Le Safari n’a jamais été aussi proche du WRC



En déplacement dans les bureaux de la FIA en Suisse cette semaine, le directeur général du Safari Rally, Phineas Kimathi, a fait part de son grand optimisme concernant l’intégration du Kenya au calendrier 2020 du WRC.

Dans un interview accordé au media kenyan, Voiceofsport, Phineas a ainsi déclaré : « Nous avons le Safari WRC en 2020 si nous sommes bons en juillet et sauf si nous nous tirons une balle dans le pied. » Avec cette déclaration forte, le directeur du Safari résume clairement la pensée de tous les observateurs du WRC et l’épreuve candidate, organisée en juillet prochain, revêt d’une importance capitale.

« Les événements de ces derniers jours comprenaient un rapport du promoteur du WRC démontrant si le Safari Rally répondait ou non aux exigences du WRC. Ce rapport indique que le Kenya a rempli tout ce qui avait été demandé au cours de la dernière année environ, sauf un. C’est à dire qu’il doit être convaincu que nous organisons avec succès l’épreuve candidate programmée du 5 au 7 juillet prochains.

Et c’est ce que nous avons entrepris et nous allons réussir. Les retours que nous recevons de Genève sont comme de la musique à nos oreilles, c’est une motivation supplémentaire pour continuer notre travail acharné que nous effectuons déjà sur le terrain. »

A noter que la FIA a répondu très favorablement à l’organisation d’une super-spéciale de 2 kilomètres en ouverture du rallye, tout proche de Nairobi. Celle-ci prévoir d’accueillir environ 60 000 spectateurs et proposera des duels entre chaque concurrent.

Ces dernières semaines, les rumeurs allaient encore bon train concernant le calendrier 2020, l’Allemagne et la France étant encore les rallyes les plus menacés, alors que celui de Grande-Bretagne est invité à passer du Pays de Galles à l’Irlande du Nord prochainement.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. didier dit :

    La Corse et l’Allemagne 2 rallye goudron supprimés
    Le Kenya sur terre, l’Angleterre en Irlande du Nord, je suppose sur goudron.
    C’est une véritable révolution

  2. Hervé Janin dit :

    Siège de la FIA en Suisse ???

    • Rallye-Sport.fr dit :

      Merci d’être attentif, même si c’est votre premier commentaire.

      On oublie parfois (comme nous), que le siège est à Paris même si la majorité du personnel est en Suisse.

  3. Fab dit :

    C’est pas du rallye, c’est du rallye raid !

    Il n’a rien à faire en wrc .

    • Rallye-Sport.fr dit :

      Sauf qu’il ne faut pas forcément se référer au passé parfois. Cette épreuve n’a plus grand chose à voir par rapport aux éditions de 1990′, hormis le nom. Région différente et terrain qui a largement évolué. Des vidéos des éditions précédentes suffisent pour se faire une idée avec des R5 « classiques » au départ…et à l’arrivée.

      • Fab (l'autre) dit :

        Toujours le problème des pseudos identiques. Moi jai pas d’avis sur le Safari. Je demande à voir, c’est tout. 🙂

    • Nico dit :

      Le safari fait partis de l’histoire du wrc, un rallye aussi mythique que le monte carlo, le RAC ou les milles lacs. Esperons qu’il fasse son retour pour que le championnat du monde retrouve encore un peu plus de sa superbe…

  4. roland59 dit :

    oui, encore une petite étape et la grand porte s’ouvre à nouveau… et ce serait tant mieux…

  5. chrispatagonie3 dit :

    Chouette un nouveau rallye. J’ai eu l’occasin de voir deux fois le rallye du Bandana en Cote d’Ivoire quand il était en mondial mais jamais le Safari.

    • Buz dit :

      Et beh tu es comme moi alors, tu es plus très jeune chrispatagonie!!!! La dernière édition du Bandama en CDM ( pilotes et jamais constructeurs de mémoire ) date de 1992 et la victoire du Japonais Shinozuka 😉

    • Joebarf16 dit :

      C’est pas le Bandama qu’OREILLE avait gagné avec une Super 5 ou R11groupe N vers ces années là ?