Camilli : « Ça va très vite »




Ce vendredi, le pilote niçois a officiellement été nommé pilote d’essai Toyota et a gentiment répondu à quelques unes de nos questions sur la route du retour de Cologne où il a suivi la conférence de presse de la marque nippone !

ent répondu à quelques unes de nos questions sur la route du retour de Cologne où il a suivi la conférence de presse de la marque nippone !

En juin dernier, tu venais de découvrir la terre en 208 Rally Cup. Moins d’un an plus tard, tu es nommé pilote officiel chez le premier constructeur mondial. Quel est ton sentiment ?

Je suis forcément assez surpris, c’est un mélange de bonheur et de satisfaction. J’ai commencé il y a seulement deux ans, ça va vraiment très vite. L’objectif cette année sera d’apprendre le pilotage d’une quatre roues motrices sur terre et aussi sur l’asphalte.

Comment s’est déroulée cette signature ?

Au mois de septembre dernier, j’ai eu mes premiers contacts avec Toyota et j’ai reçu une convocation pour une sélection au mois d’octobre. Nous étions cinq pilotes à nous affronter avec Stéphane Lefebvre, Pontus Tidemand, Kevin Abbring et Teemu Suninen.

Il y avait deux jours de compétition entre nous avec un tracé terre sur la Yaris WRC et un tracé asphalte au volant de la GT86 CS-R3. Personne ne connaissait les chronos des autres, l’ambiance était plus bonne, nous avons tout donné avec Benjamin.

En fin d’année, j’ai été convoqué à Cologne à deux reprises pour finalement signer ce contrat en fin d’année. Il fallait simplement attendre cette officialisation.

Quel sera ton programme cette année ?

Le Monte-Carlo ne faisait pas parti du programme Toyota. Nous évoluerons en WRC-2 avec une Fiesta R5 sur six à sept manches du championnat. L’objectif sera de prendre de l’expérience. Il faudra prendre les choses dans l’ordre, on va essayer de faire comme au Monte-Carlo, progresser petit à petit en cours de rallye et éviter les bêtises.

La concurrence devrait être assez féroce à partir du Portugal, ce sera une motivation supplémentaire de retrouver des pilotes comme Stéphane Lefebvre.

Au niveau de la Yaris WRC, cinq à six séances d’essais sont au programme cette saison mais elles ne sont pas encore prévues officiellement.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. iceman dit :

    Quel sera le 2e pilote officiel Toyota ( Stéphane Lefebvre étant dans le giron Citroën, Kevin Abbring ayant signé chez Hyundai) ?
    Pontus Tidemand semble un bon choix …

  2. rony dit :

    Eric Continues dans cette voie à faire une tres belle saison en wrc 2 et en faisant les essais pour la toyota

  3. CORSETERREDERALLYE dit :

    BRAVO CAMILLI,NOUS SERIONS TOUS RAVIS DE TE VOIR AU TOUR DE CORSE EN OCTOBRE
    FORZA CAMILLI FORZA CAMILLI

  4. Clément dit :

    Grande Camilli !! Félicitations à ce sympathique Niçois qui mérite sa place en WRC.
    Ce Monte-Carlo a montré une fois de plus son immense talent, qui s’est traduit en devenant le meilleur performer, nous a mis l’eau à la bouche, vite la suite de cette belle aventure!

  5. gaëtan dit :

    Tous vos commentaires font vraiment plaisir. Bravo à lui, c’est mille fois mérité…c’est un réel surdoué. Toyota l’a compris. Vivement déjà le Portugal !

  6. Adrien dit :

    Génial pour lui! Toyota a choisit un très bon pilote!
    Je me souviens encore de ses passages plus que fantastiques au Rallye des Cévennes 2013. Sa progression durant ces 2 dernières années est exceptionnelle et sa faculté d’adaptation sur les différentes auto et différentes surfaces mêlée à son talentueux pilotage feront de lui un Champion du Monde, c’est sur! Bonne route Eric

  7. Camille dit :

    Une super nouvelle pour le sport auto Français! Eric Camilli est à lui seul le talent, le professionnalisme, le sérieux, la gentillesse et la simplicité. Il m’impressionne depuis le début de sa carrière et ce n’est pas finit! Super!

  8. DenisB 04 dit :

    Top pour Camilli 😉
    Il a su démonter à travers le peu de rallye qu’il a fait sa faculté d’adaptation aux différentes autos et sa pointe de vitesse…Ce qui fait au MC est plus que costaud…
    Après la première ES et les 3 mn de perdues il aurait pu baisser les bras, mais il a démontré que c’était déjà un champion en devenir en signant le scratch de suite ds la 2ème ES, ainsi que 5 autres scratchs ds, dt une superbe temps ds la longue spéciale (alors qu’on peut pas dire qu’il est fait beaucoup d’ES de plus de 30 kms) le rallye alors que le plateau WRC 2 était costaud…
    Bravo et à lui et à Toyota de l’avoir pris

  9. leelabradaauto dit :

    comme très pilotes rapides et connaisseurs de la fiche actuelle wrc, je vois François Duval et Roberto Kubica. Eux saurons dire si l’auto est bien née et si elle a la vitesse de pointe et le développement au niveau. Par contre oui pour faire un championnat, il y a plein de jeunes gens pas trop en vitrine mais qui sont à la hauteur de la tâche.

