Neuville prend de l’expérience en gagnant (Ciocco)



À l’issue d’un week-end parfaitement mené, Thierry Neuville s’impose fort logiquement en Italie sur le Rally il Ciocco, première manche du championnat d’Italie des rallyes.

Auteur de six scratchs et globalement très régulier, le pilote belge a profité de cette épreuve pour continuer sa progression avec son nouveau copilote, Martijn Wydaeghe. 

“C’était une bonne expérience pour nous. Nous étions là pour travailler notre collaboration avec mon nouveau copilote, chaque kilomètre est important. Même si je ne suis pas super fan de rouler avec une R5 pour être honnête, c’était un super week-end.” a commenté le pilote belge.

Derrière le duo belge, Stefano Albertini a clairement été le pilote italien le plus rapide du week-end, devançant Giandomenico Basso, auteur d’une dernière boucle très intéressante.

Avec des pneus MRF Tyres encore en plein développement sur asphalte, Paolo Andreucci termine au huitième rang.


12 et 13 Mars 2021 – Rally Il Ciocco e Valle del Serchio (Italie)

Scratchs : Neuville (6 dont 1ex.) – Breen (2) – Albertini (2 dont 1ex.) –  Basso (1)
Leaders : ES1- Neuville / ES2- Breen / ES3- Albertini / ES4-ES10 (Fin) : Neuville

Classement Final

Pos.PiloteVoitureEcart
1NeuvilleHyundai i20 R5 
2AlbertiniSkoda Fabia Rally2 Evo+22.7
3BassoSkoda Fabia Rally2 Evo+31.4
4AndolfiSkoda Fabia R5+40.2
5MicheliniVW Polo GTi R5+1:00.3
6CiuffiSkoda Fabia Rally2 Evo+1:10.9

ES8-ES9 : À deux spéciales de l’arrivée, Thierry Neuville continue de dominer cette épreuve et se retrouve parfaitement placé pour remporter ce rallye.

Derrière lui, Stefano Albertini est toujours le meilleur, bien esseulé devant le duo Andolfi/Basso en bagarre pour la troisième place. Ancien prétendant à ce podium, Damiano De Tommaso est sorti de la route dans la 9e spéciale.

ES7 : Troisième spéciale de la boucle et troisième scratch consécutif pour Thierry Neuville, bien parti pour s’imposer au Ciocco.

Derrière lui, Stefano Albertini reste largement l’homme le plus rapide,  la troisième place se jouant toujours entre Andolfi et De Tommaso. 22e au scratch, Jean-Mathieu Leandri est le premier français du classement, suivi à une vingtaine de secondes par Pierre Roché.

ES6 : Dans la spéciale de Careggine, la plus longue de cette épreuve, Thierry Neuville parvient à consolider son avance en tête de cette épreuve.

Derrière lui, Stefano Albertini s’accroche à 6s4 alors que Fabio Andolfi grimpe sur le podium provisoire en prenant le meilleur sur Damiano De Tommaso. Du côté des tricolores, Jean-Mathieu Leandri continue de creuser l’écart face à Pierre Roché.

ES5 : Sérieux candidat au podium final, Craig Breen est sorti de la route dans la cinquième spéciale de ce Rally Il Ciocco en Italie. Le pilote irlandais a envoyé sa Hyundai i20 R5 sur le toit au milieu des arbres mais l’équipage est indemne. Dans la soirée, Craig a expliqué cette erreur par une crevaison survenue quelques instants avant.

De son côté, Thierry Neuville a bien mieux négocié cette spéciale, signant exactement le même chrono que Stefano Albertini, son plus proche adversaire au classement général. Derrière ces deux hommes, Damiano De Tommaso et Fabio Andolfi sont en bagarre pour la troisième place provisoire.

Chez les tricolores, Jean-Mathieu Leandri poursuit sa domination devant Pierre Roché et Jean-François Succi.


ES4 : En cette fin de boucle, Thierry Neuville et Craig Breen réalisent de grosses différences sur les huit petits kilomètres de cette ES4.

Battu pour 6 dixièmes par son coéquipier irlandais, le pilote belge a avoué avoir bien attaqué : “J’ai croisé deux chiens sur le bord de la route mais tout s’est bien passé. Les spéciales sont assez glissantes. La voiture fonctionnait assez bien et j’ai vraiment essayé d’attaquer.”

Au général, le multiple vice-champion du monde reprend les commandes de cette épreuve, 4s9 devant Stefano Albertini et 7s1 sur le jeune Damiano De Tommaso. Cinquième du classement provisoire, Craig Breen a entamé sa remontée.

Côté tricolore, la bagarre entre Jean-Mathieu Leandri et Pierre Roché continue, celle-ci tournant pour l’instant à l’avantage du premier.


ES3 : Dans le plus long chrono de cette épreuve (14,90 km), Stefano Albertini, pilote italien âgé de 34 ans, a réalisé son tout premier scratch, prenant au passage la tête de cette épreuve.

Auteur du deuxième temps, Thierry Neuville reste au contact du pilote Skoda, au contraire de Craig Breen, seulement 12e de cette spéciale à plus de 14s du scratch. La troisième place provisoire est occupée par le jeune italien Damiano De Tommaso avec sa C3 Rally2.

Côté tricolore, Pierre Roché signe un premier meilleur temps (25e chrono au général), revenant tout proche de Jean-Mathieu Leandri au général.

ES2 : Pour deux minuscules dixièmes sur une spéciale de 6,90 km, Craig Breen démarre cette journée par un scratch devant le local Stefano Albertini.

Le pilote irlandais profite de ce meilleur temps pour prendre les commandes de cette épreuve, quatre dixièmes devant Stefano Albertini et huit sur Thierry Neuville, seulement auteur du septième temps dans ce chrono.

Côté français, Jean-Mathieu Leandri signe le meilleur temps, de peu devant Pierre Roché.

ES1 : Pour le lancement du championnat d’Italie des rallyes au Rally Il Ciocco e Valle del Serchio, Thierry Neuville a été impérial sur les 1980 mètres de la spéciale d’ouverture.

Auteur du meilleur temps, le pilote belge s’impose avec un écart conséquent sur une telle distance devant Paolo Andreucci (2s7), excellent deuxième pour ses débuts en Skloda Fabia Rally2 et avec des pneus MRF Tyres. Troisième temps pour Craig Breen au volant d’une Hyundai i20 R5 de l’équipe française CPI Enjolras.

Candidat à la couronne nationale, Giandomenico Basso est seulement 16e à plus de cinq secondes. Côté tricolore, Jean-Mathieu Leandri est le plus rapide en signant le 24e temps, quatre places devant Jean-François Succi.

Demain, neuf spéciales seront au programme pour un total de 91,44 km. Départ de la première spéciale à partir de 08h18.




S’abonner
Notifier de
guest
52 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
berlinette
berlinette
1 mois il y a

Et si Thierry allait tenter de gagner le Groupe N au rallye du caleçon, à Montluçon?Il gagnerait de l’expérience, sans doute.

riri73
riri73
1 mois il y a

Bravo à Neuville / Wydaeghe !. Vivement la Croatie. Sinon, on observe un cluster de pouces rouges sur cette page (et aussi des amoncellements de pouces verts placés de ci de là, souvent en opposition à une série de pouces rouges). C’est super improbable, on dirait que c’est une seule personne qui s’est “amusée”.