Bonato : « Il ne fallait pas se louper »



Intouchable en championnat de France asphalte l’an passé, Yoann Bonato s’est présenté au départ du Monte-Carlo au volant d’une voiture inattendue, une Peugeot 208 R2.

Toujours accompagné par Benjamin Boulloud, le pilote des 2 Alpes a rayonné au volant de cette dernière, remportant largement la « catégorie 2 roues motrices » et terminant du même coup à la 15e place au scratch.

Deux jours après cette performance remarquable, Yoann nous offre une nouvelle chronique, lançant une nouvelle saison qui promet d’être riche en événement, et on l’espère également pour lui, en succès. 

Est-ce que ta faible expérience du Monte-Carlo a pu t’aider, notamment en ce qui concerne le choix de pneus ?

« Nous avons pris le risque de participer à cette épreuve avec une petite voiture, pourquoi un risque ? Simplement que nous savions que nous étions attendus au tournant et qu’il ne fallait pas se louper. C’est vraiment le genre de challenge qui me botte et me fait vibrer dans ce sport. Je n’ai pas beaucoup d’expérience sur ce rallye car je l’ai fini 1 fois en 2016. les 2 autres, je casse le moteur dans la première ES, autant dire que cette année, avec une nouvelle auto, 2 roues motrices, nous avions beaucoup à découvrir ! Nous avions choisi de partir en slick dans les 2 premières ES, évidement et comme à chaque fois que tu fais un choix osé, tu le regrettes lorsque tu te retrouves fasse à la difficulté majeure d’une Monte-Carlo : une forte pente en descente verglacée sans mur de neige sur les côtés ! T’arrives là, tu freines, tu essayes de te détendre un peu, tu te rends compte que ça fait quelques temps que tu n’as pas respiré, donc tu respires et tu attends que ça se passe… Le temps parait éternellement long dans ces moments là !!! Des moments comme ceux-là il y en à eu des dizaines pendant le rallye, mais on doit aimer puisqu’on y retourne. »

Avant le départ, tu as évoqué un temps d’adaptation pour revenir à la 2 roues motrices. A la vue de tes performances, il a semblé plutôt court non ?

 » Le temps d’adaptation à été relativement long par rapport à ce que j’espérais au départ, le pilotage est vraiment différent d’une R5, les passages en courbes sont moins rapides, ça freine moins fort puis ton train arrière a tendance à faire du zèle sans que tu ne lui en ai donné l’autorisation ! Mais tout était plus ou moins clair avant que l’on rencontre nos premiers soucis de freins, c’est à dire dans l’ES 4. A partir de ce moment là, je pense avoir retrouvé le rythme des petites formules et on s’est vraiment fait plaisir. Il faudra tout de même que je revienne vite à mes habitudes de R5, car mes petits copains ne vont pas me laisser de temps de me remettre dedans lors de notre première course au Touquet ! »

Au cours de ce Monte-Carlo, y a t-il un moment particulier que tu retiens ?

« Je retiendrai un bon moment notre première ES où nous avons doublé 4 voitures dont une 2 fois (elle nous avait redoublé dans la descente sur la glace). Il y a aussi ce premier passage sur la neige dans le Dévoluy qui fut magique mais extrêmement complexe à négocier et notre 14 ème temps scratch dans les rails de la spéciale 11. Valait mieux être un bon cheminaux pour ne pas dérailler et finir dans le décor. »

Combien de personnes ont travaillé autour de ton auto sur une telle épreuve ? Combien de pneus et types de pneus avaient-tu à disposition pour le week-end ?

« Nous avons travaillé avec la même équipe que la R5, tout le monde a rétrogradé avec le sourire, il a fallu que tout le monde se remette au bon souvenir de la R2. Car la dernière fois que notre chef de voiture, Max, chez CHL Sport auto à travaillé sur une R2, il n’avait encore pas de poils et vu sa barbe actuellement, on peut imaginer que ça remonte à fort longtemps ! Nous avions un large choix de pneumatiques mis à disposition par Michelin, sur un tel rallye il est compliqué de ne pas disposer de tout les choix pour être performant. Nous n’avons à ce sujet pas fait d’erreurs, et les gommes ont plutôt très bien fonctionné malgré les conditions délicates. Au total nous avons dû passer 25 pneus mais certains sont encore neufs et pourrons servir à nouveau. »

Est-ce que vous utilisiez un système de notes propre à cette épreuve, ou du moins avec des ajouts spécifiques à ce rallye ?