  10. rallye13 dit :

    Bravo à lui! Ca fait 2 ans qu’il épate tout le monde et franchit les paliers à toute allure. Bon choix de toyota

  11. sebenfer dit :

    Eux au moins ont compris que le successeur d’Ogier était à chercher ailleurs que dans les pilotes actuels du WRC.

  12. Kaizer Sauzée dit :

    Sans juger du talent et des qualités de Camilli, a-t-il l’expérience nécessaire au développement d’une WRC ?

    • Go ! dit :

      Je me pose exactement la même question, et il en est de même pour Hyundai (avec Bouffier à l’époque)

    • Lou dit :

      Si Toyota l’a engagé, c’est qu’il a les compétences et l’expérience pour ! 😉 Et puis, son impressionnante faculté d’adaptation sur les différentes autos montrent que le choix de Toyota est le meilleur 🙂

    • Kaizer Sauzée dit :

      Je me doute bien que Toyota ne l’aurait pas embauché s’il n’était pas très bon. Mais comment régler et développer une WRC quand on en a jamais, ou très peu, conduit en course ?
      Ogier est arrivé chez VW avec l’expérience Citroën, Neuville est arrivé chez Hyundai avec l’expérience Ford. Ai delà de leur talent respectif, c’est leur expérience qui était recherchée pour développer l’auto.

      • Loic dit :

        Cela aurait été une erreur de la part de Toy s’ils n’avaient prit que Camilli. Sauf que là, ils ont prit avec lui deux pilotes ayant pas mal d’expérience. Le but pour Toy n’est pas que Camilli sache comment régler la voiture, mais plutôt comparer les ressentis de ces 3 pilotes, comparer leur set-up respectif.
        Prendre Sarrazin et Lindholm qui ont de la bouteille et parallèlement, prendre Camilli encore nouveau comparé aux deux précédemment cités me paraît être un choix très judicieux.

        • Loic dit :

          J’ajouterais également qu’ils ont peut être prit Camilli afin de le faire déboucher après le développement, sur un volant officiel. C’est d’ailleurs l’intérêt majeur à prendre un jeune en tant que pilote d’essais. Tu lui fais apprendre la voiture par coeur pour qu’il la maîtrise mieux par la suite.

          Soyons patient …

      • Kaizer Sauzée dit :

        Vous n’avez pas tort, sauf que ces pilotes sont loin du plus haut niveau aujourd’hui.
        Çà me parait un peu léger.
        On verra bien, et j’espère pour Camilli qu’il saura y faire son trou et arriver au sommet.

        • DenisB 04 dit :

          Les pilotes qui dévellopent les autos sont pas forcément des pilotes ultra rapide…
          Mais Sarazzin et Lidholm feront progresser Camilli pr l’année vers le plus haut niveau.

        • Kaizer Sauzée dit :

          Comment veux-tu développer une auto sans pilote de pointe ou ayant une expérience avec des résultats ?
          VW a embauché Sainz, Citroën avait embauché Sainz et Mc Rae, et on a vu les résultats des 2 équipes ensuite.
          Hyundai a embauché Neuville après sa superbe saison chez Ford, et je mets un billet sur la prochaine i20.
          Les 3 pilotes choisis pour ce début ne sont pas, de mon point de vue, de cette « trempe » là, actuellement pour Camilli je l’espère. Sarrazin est en fin de carrière et Lindholm n’a rien prouvé.
          Maintenant il est sûr que, dans une vision d’avenir, Camilli est le mieux placé pour intégrer l’équipe en 2017. Espérons juste qu’il ne lui arrive pas le même sort qu’à Bouffier.

  13. nenew 30 dit :

    Je pense pas qu ogier ira chez Toyota je pense qu il est très bien chez VW

  14. Valentino dit :

    Espérons que Toyota embauche ensuite des grosses pointure du style Ogier ou Neuville afin de briller rapidement en mondial ,et de faire mieux que Hyundai face à l’ogre Vw s’ils sont encore la après 2017…

  15. Rallyman84 dit :

    C’est énorme ce qui lui arrive !! Avec le talent qu’il a, je pense pas qu’il ait trop de mal à devenir pilote officiel Toyota en 2017. Je dirais même que c’est un futur champion !!! 🙂

  16. andre dit :

    Super pour Eric et pour Stéphane qui vont nous régaler….Dommage pour Citroën qui laisse les jeunes pilote sur la touche pour faire courir des retraités…..