Ingram champion de la régularité ! (Hongrie)



Nouvelle manche inscrite au calendrier du championnat européen, le rallye de Hongrie se dispute du 8 au 10 novembre sur un parcours composé de 14 spéciales et 211,52 kilomètres chronométrés.

Dimanche :

ES12 – ES13 (fin) : Disputée dans des conditions dantesques avec de fortes pluies et une visibilité à la limite du raisonnable, cette dernière boucle européenne de l’année se termine dans un suspense à couper le souffle !

Parfaitement placé pour aller chercher son second succès de l’année avec deux minutes de marge au départ de la dernière spéciale, Alexey Lukyanuk crève et s’arrête pour changer de roue. Malgré tous ses efforts, le pilote russe perd sa victoire pour 33.7 secondes face à Frigyes Turan qui aura su faire preuve d’une belle régularité tout au long du weekend malgré quelques petites erreurs. Au passage, le hongrois devient le huitième vainqueur différent cette année en autant de rallyes disputés…

Parti deux minutes avant Lukyanuk, Chris Ingram connait la même mésaventure mais décide de faire plus de 10 kilomètres sur la jante. Bien installé depuis le départ sur le podium, le britannique bascule au quatrième rang derrière Callum Devine qui gagne de son côté deux places suite aux crevaisons d’Ingram mais aussi d’Herczig.

Dans cette confusion et cette folie, le verdict tarde à arriver suite aux calculs des points bonus attribués lors de chaque journée.

Finalement, Chris Ingram, leader du championnat avant d’arriver en Hongrie, conserve suffisamment d’avance sur Lukyanuk pour décrocher le titre continental ! À 25 ans, le britannique écrit la plus belle page de sa carrière au terme d’une saison où il aura tout donné aussi bien sur les spéciales qu’en dehors ! Avec aucune victoire et seulement quatre meilleurs temps signés cette année, Ingram a finalement plus misé sur la régularité que le panache…

RÉACTIONS DES PILOTES

Turan

« Nous étions très très lents, nous n’avons rien vu sans le chauffage. Mais nous sommes très heureux de pouvoir nous comparer avec les gars de l’ERC, la troisième place serait également très bien pour nous. »

Lukyanuk

« Je n’ai pas de mot… »

Ingram

« Effrayant, nous avons eu la crevaison à la fin de la portion en forêt et avons roulé dessus 11 kilomètres. Nous avons chuté à la quatrième place, mais maintenant que Lukyanuk a également eu une crevaison, nous ne savons pas… »

« Merci à tous, à toute l’équipe et à toutes les personnes qui nous ont aidés à être ici. Le soutien était incroyable. Ross est génial, absolument fiable, la voiture était géniale, je suis vraiment heureux. »

CLASSEMENT FINAL

Pos.

Pilote

Voiture

Écart

1

Turan

Skoda Fabia R5

2:11:28.0

2

Lukyanuk

Citroën C3 R5

+33.7

3

Devine

Hyundai I20 R5

+1:25.9

4

Ingram

Skoda Fabia R5 Evo

+1:48.5

5

Herczig

Volkswagen Polo R5

+3:12.3

6

Velenczei

Citroën C3 R5

+4:28.4

ES8 – ES11 :Cette dernière journée européenne débute par une nouvelle alerte pour Chris Ingram. Adoptant un véritable rythme de sénateur dans l’ES8, le britannique crève une deuxième fois ce weekend dans la spéciale suivante et doit s’arrêter pour changer la roue. Au final, le leader du championnat perd deux minutes et glisse au troisième rang derrière Frigyes Turan toujours aussi régulier et même auteur d’un scratch (ES9). Bon quatrième au départ de cette étape, Filip Mares renonce d’entrée de jeu suite à des problèmes de direction assistée.

Aux avant-postes, Alexey Lukyanuk déroule malgré quelques soucis de freins sur le train arrière. Avec deux nouveaux meilleurs temps (ES10 et ES11), le pilote du team Sainteloc mène avec plus de deux minutes de marge et est idéalement placé pour aller cueillir sa seconde victoire de l’année. À deux spéciales de l’arrivée, puisque le second passage de Disznoko – Mad (ES14) est annulé pour des raisons de sécurité (trop d’eau sur la route), Chris Ingram est tout proche du titre.

CLASSEMENT APRES ES11

Pos.