« Nous avons quelques petites astuces avec Benjamin au niveau de notre système de notes mais tout reste quand même très classique, les conditions sont changeantes mais la route reste toujours identique ! »

Yoann Bonato, champion de France 2017, au volant d’une 208 R2 au Monte-Carlo 2018. Voilà une combinaison qui était improbable. La DS3 R5, c’est désormais du passé ?

« La DS3 sera ressortie à l’occasion du rallye du Touquet, pour le MC, nous avons voulu nous lancer un défi sympa et nous sommes très contents du résultat ! D’autant que toutes les voitures de l’équipe CHL finissent le rallye dont une à la deuxième place en la personne de Nicolas Latil avec qui nous avons échangé tout le rallye sur les choix de pneus et les réglages de voiture. Très sympa ! » 

On attend forcément des nouvelles de l’homologation de cette C3 R5. Tu as quelques infos à ce sujet ?

« Nous ne savons pas encore grand chose sur les homologations et la sortie de la nouvelle C3, nous attendons comme tout le monde de pouvoir mettre les fesses dedans en course et le plus tôt sera le mieux !! »

Pour terminer cette chronique, Yoann a souhaité revenir sur le rôle des ouvreurs sur une telle épreuve.

« Concernant le rôle des ouvreurs sur un MC, il est loin d’être simple, il est surtout très ingrat. Les conditions de leur passage 2h avant nous peuvent évoluer très rapidement ! Ce fut le cas au Turini dimanche, certains en ont voulu à leurs ouvreurs (un cours instant) de ne pas les avoir informé de la réalité des choses. il est cependant difficile d’inventer la route dans 2 h ! Ce sont bien souvent des réactions à chaud qui sont sans rancœur mais tu te fais tellement peur qu’il faut bien en vouloir à quelqu’un ! Le co-pilote en prend déjà assez pour son grade durant tout le week-end et dame nature aussi !!!

Cela dit, sans ouvreurs, tu ne peux pas faire ce rallye au rythme ou vont les voitures à ce jour ! Leur rôle est indispensable, j’irai même plus loin en disant qu’il indispensable sur chacune des manches asphalte. De notre côté, Alex et Thomas ont fait du super boulot et le résultat est tout autant le leur !! »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Thomas dit :

    Superbe perf au Monte avec cette 208 R2 🙂
    Dommage que le duel avec Franceschi n’ait pas pu durer jusqu’au bout 🙁

  2. Eddy, de Nantes dit :

    Ouais… M’enfin le gars est pilote pro à priori (s’il fait parti du programme de développement de Citroën sport), c’est la moindre des choses qu’il gagne sa classe, surtout en R2, face à des amateurs…. Cela aurait été différents en R5…

    • makkarinen dit :

      Attendons qu’il touche la C3 et on en reparle…

    • Tymy dit :

      Pas de chronos off. Mais vu sur les speciales au Var, la c3 a l’air bien née…ça envoyait !

    • Eric dit :

      Demande a Lefebre s’il aurait accepte de faire le Monte Carl en R2… je connais deja la reponse. Sur ce MC, Fransesci (Champion de France Junoir) et Greensmith (qui rivalisait l’annee derniere avec les meilleurs WRC2 et quasi officiel chez M sport cette annee) ont vu Bonato dans le retro, voir les doubler, des qu’il a commence a avoir la voiture en main. Certes le niveau est pas le meme qu’en R5 mais accepter le challenge avec le risque que ca peut engendre si ca marche pas… J’en connais pas bcp qu’ils l’auraient fait.

      • didjji dit :

        tous a fait d’accord,très bon commentaire, ceci montre a quel point Yoann et un passionné « qu’importe le flacon pourvu qu’on est l’ivresse »
        du talent en pagaille ce qui manque beaucoup a certain , et qui roule grâce a des moyens financier conséquent , mais tant mieux pour eux!
        mais il faut quand même reconnaître quand la « flamme » et le classe font toutes la différence.

      • Pierre.F.13 dit :

        Qu’en sais-tu que Lefebvre aurait refusé de participer avec une R2 ?
        Il sait très bien qu’il doit saisir n’importe quelle occasion pour rouler en WRC, et ne va très probablement pas refuser de rouler avec une petite 208 ou une petite DS3.
        S’il avait un aussi gros melon, il aurait carrément refusé de revenir en WRC-2 avec la C3 R5 !

