Vincent Dubert sur le podium du JWRC



En arrivant en terre galloise, l’objectif était d’aller chercher une place de vice-champion du monde junior, Vincent Dubert et Alexandre Coria devront se consoler avec une troisième place finale.

La fiabilité de ce jeune aixois n’est plus à démontrer, en 2016 il terminera toutes les manches auxquelles il a pris part, tout comme en 2015.

Partis sur un rythme prudent mais constant, Vincent Dubert et Alexandre Coria pointaient à une 4ème place, handicapés par un set up trop « rigide ». Le Dayinsure Wales Rally GB est un rallye atypique car aucune assistance de mi-journée n’est prévue, seulement une TFZ dans la première journée. Plus que jamais, la notion d’endurance entre en jeu. En modifiant les réglages de la voiture, Vincent et Alexandre trouvent un meilleur feeling sur ces pistes particulièrement difficiles à appréhender. A l’assistance du soir Vincent déclare « Très content de terminer cette première journée. Nous sommes 4ème du JWRC. Nous avons changé l’équilibre général de la voiture après la TFZ de mi-journée pour trouver un bien meilleur feeling cet après-midi. En revanche, une petite touchette sans gravité, un pointage en retard et une rampe de phare mal réglée pour les sombres forêts galloises nous font perdre du temps. »

Départ de cette deuxième journée de course, cette fois-ci sans assistance, ni TFZ. Partis sur un bon rythme en gardant en mémoire que l’erreur était interdite, Vincent et Alexandre font des temps très encourageants dans les spéciales 9, 10 et 11.

Soudain, dans les dernières encablures de la 12ème spéciale, de la fumée entre dans l’habitacle. Passant la cellule d’arrivée dans ces conditions c’est au point stop que Vincent et Alexandre se rendent compte qu’un incendie s’est déclaré dans le compartiment moteur. Fort heureusement, la réactivité des commissaires gallois a permis d’éteindre l’incident. La cause, un turbo cassé. Vincent nous en dit plus « Nous sommes contraint à l’abandon, nous avions remarqué une fumée suspecte depuis ce matin et nous pensions à un manque de puissance mais dans des conditions de grip précaire, ce n’est jamais évident à diagnostiquer […] Cette journée était en plus sans assistance, ce qui ne nous permettait pas de trouver une solution. Fort heureusement, les marshals ont pu intervenir très rapidement afin que la voiture ne se retrouve pas calcinée à 100% ».

Après avoir rapatrié la voiture à l’assistance c’est le branle-bas de combat. Les mécaniciens ne disposaient que de 3 heures seulement pour faire revivre le moteur 1,6 Litres turbo. Donnant leur maximum, ils y arrivent. La Citroën DS3 R3 Max sera bien au départ de cette dernière journée de course.

Comme on pouvait s’y attendre, l’incendie de la veille a laissé des traces sur la voiture en particulier sur le faisceau électrique. Au départ de la 17ème spéciale, première du dimanche, Vincent et Alexandre ne veulent prendre aucun risque et cette approche se confirme quand ils se rendent compte que le mode « stage » ne fonctionne pas. Ils devront rouler uniquement en mode « road » limitant considérablement la puissance. C’est donc en se focalisant sur les bruits, les odeurs et le feeling que Vincent et Alexandre parviennent à franchir la ligne d’arrivée finale.

« Pour notre première saison en WRC, nous décrochons une 3ème place finale au Championnat du Monde Junior WRC, premiers français. Nous tenions à remercier tout particulièrement Citroën Racing pour l’accompagnement et le soutien sans faille qu’ils nous ont apporté tout au long de la saison, merci également à nos mécaniciens pour avoir su réparer notre voiture en seulement 3 heures et nous permettre de terminer le rallye ».

Maintenant, il est temps de se tourner vers 2017, nous ne manquerons pas de vous tenir informés sur notre programme.

Contact presse : Erik Agostinelli – Racing Management




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *