Lappi : « Afficher le même niveau que Seb, ce n’est pas anodin »



Grand artisan du weekend parfait de Citroën Racing, Esapekka Lappi a sans aucun doute signé sa prestation la plus convaincante depuis son arrivée chez les Rouges en 2019.

Exploitant au mieux sa position sur la route le vendredi matin (9e), le finlandais s’est rapidement porté en tête grâce à un meilleur temps dans la plus longue spéciale du weekend. Malgré un mauvais choix de pneus (6 durs) embarqué l’après midi sous la pluie, le pilote Citroën a été remarquable en faisant jeu égal face à Neuville et Ogier pourtant mieux « chaussés ».

« C’était une épreuve très éprouvante, qui ne m’avait pas réussi l’an passé et je suis forcément très satisfait de ma prestation. »

Reparti sur le même rythme le samedi, Lappi a vraiment tenu la comparaison avec son coéquipier tout au long de la journée malgré un calage (ES12). Relégué finalement à deux dixièmes du sextuple champion du monde au départ de la dernière étape, le finlandais a ensuite fini le travail pour valider ce doublé ô combien important pour toute son équipe.

« Nous sommes parvenus à effectuer deux très bonnes premières étapes, en affichant le même niveau de jeu que Seb et Julien, ce qui n’est jamais anodin. Ce dimanche, l’enjeu consistait à ramener l’auto à la maison et les aider autant que possible. Notre C3 WRC a été parfaite ce week-end, nous n’avons pas connu le moindre problème à son bord et c’est l’une des clefs de ce beau résultat. »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Gaz!!! dit :

    Le meilleur numéro 2 du week-end sans aucun doute.
    Même quand il avait l’avantage sur Ogier il a toujours eu en tête de lui laisser la 1ere place. Un grand pilote. Bravo!

  2. roland59 dit :

    Bravo Esapekka… très belle course..
    j’avais écrit mon « idée » de le mettre en top…c’est toujours d’actualité.

  3. Fab dit :

    Je fais partie de ceux qui doutaient. Non pas de son potentiel « vitesse pure » mais de sa capacité à le mettre en place, à le tenir et à rester fort psychologiquement lorsque les choses vont moins bien, comme en est capable son illustre coéquipier. Sur ce dernier point, à suivre.
    Pour le reste, c’est le genre de prestation qui remet l’église au milieu du village. Bravo!

    Pour revenir à sa grosse perf en dure sur le mouillé, lui a été très fort mais je pense aussi que ça nous donne une indication sur le niveau de la C3 ce week-end en terme d’adhérence notamment, là où tous les autres en dur étaient en perdition. Il a fait une très grosse spéciale mais avec une auto qui allait bien.

    Il a eu la victoire à portée mais on sent bien qu’il se contente largement de cette 2ème place, à laquelle il aurait de toute façon terminer en étant devant Ogier avant la dernière.

  4. Kaizer Sauzée dit :

    Faire jeu égal avec SO et TN avec des pneus non adaptés, là où les Toys ont bu la tasse, chapeau EP !
    Moi je l’aime bien ce pilote, il me rappelle Solberg par certains côtés, en moins exubérant mais toujours sympathique.

  5. walter dit :

    Ils sont où ceux qui l’enterraient avant ce très beau rallye ?
    Les spécialistes du pc et des jeux vidéos !

    • olive dit :

      ah mais walter,suis d’accord!!!! des que tu fais pas de resultas c’est que tu es mauvais!!!mikkelsen,suninen ont été dans ce cas là cette année!!!

  6. riri73 dit :

    Lappi a très bien redressé la barre depuis le Sardaigne. 3 rallyes de suite très sérieux et solides, en Finlande, Allemagne et Turquie. Il a réussi à inverser une grosse spirale négative et maintenant la 4 ème place du championnat est jouable. Bravo.

  7. olive dit :

    une superbe course en effet!!! vitesse de pointe,a su lever quand il sentait pas pouvoir gerer ses pneus!!! BRAVO c’etait le rallye pour les citroen,les deux pilotes etaient present et etre au niveau d’ogier,est signe d’un gros talent!

  8. Sylvain dit :

    « Nous sommes parvenus à effectuer deux très bonnes premières étapes, en affichant le même niveau de jeu que Seb et Julien, ce qui n’est jamais anodin. »

    Oui, c’est pas anodin du tout, très grosse perf de Lappi, très à l’aise sous la pluie notamment.

    Personnellement je trouve qu’il a très bien roulé aussi en Suède et en Finlande.

    J’attends avec impatience de le voir au RAC et en Catalogne, ses perfs seront un indicateur clair de ce qu’il peut se passer (ou pas) au championnat : si Lappi réussit à avoir un gros niveau sans boulette, cela sera un bon point pour la C3 et pour vous savez qui.

    • Gaëtan dit :

      Tout à fait d’accord avec toi.
      Citroën a bossé beaucoup plus sur la version terre avec de nouveaux réglages du train avant (repensé) que sur sa version asphalte. Et cela commence à se voir. Tant en Finlande où les Yaris sont de toute façon imbattables (la Yaris a été conçue et développée là-bas) qu’en Turquie, les progrès sont palpables à l’inversé de l’arriéré sur asphalte. C’était de toute façon plus judicieux de développer la version terre que la version asphalte au vu des moyens limités de Citroën (comparés à ceux de Toyota et de Hyundai) et du nombre majoritaire de rallyes terre en WRC.
      A voir maintenant en Grande-Bretagne si Ogier sera en mesure de suivre le rythme endiablé de Tanak sur un terrain rapide, glissant et boueux et si Lappi sera en capacité de l’aider dans la conquête de points.

      • bazire dit :

        Pareil que vous tous , a part une paire de petites boulettes surtout la dernière qui est étonnante vue qu’il devait assurer !…..il s’est hissé au niveau de son illustre et ça c’est une très bonne nouvelle pour Citroen ….

        • bazire dit :

          Et je rajoute pour justifier mon mauvais caractère que beaucoup l’ont cassés sur ses antécédents ….qu’il fallait garder Breen et patati patata …..Enfin bref toujours les mêmes débatteurs a 2 balles qui jugent plus vite que leurs ombres ….
          Et là ils vont bien sûr retournés leurs vestes !…

          • Sylvain dit :

            Sur Breen, je pense que tu n’as pas compris ce que disaient une partie des intervenants (dont je fais partie!).

            Je ne sais pas si tu le comprendras maintenant, car il faut avoir la patience de lire un avis différent du sien et en suivre la logique avant que de la critiquer.

            Donc il était une fois une C3 qui apparemment fonctionnait très bien sur l’asphalte… et tout le monde de faire de Ogier LE favori en Corse, où il a peiné énormément disant que sa voiture ne tournait pas… idem en Allemagne.

            A ce moment là certains, dont moi, on dit : c’est une limite évidente d’un line-up à 2 pilotes qui débarquent, cela aurait été très intéressant d’avoir ne serait-ce que l’opinion d’un ancien (Breen!) ayant piloté la C3 2018 et pilotant la C3 2019 pour dire si oui ou non les réglages et le développement étaient allés dans la bonne direction.

            Voilì-voiloù, asphalte, développement, réglages, mémoire de la vieille version, etc.

            Cela n’a rien à voir avec l’opinion sur LAPPI cela a à voir avec un line-up à 2 pilotes et tous deux étant sans « mémoire » de la C3.

            Parce que la C3 soit dépassée sur asphalte, oui pourquoi pas il suffit que les autres voitures aient mieux progressé, mais que ses pilotes n’arrivent pas à tourner et à se sentir à l’aise à son volant, c’est NOUVEAU et ça fait penser à une erreur…

            Un Breen qui te dit un truc du genre : « ben en 2018 on allait de toute façon moins vite, là on a dépassé certaines limites et… » ça t’ôte le doute (que moi j’ai!) que l’on se soit fourvoyé dans des réglages qui ont limite empiré la voiture au lieu de l’améliorer.

            Si, surtout, tu m’as lu répondre à notre roro, que justement les difficultés de Lappi démontraient que la C3 était moins bonne que la Toy et que Ogier en retrait cela ne s’expliquait que par ça et pas par un Tänak surhumain., tu aurais su y lire une vision de Lappi très positive.

            Je sais bien que c’est plus facile de dégainer dans le genre « Enfin bref toujours les mêmes débatteurs a 2 balles qui jugent plus vite que leurs ombres ….
            Et là ils vont bien sûr retournés leurs vestes ! » PLUTÔT que de lire un raisonnement différent du sien, mais bon… chacun son style, le mien c’est de répondre de façon argumenté et sans (trop) rentrer dans le personnel.

          • p106 dit :

            oui il fallait garder breen , je suis de ceux qu ils le pensent ! mais je n etais pas contre la venue de lappi , bien au contraire ! le probleme , c est les 2 voitures car moi j aurais bien vu ogier lappi breen , un beau trio , non ???

          • olive dit :

            pour moi citroen avec ses anciens pilotes ne les a pas ecoutés,donc je ne vois pas pourquoi ils en auraient gardé un pour savoir si l’auto changée et comparer les temps de la c3 avant ogier,et la c3 pendant ogier

          • Fab dit :

            Sylvain a fait long mais clair comme d’hab et y a pas à tergiverser 10ans.
            En sport auto, quand tu changes ton line-up à 100%, tu peux être confronté à ce genre de situation où le retour d’un gars qui connaît la caisse de l’année précédente va (peut) manquer.

            Certains n’ont jamais douter de Lappi. Certains n’ont jamais douter de Lappi mais de la C3 sans un pilote 2018 dans la version 2019. Certains (dont moi) ont douté de Lappi le pilote et/ou de son mental et il est entrain de leur démontrer qu’il ne faut plus douter de lui, en tout cas quand la caisse va bien.

          • bazire dit :

            …………………………………..