Lukyanuk gagne en C3 (Pologne)



Passé tout proche de la victoire aux Açores, Alexey Lukyanuk a finalement attendu cette quatrième épreuve en Pologne pour remporter son premier succès en C3 R5.

Avec cette première victoire, le pilote russe se relance dans la course au titre, même si Lukasz Habaj, troisième à l’arrivée, conserve largement l’avantage au classement. Entre les deux hommes, Jari Huttunen a livré une prestation contrastée, sans jamais pouvoir être en mesure de l’emporter.

Le grand perdant de cette épreuve se nomme Chris Ingram, contraint à l’abandon après avoir accumulé les problèmes. Le britannique est désormais décroché par Habaj au championnat.

En ERC3, la victoire revient à l’estonien Ken Torn, déjà vainqueur en Lettonie. Pour sa découverte de la terre en Clio R3T, Florian Bernardi a été sage et marque les points de la neuvième place.

28 au 30 Juin 2019 – Pologne (ERC)

Scratchs : Lukyanuk (10) – Huttunen (3 dont 1 ex.) – Marczyk (1) – Habaj (1 dont 1 ex.)
Leaders : ES1- Huttunen / ES2-15 (Fin) : Lukyanuk

Classement Final

Pos.PiloteVoitureChrono
1LukyanukCitroën C3 R5 
2HuttunenHyundai i20 R5+59.8
3HabajSkoda Fabia R5+1:51.5
4MaresSkoda Fabia R5+2:09.0
5DomzalaSkoda Fabia R5+3:05.2
6KasperczykFord Fiesta R5+4:02.1
7AdielssonCitroën C3 R5+4:06.5
8HerczigVW Polo Gti R5+4:06.6
9MarczykSkoda Fabia R5+4:32.4

En ce début de journée, Alexey Lukyanuk a connu une belle frayeur après avoir crevé au volant de sa Citroën C3 R5. Malgré une belle perte de temps (16s), le pilote russe domine toujours pour une demi-minute devant Jari Huttunen.

Derrière cet intouchable duo, le classement évolue largement avec des crevaisons pour Marczyk et Mares, respectivement 4e et 3e du général. Si le pilote tchèque perd seulement une place au profil d’Habaj, le polonais tombe au dixième rang après avoir perdu plus de deux minutes suite à un changement de roue !

Bien installé dans le top 6 au volant de sa C3 R5, le japonais Hiroki Arai est parti en tonneaux et doit logiquement renoncer.

Jour 1

A l’issue de cette première journée, Alexey Lukyanuk a imposé un gros rythme et rentre en leader avec plus de trente secondes d’avance sur Jari Huttunen.

Tout n’a pas été simple pour le russe pourtant, victime de problèmes d’amortisseur, de freins mais aussi d’embrayage ! Largement dominé par le pilote Citroën, Huttunen a déclaré à plusieurs reprises qu’il n’a pas éprouvé un grand plaisir au volant d’une Hyundai aux réglages perfectibles.

Derrière ce duo, le jeune tchèque Mares est esseulé au troisième rang alors que la quatrième place est très convoitée entre les polonais Marczyck et Habaj, séparés par seulement deux secondes !

En ERC3, l’estonien Ken Torn domine au volant de sa Ford pour seulement 4s6 devant l’espagnol Llarena et 8s9 sur Furuseth, victime d’une crevaison aujourd’hui. Au volant de la seule Clio R3T de la catégorie, Florian Bernardi continue d’apprendre la terre à la 15e place provisoire.

Ce matin, Alexey Lukyanuk est impérial, signant trois scratchs consécutifs avec une avance confortable sur ses adversaires.

Pourtant, le pilote russe a pourtant rencontré un problème d’amortisseur sur sa C3 R5 dans l’ES4, l’obligeant à ralentir dans la super-spéciale (ES5). Derrière lui, Jari Huttunen est à la recherche de bons réglages pour lui permettre d’attaquer davantage. Il reste talonné par le tchèque Mares, auteur d’un excellent début de rallye.

Pour la quatrième place, la bagarre est pour l’instant superbe entre quatre hommes dont le surprenant japonais Arai, présent au volant d’une Citroën C3 R5 et des pneus Yokohama.

En ERC3, Florian Bernardi débute son apprentissage de la terre et évolue logiquement très loin des meilleurs avec notamment la 208 R2 du norvégien Sindre Furuseth.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. panoramix dit :

    Lë palmarès de la Citroën C3 ne cesse de grossir.. Tant mieux !.

  2. roland59 dit :

    Lukyanuk enfin… victoire sans discussion.. bravo.
    Huttunen, accessit sans vraiment parvenir… on comprend mieux le choix d’Adamo pour le Finlande…
    Habaj tient la boite et fait l’essentiel pour le championnat.
    Mares fait une belle course et Ingram ne méritait pas cà… vraiment.
    en RC4, scandinaves et nordiques font la loi..
    quelle est la raison des retraits des Lundberg/Munster..??

  3. LOLA dit :

    Une journée galère terminer pour Chris Ingram
    SS1 une petite chaleur,
    SS2 ralenti par un chien,
    SS6 crevaison pour finir les galères de la journée 3 SS sans direction assistée 13.86 km, +28.62 km, +2.50 km = 44.98 kilomètres de spéciales sans direction assister et 1.20 de pénalité pour avoir pointé en retard après avoir essayé de réparer la direction