Loeb galère mais reste toujours autant motivé



Auteur d’une étape déjà très difficile hier, Sébastien Loeb a vécu bien pire aujourd’hui avec une casse mécanique l’obligeant à attendre l’aide de son assistance.

Dans ce cas de figure, les équipages doivent attendre de longues heures au milieu de nulle part. Sur le retour de cette difficile étape, le pilote alsacien a rassuré ses fans, rappelant sa motivation à remporter cette course légendaire.

“L’aventure, c’est l’aventure ! Et le Dakar Rally, c’est une aventure ! Toujours au km 97 de la spéciale depuis 8h Sur une compression, un triangle arrière a cassé et nous n’avons pas pu continuer ni réparer. Après une semaine sans trop de réussite, on va recharger les batteries demain grâce à la journée de repos et reprendre la route vers Jeddah dès dimanche pour aider toute l’équipe Bahrain Raid Xtreme et aussi continuer à prendre de l’expérience sur cette épreuve pour le futur.

Car même après 8 heures dans le désert au milieu de nulle part, 9 crevaisons en 3 jours, du jardinage et encore du jardinage, l’objectif reste toujours de gagner ce rallye un jour.”

De son côté, Daniel Elena s’est associé à cette envie, comptant bien s’offrir le Dakar avec son compère alsacien.

“Rassurez-vous, tout va bien pour nous 👌🏻 On attend pour réparer, demain on reprend un peu d’énergie durant la journée de repos et dès dimanche, on repart au combat pour finir de développer la voiture et prendre de l’expérience pour l’année prochaine. On ne lâche jamais, comptez sur nous pour revenir et le gagner ce Dakar Rally.”




S’abonner
Notifier de
guest
24 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
david
david
1 mois il y a

je ne partage pas l’euphorie de Danos

Fred R
Fred R
1 mois il y a

Leurs déboires sont assez logiques au vue de la gestation tardive de la voiture et de l’ensemble du programme, souvenez vous des difficultés rencontrées par peugeot à son retour en 2015 et la première année du buggy mini. Pour ce qui est de la nav, les nouvelles règles du roadbook renvoie un peu plus aux éditions de années 80/90 ou l’aspect navigateur prend un peu le pas sur l’aspect copilote. Il faut surement qu’ils revoient un peu leur façon de travailler, mais avec le professionnalisme et l’intelligence de Danos, je n’ai aucun doute sur le fait qu’ils trouvent des solutions… Lire la suite »