        • eric dit :

          Entre se battre avec une C3 R5 pour un titre de champion du monde WRC2 et faire le Monte avec une R2…. Il y a une grosse difference. Le WRC 2 n est pas la descente au enfer mais comme une seconde chance, on la vu avec Tanak, Evans, Camilli.. Le niveau est incroyable dans cette categorie et Lefebre est j’espere tres content de rester sur un programme en Mondial.
          Il n’a pas reussi a trouver les ronds manquant pour faire le Monte en R5, il aurait tres bien pu le faire en R2 avec un budget moindre.

    • Lacorde dit :

      Erreur Eddy, je suis d’accord qu’il mérite d’être pro mais comme le dit Éric, contrairement à certain qu’il le sont (ou ce qui s’en rapproche le plus)
      Bonato n’est pas pro mais bien privé depuis bien trop longtemps.
      Il n’a donc pas eu les mêmes opportunités et mêmes armes pour faire ses preuves en mondial…
      Il prouve donc encore qu’il mérite largement d’avoir les bonnes armes pour faire ses preuves!..

  3. Lacorde dit :

    Du grand pilotage, un classement général incroyable avec une telle voiture, un personnage très sympatique.
    Mais surtout, une régularité incroyable!
    Un pareil MC a prouvé que même les plus grands avec de gros écarts font quand même des erreurs!
    C’est pas donné d’être à l’arrivée de ce MC mais y être avec un sans faute c’est très fort!
    Surtout après une spécial avec comme seul frein, celui à la main…
    Bravo Yoann, bravo Benjamin, bravo l’équipe!!

  4. anonymous dit :

    Astier l’année dernière aussi sur la même auto du même team et cette année Bonato … que dire … des Talents dans cette team … BRAVO et respect à tous ces bonhommes pilotes copilotes team…
    A noté que JB Francesci avait très bien débuter à bord de la Fiesta R2, C’est vraiment dommage car la bagarre était belle … Bravo vivement la suite

  5. Ben dit :

    Dommage que la bataille avec JB Franceschi se soit écourtée ! 2 très bons pilotes et prometteurs pour l’avenir

  6. Buz dit :

    Pour Jeff. Jean Jo pour Ogier. Bengue pour Bonato. Enjolras pour Bouffier. Gardemeister pour Latvala. Pykalisto pour Suninen. Garcia Ojeda pour Sordo. Thiry pour Neuville. Hirvonen pour Breen. Hanninen pour Lappi. Evans pour Evans

  7. Buz dit :

    Gentillesse, talent, professionnalisme, honnêteté, simplicité, il a de nombreuses qualités notre équipage champion de France Iserois. Bravo pour cette perf au Monté Carl et a très vite sur les routes du championnat, pour j espère la passe de deux

  8. quattro83 dit :

    bravo yoann,

    belle leçon d’humilité avec la 208R2.
    Citrôen pourrait effectivement l ‘engager en WRC par exemple LA CORSE et L ‘ADDAC

  9. Alain70 dit :

    Etonnant ce chapelet de louanges pour ce très bon pilote que certains…..qui se reconnaîtront ….traitaient les pilotes du championnat de France de guignols…Vous êtes ou alors aujourd’hui ??? En attendant,bravo pour ce beau MC Yoann.

    • Didjji dit :

      1000 fois d’accord avec toi
      le vieux qui sait par exemple pour n’en citer qu’ un !
      En tout cas c’est une très belle performance Bravo

  10. jekyll73 dit :

    rapide en R5, rapide en R2…(je sais qu’il a pu essayé une mégane Kit Car l’été dernier durant une journée d’essais et qu’apparament ça envoyait…) a quand un rallye avec une Wrc que l’on voit ce que ça donne?
    Citroen pourrait lui faire faire 2-3 manche asphalte à la maniere d’un bouffier avec Ford, ce serait sympa

  11. enriche dit :

    Quelle belle perf de ce jeune pilote performant et extrêmement sympathique avec une petite auto…
    Par contre, je me permets Yoann, tout en ignorant le rôle de michelin aujourd’hui??? mais à une époque… michelin avait des ouvreurs et conseillait les amateurs, sur la monte de pneumatiques sur chaque spéciale… ce qui évitait d’avoir des ouvreurs…
    Yoann te dit à l’année prochaine sur une GROSSE auto au M-C.
    PS: Carton rouge à la réglementation des rallyes en général… ordonner aux pilotes de ne pas s’exprimer à fond sur des spéciales, because par cette exigence émanant d’individus, le cul sur un fauteuil… l’interdiction d’adapter à chaque spéciale, le type de pneus adéquates…
    Franchement évoluer avec une monte ne correspondant pas au revêtement… c’est DEBILE, preuve une auto de 400cv avec des S ou SS sans clou sur neige à 5 kms/h ou 2 cloutés sur sol sec… c’est DANGER… de ce fait, félicitations à TOUS LES PILOTES, mais bon sang… ou est l’époque ou un comité de pilotes « ruaient dans les brancards » pour faire évoluer un règlement à la c…
    Allez les mecs bonne saison.

    • Buz dit :

      Entièrement d accord avec toi enriche sur la réglementation. Avec p106 nous avions déjà soulevé le problème depuis un moment. Il faudrait que les dirigeants de la fédé se bougent. Mais plus facile de rester à Monaco au café de Paris.

    • p106 dit :

      bravo enriche , c est bien toi ? humour !

  12. kubika dit :

    Je profite du sujet sur bonato pour vous demandez RS si s’est possible de faire un point sur les engager du WRC2.en mondial merci

  13. jeff dit :

    Bravo à Yoann pour sa très belle et méritée victoire et bonne chance pour la suite de la saison. C’est cool de rendre hommage aux ouvreurs dans cette interview. Est-ce que quelqu’un aurait les noms des ouvreurs des équipes officielles ?

  14. giorgio04 dit :

    Sympa cette interview, pour un pilote et son copi sacrément bons. Bravo à eux.
    Sinon, moins de fautes d’orthographe, ce serait chouette! J’ignorais que « cheminaux » s’ écrivait ainsi..

    • Martini29 dit :

      à ce sujet j’ai oublié un petit « e » à « meilleurs » dans mon commentaire …méa culpa vu trop tard en relisant une fois validé…Mais l’orthographe devient une calamité, partout…!

    • Rallye-Sport.fr dit :

      Nous avons manqué à notre devoir de « reprendre » entièrement les propos de Yoann. On ne va pas lui jeter la pierre, son boulot, c’est dans l’auto !

  15. Fab dit :

    Très bon pilote, super mentalité, de l’humour. Bref, dans la même lignée qu’un Bouffier.

    Bravo pour la perf. et au contraire de certains coms en dessous, démarrer avec une R2 quand on pilote une R5 depuis longtemps, qui plus est dans cette ES1 dantesque, c’était à mon avis tout sauf facile…

  16. Martini29 dit :

    Belle perf effectivement, on sent quand même l’expérience qui joue forcément dans des moments délicats…ou certains auraient craqué…
    Je voudrais quand même revenir sur une PERF de ce rallye de MC dans l’Es9 de Nucita sur sa 124 abarth qui claque le 4ième temps scratch (validé), si quelqu’un a des infos sur le sujet (du pilote lui même ou autre…), j’imagine qu’il a bénéficié de conditions nettement meilleurs que les premiers mais quand même !!

  17. Le vieux qui sait dit :

    Faut reconnaitre qu’il a conduit intelligemment vers la victoire de sa classe, mais force est de reconnaitre que la concurrence dans la catégorie s’est vite réduite à peau de chagrin, et qu’en venant de la catégorie supérieure c’est la moindre des choses que d’être performant en R2.

    Maintenant attendons de voir ce que va donner la nouvelle C3, j’espère qu’elle sera mieux développer que sa grande sœur, parce qu’avec la Polo R5 qui arrive (et qui, quoi qu’on en dise, reprendra +/- les bases de la Fabia…), ça va être compliquer.

    • makkarinen dit :

      La différence , se fera entre le volant et le baquet et j’ai confiance , et ma petite idée…….

    • RP14 dit :

      C’est quand même excellent comme perf, un Monte-Carl’ avec très peu de déchets (vu les conditions de cette édition il y en a certainement eu un peu, lui aussi est passé par le fameux champ comme Saby, Neuville et Cie). Il faut avoir l’humilité de repasser en R2 quand tu pilotes une R5 toute la saison, et ne pas prendre le challenge « de haut », genre: « en R2 je vais gagner facilement » c’est le meilleur moyen de se planter!
      Bravo Yoann, Benjamin et toute l’équipe CHL, et surtout bonne saison à vous en CdF!

  18. Joebarf16 dit :

    Chapeau : 15 au scratch avec une deux RM dans les conditions 2018, fallait pas mettre les deux pieds dans le même sabot (gauche ?).