Lappi : « Samedi sera la journée la plus difficile »



Après un Monte-Carlo bien trop court pour juger réellement de sa performance, Esapekka Lappi arrive sur un terrain plus familier où son talent devrait s’exprimer davantage.

Auteur de deux jours d’essais, tout comme Sébastien Ogier, le pilote finlandais a pu adapter sa Citroën C3 WRC à sa guise pour trouver le meilleur feeling sur cette surface.

« Nous avons beaucoup travaillé pendant ces deux jours. En fait, je n’ai pas tellement travaillé moi, j’ai juste piloté … Les mécaniciens ont fait leur travail, merci à eux. Nous avons fait de gros changements, la voiture était OK, mais ce n’était pas ma voiture. Nous avons ajusté beaucoup de choses et nous avons finalement trouvé une belle configuration. Nous manquions de glace lors des essais. Aujourd’hui, nous avions la glace et une adhérence supérieure. Nous devons trouver les réglages qui correspondent. Je suis assez content. »

Quatrième l’an passé au volant d’une Toyota Yaris WRC, Esapekka ne se fixe aucun objectif précis cette année, notamment en raison des conditions de route encore imprévisibles.

« Je ne sais pas vraiment quoi viser. La question est à propos des conditions: comment vont-elles évoluer pendant le week-end? Demain, ce sera plus facile et samedi sera la journée la plus difficile. Si ça devient vraiment de la « soupe », alors ce n’est pas vraiment amusant, vous pouvez voir des choses inattendues. Intéressant… »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. billi dit :

    ce rallye il est pour toi. tout autre résultat qu’un podium serait un échec.