J.Ingrassia : “Le Monte-Carlo reste très difficile”



Fidèle copilote de Sébastien Ogier depuis ses débuts, Julien Ingrassia est un grand habitué des conférences de presse. S’il n’a pas chanté ni évoqué sa grand-mère dimanche dernier, le quadruple champion du monde des rallyes semble déjà bien intégré à l’équipe M-Sport.

Comme son pilote, le français regrettait un manque de préparation sur une épreuve aussi spécifique qu’un Monte-Carlo.

“Je discutais avec un autre journaliste juste avant cette conférence de presse et je lui ai dit que je n’avais pas eu beaucoup de préparation, ce qui est assez contradictoire pour ce rallye. Habituellement, on essaie de se préparer un maximum pour le Monte Carlo. Il faut tout connaitre de la voiture, être bien coordonné avec l’équipe pour anticiper les changements de conditions. Nous savions que l’équipe nous soutiendrait fortement. Nous savions aussi que ce qui ferait la différence serait les compétences du pilote. Je n’aurais jamais parié que nous ne pourrions pas gagner ce rallye.”

Questionné sur le challenge représenté par le Monte-Carlo, Julien a d’abord salué la performance de son nouveau coéquipier, Martin Järveoja (copilote d’Ott Tänak), auteur de son premier rallye à bord d’une WRC !

Peut-être que vous devriez poser cette question à Martin [Järveoja], il a eu un vrai baptême du feu. Je me dois de le féliciter, il a fait un très bon travail ; bravo ! Je suis heureux de faire ce Monte, mais une fois par an ça suffit. Ce n’est pas évident de comprendre les notes des ouvreurs et de les restituer à une telle vitesse. De plus, il y a plus d’informations au début, au milieu et à la fin des virages, c’est très difficile. Je ne vais pas me mettre à chanter ou faire quoi que ce soit de stupide ; nous sommes dans une équipe Anglaise maintenant, nous devons être malins et rester calme. Nous sommes Anglais, surtout lorsque nous avons diné chez Malcolm. Elaine – Mme. Wilson – était à côté de moi et m’a dit “Nous partons en vacances la semaine qui suit le rallye…”. Très gentiment, elle nous a donné l’ordre de rendre son mari heureux pour les vacances. Donc on a gagné !”




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. riri73 dit :

    Itw parfaite de Julien, comme d’habitude.

  2. le grand blond à la godasse de plomb dit :

    les reconnaissances dans ton ” jardin ” ne sont pas des plus prioritaires,
    les notes des ouvreurs priment.
    Les performances des pilotes insulaires au Tour de Corse et à la Giraglia sont et étaient faciles à comprendre .

    Beau boulot, malgré tout.