Coup de chaleur à Ypres pour Robert Consani




Robert Consani disputait pour la troisième fois ce week-end, le légendaire Geko Ypres Rallye dont le parc d’assistance était comme à l’accoutumée, sur la majestueuse...

rket Place.

Mais c’était une première en Belgique en quatre roues motrices pour le jeune pilote aixois qui débutait sa semaine pas des tests avec son coéquipier Bruno Magalhaes qui manquait de chance et devait déclarer forfait après les essais pour moteur cassé.

Le jeudi soir, Robert Consani et Maxime Vilmot s’engageaient sur les 4,79km de la spéciale qualificative pour deux passages d’essais libres, au terme desquels ils se plaçaient P9 et P6, réduisant leur écart à moins de huit dixième au kilomètres sur le leader, l’Irlandais Craig Breen.

Avant le départ de la spéciale qualif, quelques gouttes de pluie se mettaient à tomber et l’équipage décidait de monter des pneumatiques Pirelli plus soft. Mais malheureusement la pluie ne venait jamais et Consani limitait les dégâts en signant un 6ème temps scratch, à 3,098 secondes du temps de référence de Rossetti.

Vendredi, pour l’étape 1, Robert Consani décidait de partir en 7ème position sur la route, derrière les pilotes usine. Un place qui lui permettait d’avoir les traces de ses concurrents. Dans l’ES1 Dikkebus où il faisait un tonneau l’année précédente avec la Renault Megane RS N4, Robert Consani signait un 7ème temps scratch, mais très vite prenait confiance et terminait l’ES2 en 5ème position, remontant 6ème au général par la même occasion et réduisant son écart avec Cedric Cherain à 9 secondes. Après l’ES3, le jeune duo Français était à 5.8 secondes du Belge et à 5.3 secondes à l’issue de la première boucle, 6ème au général.

De retour dans Dikkebus pour la deuxième boucle, l’Aixois concédait 5 secondes au Belge mais maintenait sa 6ème place au général.

Mais finalement la course s’arrêtait sur un terrible incendie de la voiture dès la première étape pour Robert Consani et Maxime Vilmot, auteurs d’un début de course fantastique.

Robert Consani commente: “Au début de l’ES6, une pièce mécanique casse à l’arrière et je sens que l’auto n’est plus que sur deux roues motrices. Mais au trois quarts de la spéciale, un début d’incendie se déclare à l’arrière et nous nous arrêtons pour éteindre le feu avec l’extincteur automatique et notre extincteur à main. J’appelle donc l’équipe pour expliquer la situation, et ils nous donnent le feu vert pour terminer la spéciale. Malheureusement, à 2 kilomètres de l’arrivée, de la fumée se dégage de l’arrière de l’auto dans l’habitacle et soudain ce sont de grandes flammes qui sont sur nous. Mais nous décidons de rouler jusqu’au point stop qui est à proximité afin d’utiliser les extincteurs de l’organisation. Les flammes sont littéralement sur ma combinaison quand nous sautons de la voiture encore en marche, qui roule sur le pied de Maxime. Nous avons utilisé plus de 10 extincteurs en attendant les pompiers qui ont mis beaucoup de temps à arriver. Nous remercions chaleureusement tous les Marshalls et pilotes qui nous ont aidé, sans vous, la voiture ne serait aujourd’hui qu’un tas de cendres. Je ne sais pas quel sera notre prochain rallye et si nous avons le budget pour continuer notre saison, mais il nous reste deux semaines avant l’Estonie, nous verrons bien…

La prochaine manche de l’European Rally Championship aura lieu en Estonie du 17 au 19 Juillet 2014.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *