fermé où l’on a du mal à voir les pilotes au parc d’assistance (un peu comme toyota d’ailleurs) je préfère de loin l’ambiance chez Citroën et Ford où c’est ouvert…

  6. jeanfrancois dit :

    Félicitations à HYUNDAI MOTORSPORT.

  7. cmoimeme dit :

    Champion du monde et non championne de monde !!! Hyundai est UN constructeur

  8. Sylvain dit :

    BRAVO, un titre clairement remporté par ses pilotes et l’évidente supériorité de ses « seconds » pilotes par rapport à ceux de Toyota : la moyenne points de Sordo, Mikkelsen, voire même Loeb est supérieure à ce dont ont été capables Meeke et Latvala.

    La Toyota allait vite, mais encore fallait-il commettre (un peu) moins d’erreurs…

    Toyota avait un problème de line-up, Hyundai non, il y a eu un transfert « important »… qui s’est renforcé qui s’est affaibli? 😉 😛

    Bravo Adamo.

    • natlin dit :

      previsible au debut de l’annee, sans tanak, c’etait la cata, makinen a fait du copinage, sanction directe, bien fait!

    • Alain dit :

      Adamo a sauve sa tète il était grand temps pour Hyundai Toyota après deux ans était champion . du monde cherche l erreur

      • Ben 07 dit :

        L’erreur ? c’était Nandan , l’erreur (enfin , si tu veux vraiment en trouver une ) . Adamo décroche le titre dès sa première année à la tête de Hyundai.
        Et pour le reste, voir Latvala et Meeke n’apporter que 143 points à eux deux en 13 rallyes ( 40% du total Toyota) avec la meilleure voiture , pour ne pas parler d’erreur , on va gentiment dire que ça reste une énigme. A charge à Makkinen de l’assumer parce qu’en matière de gestion des moyens et des hommes, il peut saluer le travail de l’Italien.

        • Sylvain dit :

          Mais c’est TRÈS simple, Hyundai avait la voiture pour gagner quelque chose aussi bien en 2017 qu’en 2018… sauf qu’ils ont fait comme Toyota en 2019 : « quelqu’un » n’avait pas pas fait le boulot entre le baquet et le volant.

          En 2019 les pilotes n° 2 de chez Hyundai ont été largement plus efficaces que les pilotes n° 2 chez Toyota et OUI Makinen a sa (grosse!) part de responsabilité car il avait choisi un line-up risqué et cela n’a pas payé, pour faire comme certains qui aiment rappeler quand ils ont dit quelque chose de sensé je m’auto-cite

          « Sylvain 30 janvier 2019 à 11:20
          (ndlr flop 3)
          – Makinen, ben Monsieur Line-Up… t’as une super voiture, t’as des pilotes rapides et tu ramènes quoi à la maison? une troisième place… »

          C’était mon premier Flop a Makinen pour son line-up, dès le MC et à de nombreuses reprises 😉

          Du coup chez Hyundai, il faudrait BIEN EVIDEMMENT mettre un super top à Adamo, c’est pas du tout du minimum syndical, c’est LE manager qui a su gagner en 2019, là où les autres ne l’ont pas fait ET comparativement à ceux qui l’ont précédé, lui, Adamo, n’avait pas forcément une voiture comparativement aux autres, pas meilleures que les années précédentes.

          Donc bravo à lui et à ses pilotes!