La perf’ du week-end : Nicolas Morel et Jordan Lambert



Le week-end dernier, cinq épreuves étaient au programme avec un rallye national et quatre régionaux.

Engagé au volant de sa Citroën Saxo F213 au rallye régional de Séquanie, Nicolas Morel, copiloté par Jordan Lambert, a terminé à la 4e place au scratch, remportant aussi le groupe FRC4 à l’issue d’une très belle bagarre.

Comme pour chaque “perf’ du week-end”, nous avons pu revenir sur cette performance avec le pilote “récompensé” ce week-end.

Peux-tu te présenter et nous parler un peu de tes débuts en rallye ?

“Je suis Nicolas Morel, j’ai 38 ans et je suis pompier dans l’armée de l’air et de l’espace (ne rigolez pas, c’est la vraie dénomination ! ). Je suis marié et heureux papa de 3 enfants, 2 filles et 1 garçon. Nous habitons un petit village en Haute-Saône, BELMONT, tout comme mon ami Sylvain DELILE connu avec son Ax voie large F212.

J’ai débuté le rallye, comme beaucoup en tant que copilote en 2009, avec Julien CUNEY dans une Ax sport au rallye de la Luronne, puis à partir de 2012 avec une 106 maxi qu’il possède encore actuellement.

En 2014, je passe à gauche après avoir acheté la saxo F2013 du frère de Julien, Anthony CUNEY, et nous prenons le départ de la Luronne où nous finirons 2e de classe et 35 au général.

Luronne qui reste un rallye repère pour nous, tant elle a bercé notre enfance avec des pilotes de talent comme HENRY, COURTOIS, FORES, NANTET (pour ne citer qu’eux) et bien sûr Gérard SARRAZIN qui ne manquait jamais l’occasion de passer en glisse pour notre plus grand plaisir.

Laurent GENET sera mon premier copilote, puis Jordan LAMBERT et Antoine BRIOTTET pour au final retrouver Jordan en 2019 jusqu’à aujourd’hui.”

Quels étaient tes objectifs au départ de ce rallye de Séquanie ?

“Pour ce rallye de Séquanie, l’objectif était le même que celui de notre année, c’est à dire obtenir notre qualification pour notre première finale.

Ce qu’il faut retenir c’est que tout se passait bien jusqu’à la casse de notre moteur à Autun. La saison devait être terminée à ce moment-là. Mais quand vous avez une équipe de dingue (la team pinpin) et des amis en or, dont l’un (Sylvain DELILE) vient faire de la mécanique le soir avec toi alors qu’il travaille du matin et l’autre (Julien CUNEY) qui te passe son moteur qui n’est ni plus ni moins qu’un moteur RCP Compétition neuf (Yoan CORBERAND), bien plus coûteux et performant que le précédent, tout est possible !

Donc, l’objectif il était de revenir avec 40 points, par respect pour toute cette dévotion et pour nous donner l’espoir d’être qualifié.

Mais c’était sans compter sur le coup de massue du samedi matin pendant nos reconnaissances où nous apprenions que notre président d’ASA et ami, TATI CHARTON, nous avait quitté dans son sommeil au Rallye du Mont Blanc.

Alors l’erreur n’était pas possible, nous avons joué notre meilleure partition avec Jo et nous rentrons avec notre meilleur résultat. Quoi de plus beau en l’honneur d’un homme et ami qui a tant fait pour le sport automobile et pour ces licenciés.”

À l’arrivée, tu signes le meilleur résultat de ta carrière en décrochant la 4e place finale et la victoire dans ton groupe. Quel est ton sentiment suite à ce succès ?

“Difficile de dire que l’on s’attendait à ça, mais sans prétention aucune, on vise toujours au plus haut, peu importe la voiture. Nous le faisons tous en fait je pense. Alors au vue de nos derniers résultats et en fonction des engagés, j’avais donné sur le ton de la plaisanterie 3 au scratch à Sylvain DELILE. Mais fatalement, on est toujours surpris d’être aussi haut. On est sur une superbe saison avec Jordan, certes, mais on n’est pas connu comme si on avait passé les 3 dernières années à enchainer top 10 sur top 10. Et en rallye, seul le chrono confirme la spéciale ; parfois il est bon et parfois moins sans comprendre pourquoi.”

Tu roules avec cette Citroën Saxo F213 depuis de nombreuses saisons. Pourquoi as-tu fait le choix de cette voiture et quelles sont ses caractéristiques principales ?

“Pour ce qui est du choix de notre monture, la Saxo, je dirais que ça a été surtout une superbe opportunité qu’Anthony CUNEY m’a faite, plus qu’un choix exclusif. Mais force est de constater que dans notre groupe et classe, les 106 et saxo ont tellement été développées qu’elles trustent encore le haut du panier, au même titre que certaines autres comme une 205 voie large nationalement connue.

D’ailleurs, point commun et non des moindres avec Ludo JEUDY, les trains et une bonne partie de mes pièces proviennent de notre amis Jean-Luc DIEUDONNE (ancien de Peugeot sport), l’oncle de Ludo.

Mais globalement, je dirais qu’elles ne sont pas traitres, elles pardonnent souvent les erreurs et sont facile à conduire.”

Si tu avais un budget plus conséquent, quelle voiture pourrait t’intéresser ?

“Tout dépend ce que l’on entend par budget conséquent. Avec Sylvain, on doit se partager dans les 3000 euros chacun environ (dans les meilleures années) grâce à une soirée, d’une buvette de rallye, d’une journée roulage et des sponsors. Mais quand tu vois les pilotes de fous que l’on a dans les 20 km autour de nous, ce n’est pas simple de trouver du budget.

Alors si tu nous donnes 1000 euros de plus on fera encore mieux, mais si tu as 10000 on prend aussi.

Quant à la voiture qui pourrait m’intéresser ? En full budget n’importe quelle WRC, elles sont faites pour gagner des titres. Mais je prends volontiers une 306 maxi ou tout autre maxi même.”

Quel est ton programme pour la suite de cette saison 2022 ?

“Remonter mon nouveau moteur pour finir l’année, espérer être à la finale (nous sommes 21e sur 20 qualifiés) et si ça passe, gagner le F213 à la finale avec Jo. Comme toujours, autant viser haut. Je me suis toujours dit en rallye comme pour les filles « oublie que t’as aucune chance, fonce !”




S’abonner
Notification pour
guest
4 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Chapy
Chapy
2 mois il y a

Belle performance dans une région ou le sport automobile est une religion

Nicolas MOREL
Nicolas MOREL
2 mois il y a

Merci encore pour cette publication. C’est vraiment très sympa.
A bientôt pour le Montbéliard.