ES12- Neuville accélère (Australie)



ES12- Welshs Creek (33,49 km) à partir de 02h22 (Samedi 18 Novembre 2017)

La pause est terminée en Australie après une première boucle mouvementée ce matin. Plusieurs erreurs, des stratégies de pneus différentes et l’abandon sur double crevaison du leader Andreas Mikkelsen ont animé cette deuxième étape.

Choix des pneus : Meeke – Breen – Latvala – Ogier – 3 durs et 2 softs / Lefebvre – 5 softs / Lappi – Paddon – 4 durs et 2 softs / Neuville et Tanak – 4 durs et 1 soft

FAITS MARQUANTS

Avant même le départ de cette spéciale, on apprend que Stéphane Lefebvre a été verbalisé hier pour avoir notamment doublé une voiture de police banalisée sur une ligne continue. Le pilote français a également été pris en excès de vitesse, mais pas sur la spéciale, rassurez vous ! Le montant de l’amende se porte à 3000 euros, belle performance …

Leader depuis l’abandon de Mikkelsen, Thierry Neuville frappe un grand coup en signant le meilleur temps pour 9.8 secondes.

Troisième dans cette spéciale, Jari-Matti Latvala accuse désormais 16.2 secondes de retard sur le belge qui s’échappe au classement général.

Sur le podium provisoire avant cette spéciale, Kris Meeke endommage l’arrière de sa C3 sur un pont et perd une position au profit d’Ott Tanak.

Désabusé depuis déjà plusieurs spéciales, Sébastien Ogier endommage quant à lui l’avant de sa Fiesta et reste septième.

Auteur d’une course pleine de découverte et d’ajustements dans ses notes, Kalle Rovanpera est contraint d’abandonner pour la journée suite à une double crevaison (une roue de secours).

REACTIONS DES PILOTES

Lappi« Les 3,5 derniers kilomètres, oh mon Dieu ! C’était vraiment glissant et ça a changé très vite. »
Evans« C’était assez meuble sur les 7 premiers kilomètres avec un bon grip. Puis sur la fin, c’était sec et c’était vraiment délicat. »
Lefebvre« C’est mieux que ce matin, mais j’ai encore fait un tête-à-queue et perdu 15 secondes. J’ai freiné trop tard, fait un tête-à-queue et le moteur a calé. »
Ogier« Ca va rendre les choses difficiles. Ca s’est passé à un kilomètre de l’arrivée, c’était glissant, je suis sorti large et j’ai fait un tête-à-queue contre un talus et on a perdu le pare-choc avant. » 
Paddon« La météo joue un sacré rôle ici. La dernière descente qui était sèche, est maintenant boueuse, et ça empire. »
Tanak« Tout va bien. »
Breen« Pas si mal. La fin de la spéciale, les 2 derniers kilomètres, c’était un peu brouillon mais au final, ça va. »
Latvala« J’ai poussé fort dans cette spéciale mais j’ai été un peu trop prudent vers la fin, je risque de perdre un peu de temps là. Les deux prochaines spéciales seront très importantes. »
Neuville« J’ai eu un bon feeling avec les pneus. Sur le sec, j’ai décidé d’attaquer fort. »
Meeke« Près du départ, sur un pont étroit, j’ai tapé à l’arrière. Quelque chose est cassé. »

PROCHAINE SPECIALE : ES13- Argents Hillk ( 12,33 km) à partir de 03h08 (Samedi 18 Novembre 2017)

Classement ES12 / Après ES12 (33,49 km)


Classement en cours de chargement...





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. fra88 dit :

    Rovanperä, huit minutes d’avance sur son plus proche poursuivant après l’ES11, quasiment seul au monde dans sa catégorie sur ce rallye et qui veut marquer les esprits, fait l’impasse sur la seconde roue de secours ….. Belle stratégie !!

  2. Bauti dit :

    Meeke démarre souvent fort mais plus le rallye avance plus il fait des conneries la c’est pas la voiture qui est en faute mais bien lui il manque vraiment un pilote de pointe chez citroene

  3. Kivala dit :

    Superbes images sur wrc+ ! Pour ceux qui n’ont pas wrc+, ne pas manquer le différé sur l’Equipe 21 à 12h30…

  4. Kivala dit :

    Au split 1 les 6 premiers se tenaient en moins d’1 seconde, à l’arrivée il y a 24 sec entre le 1er et le 6ème…

  5. RP14 dit :

    3000 euros, heureusement c’est Lefebvre qui va devoir payer, parce que Citroën je ne suis pas sûr qu’ils aient autant en banque!

  6. Kivala dit :

    Grosse panique dans l’affichage des splits : à la place de certains écarts au split 1, on a les temps réalisés au split 2 (Evans et Lefebvre) et même au split 3 (Lappi)…