Pilote

Voiture

Écart

1

Lukyanuk

Citroën C3 R5

1:06:39.4

2

Turan

Skoda Fabia R5

+2:01.0

3

Ingram

Skoda Fabia R5 Evo

+2:53.1

4

Herczig

Volkswagen Polo R5

+4:31.1

5

Devine

Hyundai I20 R5

+4:36.8

6

Velenczei

Citroën C3 R5

+5:51.6

Samedi :

ES5 – ES7 :Marquée par les innombrables crevaisons, cette seconde boucle de la journée voit finalement Alexey Lukyanuk rentrer en tête ce soir ! Malgré une crevaison, le pilote russe conserve l’avantage sur Chris Ingram pour 44.4 secondes. Victime du même mal dans la dernière spéciale de la journée, le britannique n’a clairement plus qu’un seul but dans la vie, rallier l’arrivée sans problème pour devenir champion d’Europe.

Excellent deuxième ce matin, Ferenc Vincze a dû changer une roue dans l’ES5 avant d’abandonner dans la suivante suite à une surchauffe de son moteur.

Hors du match pour le titre dès la première véritable spéciale disputée, Lukasz Habaj tire quant à lui définitivement un trait sur ses derniers espoirs. Sans direction assistée, le polonais est sorti de la route et a endommagé une suspension dans l’ES6…

Avec toutes ces crevaisons, la dernière marche du podium revient ce soir à Frigyes Turan qui a repris dix places depuis l’ES1. Pour rappel, le hongrois possède comme principal fait d’arme une saison en SWRC en 2011 au volant d’une Ford Fiesta S2000.  

CLASSEMENT APRES ES7

Pos.

Pilote

Voiture

Écart

1

Lukyanuk

Citroën C3 R5

1:06:39.4

2

Ingram

Skoda Fabia R5 Evo

+44.4

3

Turan

Skoda Fabia R5

+1:05.6

4

Mares

Skoda Fabia R5 Evo

+1:12.4

5

Devine

Hyundai I20 R5

+3:39.5

6

Herczig

Volkswagen Polo R5

+4:25.0

ES2 – ES4 : Après une courte première étape disputée sur une super spéciale, les choses sérieuses débutent réellement ce samedi en Hongrie avec deux boucles de trois spéciales et plus de 100 kilomètres au programme.

N’ayant plus d’autre choix que d’attaquer, Alexey Lukyanuk s’emploie à la tâche en signant deux meilleurs temps (ES3 et ES4). Faisant jeu égal avec le hongrois Vincze en début de matinée, le pilote russe hausse clairement le ton dans les deux spéciales suivantes pour porter son avance à plus de 20 secondes sur ce dernier.

En position favorable pour aller cueillir le titre continental, Chris Ingram roule nettement sur un autre rythme beaucoup plus sécuritaire. Repoussé à plus de 41 secondes de son rival pour le titre, le britannique occupe pour le moment la troisième place suffisante pour être sacré.

Intéressant hier, Sean Johnston est plus en difficulté ce samedi matin. Victime notamment d’une crevaison dans l’ES2, le pilote américain navigue au delà du top 10 à plus de deux minutes du leader.

Passé tout près du forfait suite à sa sortie de route avant les qualifications, Lukasz Habaj ne fait guère mieux. Parti prudemment pour se remettre dans le bain, le polonais souffre également d’une position plus que défavorable sur la route et pointe aux portes du top 10.

CLASSEMENT APRES ES4

Pos.

Pilote

Voiture

Écart

1

Lukyanuk

Citroën C3 R5

33:35.0

2

Vincze

Skoda Fabia R5

+20.7

3

Ingram

Skoda Fabia R5 Evo

+41.5

4

Mares

Skoda Fabia R5 Evo

+42.7

5

Devine

Hyundai I20 R5

+57.7

6

Turan

Skoda Fabia R5

+58.6

Vendredi :

Après les qualifications marquées, ce vendredi matin, par la sortie de route de Lukasz Habaj et le meilleur temps de Chris Ingram, l’épreuve débute par une super spéciale nocturne. Tracé sur un circuit, cet exercice est rendu compliqué par la route glissante suite à la pluie tombée dans l’après midi, le tout disputé de nuit.

Malgré ces difficultés et quelques soucis d’essuie-glaces, Alexey Lukyanuk se porte en tête ce soir ex-aequo avec le local Ferenc Vincze. Sans rampe de phares, Chris Ingram s’en sort très bien en ne perdant que 1.5 secondes sur son adversaire russe. Passé tout près du forfait suite à son erreur de la matinée, Lukasz Habaj peine à trouver le feeling ce soir et se contente d’un chrono hors du top 10 à 2.9 secondes.

Intéressant ce matin lors des qualifications, Sean Johnston confirme sa bonne prise de marque au volant de la Citroën C3 R5 du team Sainteloc qu’il découvre. Coaché par Eric Camilli cette semaine, le pilote américain se hisse au quatrième rang à 7 dixièmes !

