Y.Bonato : “Des progrès à confirmer en Pologne”



Alors que sa saison a déjà bien débuté et qu’il caracole en tête du championnat de France asphalte, Yoann Bonato fait son retour pour une nouvelle chronique sur Rallye-Sport.fr à l’occasion du rallye du Portugal.

Déjà malheureux au Monte-Carlo (mécanique) puis au Tour de Corse (sortie), le pilote des 2 Alpes n’a pas eu beaucoup plus de réussite sur la terre lusitanienne. Reparti en Rally 2 le samedi matin après avoir rencontré un pépin mécanique le premier jour (voir plus bas), le pilote DS s’est appliqué à reprendre confiance sur terre en vue des prochaines épreuves.

Le retour en WRC-2 sur terre

“L’an passé, nos performances en WRC-2 étaient franchement moyennes sur la terre, donc notre but au départ du Portugal était vraiment de sa rapprocher des meilleures PSA. Je n’avais pas roulé sur cette surface depuis la Finlande l’an passé et notre objectif était de reprendre nos marques et surtout de voir notre niveau dans un championnat bien plus relevé que le championnat de France.

Notre premier jour s’est rapidement terminé avec une durite d’eau percée et un abandon après la première spéciale. Le samedi, on fait vraiment une belle journée en signant plusieurs chronos devant Simone Tempestini, premier pilote PSA sur ce rallye et qui est plus à l’aise sur cette surface.

Au final, même si on termine loin en WRC-2 après notre passage en Rally 2, on marque de gros points dans l’Ultimate Challenge pour la première fois de la saison. Même si je ne connais pas vraiment le classement à l’heure actuelle pour être honnête, nous avons marqué 15 points jusque là et il reste encore 4 courses à disputer, tout est encore possible.”

Mes performances sur terre

“Je suis conscient que je n’ai pas le même niveau sur terre que sur asphalte. Je n’ai pas du tout la même expérience sur ces deux surfaces, mais je n’ai surtout pas le même recul. Maintenant, je sais où j’en suis. Il y a des parties où je suis dans le bon rythme et je vois exactement dans quelles parties où je suis moins bien. Je peux progresser en étant beaucoup plus constant dans mon pilotage. Ma lecture du grip n’est pas encore optimale, j’ai encore du mal à m’habituer à des changements de grip sur terre. Entre les changements de rythme et de grip, j’ai toujours un temps d’adaptation qui devrait être automatique comme sur asphalte.

Je pense avoir compris pas mal de choses au Portugal et je m’attends à que ce soit intéressant en Pologne, j’espère ne pas me tromper. Maintenant, il faut tout mettre en application et voir ce que ça donne.

Du côté de la voiture, notre DS3 R5 a bien progressé grâce aux dernières évolutions, mais sur la terre, l’amélioration est moins nette. Je pense que nous manquons globalement de motricité, il y a beaucoup plus de paramètres à prendre en compte sur la terre que sur l’asphalte.”

L’ambiance de Fafe

“C’est sûr que Fafe, ça doit être une ambiance de malade quand tu vois tout ce monde au bord de la route. De notre côté, nous sommes dans notre bulle, entre le bruit de la caisse, les écouteurs, le casque et la concentration en plus, nous n’entendons pas vraiment les spectateurs.

C’est une bosse assez costaude, on a toujours l’impression d’arriver doucement et pourtant on s’envole toujours. Il ne faut pas être trop sur la défensive sur une bosse comme ça.”

Retour en championnat de France dans 3 semaines

“Depuis le début de l’année, on rencontre toujours quelqu’un qui nous taquine en R5, que ce soit au Touquet avec Amourette, Rossel au Lyon-Charbonnières et bien sûr Puppo à Antibes. On verra bien ce que ça donne au Limousin début juin, il faudra voir au niveau du plateau.

Notre but en France est de marquer le plus vite possible des points au championnat et pouvoir ainsi se lâcher en fin de saison. Pour l’instant, nous sommes un peu partagés entre le risque du championnat et se bagarrer pour la victoire jusqu’au bout. Je n’aurais sans doute pas deux années de suite pour jouer le titre de champion de France, l’occasion est trop belle cette année et je ne veux pas me louper.”




S’abonner
Notification pour
guest
3 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Jekyll73
Jekyll73
5 années il y a

J’espere aussi que bonato sera champion de france cette annee, ce serait une juste recompense vu sa pointe de vitesse et sa carriere! Apres pour le futur, a voir si citroen lui confie une c3 r5 qui je l’espere rivalisera avec les skoda…

Anthony38
Anthony38
5 années il y a

Bon pour le futur si il a découvert de nouveaux ‘trucs” sur la terre.
J’espère qu’il sera champion de France cette année ça serait amplement mérité au vu de sa carrière passée et rêvons un peu si il pouvait faire quelques piges Tarmac en mondial dans la catégorie reine ou au moins avec une WRC 2016 pour qu’il se fasse plaisir 🙂
On est avec vous Yoann !!!!
Anthony un p’tit gars de Vizille 😉