Un final en beauté (Terre de Lozere)




Avant cet ultime chrono, Jean-Marie Cuoq avait repris la tête du rallye pour sept secondes face à Lionel Baud.

pan>

FAITS MARQUANTS

Avant cet ultime chrono, Jean-Marie Cuoq avait repris la tête du rallye pour sept secondes face à Lionel Baud.

Auteur d’un sans-faute depuis le début du championnat, le pilote ardéchois lâche la victoire sur une sortie de route, terminant tout de même deuxième derrière le pilote Ford. Avant le départ, l’entrepreneur haut-savoyard avait annoncé que sa Fiesta était particulièrement efficace sur ce terrain !

Débarrassé d’Eric Rousset ce matin, Cyrille Féraud signe un troisième podium consécutif derrière les deux « gros » du championnat.

En Citroën Racing Trophy, Yohan Rossel était revenu à deux secondes de Vincent Dubert avant ce chrono mais le jeune pilote gardois a perdu gros sur une touchette. Dubert remporte ainsi une seconde victoire consécutive après l’Auxerrois malgré le joli retour de Frédéric Hauswald.

Au championnat, les deux hommes sont désormais séparés de dix points avant l’ultime manche qui aura lieu au Var fin novembre. Pour Yohan Rossel, le titre est encore jouable mais il faudra absolument gagner tout en comptant sur un abandon de Dubert et une contre-performance d’Hauswald (au-delà de la quatrième place).

REACTIONS DES PILOTES (FFSA)

Lionel Baud : « Cela a été compliqué ! Je ne pouvais pas aller plus vite dans le dernier chrono. La spéciale du Born est fantastique, il n’y pas de temps mort, avec un rythme de folie. C’est un secteur où le pilotage fait la différence. J’ai été obligé de me faire violence avant le départ de cette dernière spéciale. Nous avons pris beaucoup de risques, mais le jeu en valait vraiment la chandelle et cette victoire me fait oublier mon tonneau dans le Born en 2014. »

Jean-Marie Cuoq : « Je me suis posé dans le premier virage à gauche de la dernière spéciale et j’ai eu de la chance car j’aurais vraiment pu abimer la voiture. Il ne faut pas oublier que la semaine prochaine, je suis au départ du ‘Mont-Blanc’ avec la Citroën C4 WRC. En voulant jouer le titre dans les deux championnats, il faut savoir rouler avec sa tête. »

Cyrille Féraud : « Après ma mauvaise journée d’hier, je me suis vraiment amusé ce matin. Malheureusement après l’abandon d’Eric Rousset, il n’y avait plus de match. Dès lors, la priorité était d’être à l’arrivée. Pour la dernière boucle du rallye, j’ai remis les pneumatiques d’hier. »

Vincent Dubert : « C’était un week-end compliqué. L’électronique s’est montrée capricieuse mais c’est une très bonne opération pour les deux Championnats, à la fois le Championnat Deux Roues Motrices et le Citroën Racing Trophy. Avec 2 secondes d’avance au départ de la dernière spéciale, il ne fallait pas se poser de question et attaquer, mais quand vous avez le Championnat dans la tête, c’est difficile de trouver le bon compromis. »

Classement ES10 / Classement après ES10


Classement en cours de chargement...





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. iceman dit :

    Si J-M. Cuoq gère bien, il peut réaliser un exploit jamais atteint : remporter le titre « asphalte » et celui « terre » la même année !
    Ce serait super !