RÉACTIONS DES PILOTES

Ingram

« C’est ok même si la rampe ne fonctionnait pas, on ne perd pas trop de temps. Il y avait beaucoup de monde, c’était plaisant. »

Habaj

« Un grand merci à toute l’équipe qui a fait un super travail. On a quitté l’assistance à la dernière minute. Cette spéciale était difficile, il faut que le feeling revienne. La voiture fonctionne et j’espère que ce sera un bon weekend.

Lukyanuk

« Il y a eu un peu de tout, avec notamment une chaleur au niveau du passage à gué. J’ai dû me battre avec la voiture qui glissait pendant 50 mètres sans essuie-glaces. »

Mares

« C’était assez fun, bien différent du reste du rallye, mais c’était bien pour les spectateurs. »

Herczig

« Félicitations aux organisateurs, c’était un bon show pour les spectateurs. J’ai fait une petite erreur, mais rien de grave. »

Johnston

« On a roulé prudemment mais c’était très fun. »

CLASSEMENT APRES ES1

Pos.

Pilote

Voiture

Écart

1

Lukyanuk

Citroën C3 R5

1:53.1

2

Vincze

Skoda Fabia R5

1:53.1

3

Mares

Skoda Fabia R5 Evo

+0.2

4

Johnston

Citroën C3 R5

+0.7

5

Mayr-Melnhof

Ford Fiesta R5

+1.0

6

Ingram

Skoda Fabia R5 Evo

+1.5





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. natlin dit :

    peut etre une premiere dans l’histoire du erc que le champion ne gagne pas de rallyes!

    • lolou dit :

      Si rallye sport et si bon il doit savoir , il y a eu des pilotes qui ont gagné un championnat sans victoire . oui la régularité .. après je suis content pour Ingram car encore R.S ne précise pas que ce jeune pilote a chercher des sponsors tout la saison il avait pas le droit a une erreur sinon la saison été foutue … eh il avait pas tout de payé il n’avait pas que le cul a mettre dans bacquet comme beaucoup pilote …..

  2. roland59 dit :

    oui, extraordinaire final extra… ordinaire..
    le jeune Ingram gagne ce titre méritoirement pour avoir su y croire et faire jusqu’au bout tout en sachant « inviter » ses soutiens à le suivre.. bravo..!!
    Lukyanuk a fait ce qu’il devait faire… mais les pertes sur les 2 précédents le mirent dans une situation très difficile voire quasi insurmontable sans souci pour Chris.. il fait 2 et c’est (quand-même) un beau résultat.
    la victoire de Turan qu’il faut saluer et le podium de devine (également) me font redire que l’ERC est quand même moins « triste » que le WRC… et si on y ajoute qu’il y a autant de vainqueurs différents que de manches… enfin, soit…
    en tout cas un beau rallye, un déroulement dans des conditions difficiles, des péripéties, des surprises, du suspense
    et un beau jeune champion.

  3. ELRKT dit :

    Juste pour information Chris Ingram a 25 ans (il est né en 1994)
    Sinon continuer comme ça RS vos articles sont juste parfait 🙂

  4. Buz dit :

    Lukyanuk ne peut s en prendre qu a lui même. Il va perdre le titre a cause de son irrégularité et son manque d intelligence dans la gestion d une course. Il etait indéniablement le plus rapide cette saison mais cela ne fait pas tout pour acceder au graal. Ces nombreuses boulettes vont lui couter le titre. Avec un Habaj un peu juste pour jouer réellement devant, Ingram aura finalement été le plus complet cette année. Bravo

    • roland59 dit :

      oui, Ingram fait incontestablement une bonne saison puisque là, il va sans doute signer un 5ième podium…
      concernant Lukyanuk, outre le fait qu’il est aussi capable de gaffer, il paie quand-même cher le souci de la C3 sur le Chypre… quant à Habaj, il lui manque effectivement un petit quelque chose…

  5. roland59 dit :

    effectivement… même pour Griebel… va se sentir un peu seul Cais…
    dans le contexte, Mares pourrait bien se mettre l’objectif d’aller prendre l’accessit à Ingram qui ne devrait pas beaucoup s’y opposer… car il n’y a plus qu’1 jour et 7 ES…

  6. roland59 dit :

    que dire de plus… peut-être un petit ajout de RC4 pour dire que Csomos allait bien puisqu’il qu’il était avec Cais… avant son « off the road » dans cette 4… du coup, le tchèque rentre confortable avec Griebel à 1’20″derrière…

  7. roland59 dit :

    Habaj est là.. c’est une bonne nouvelle. mais ce fut serré.