ES5- Ciamin insiste (Rouergue)



ES5- Campouriez – Le Nayrac (33.96 km) à partir de 16h25 (Vendredi 05 Juillet 2019)

Après la quatrième spéciale, Yoann Bonato est toujours en tête du classement général, mais voit son moteur donner de gros signes de faiblesse. Yohan Rossel revient à 6 secondes tandis que Nicolas Ciamin navigue à 11 secondes.

FAITS MARQUANTS

Ce matin, lors du premier passage dans cette spéciale, c’est Yoann Bonato qui a signé le meilleur temps en 18:57.5 à 107.5 km/h de moyenne.

Toujours en proie à des soucis de moteur, Yoann Bonato sauve les meubles pour le moment mais voit Yohan Rossel et Nicolas Ciamin réduire sensiblement les écarts. Au classement général, les trois hommes de tête se retrouvent regroupés en 7 secondes.

Au pied du podium, Sylvain Michel accuse un retard supérieur à 43 secondes. Au volant d’une Hyundai beaucoup plus en forme que ce matin, Quentin Giordano hausse le rythme par rapport au premier passage. Le pilote lorrain remonte même au cinquième rang à William Wagner.

En deux roues motrices, Nicolas Rouillard hausse le rythme face à Cédric Robert et Lionel Jacob. Le pilote de la Citroën DS3 R3 pointe à 8 secondes de la BMW tandis que la Peugeot 206 navigue à 19 secondes.

Dans le trophée Renault Clio, le meilleur temps de Cédric Noe est finalement corrigé ! Boris Carminati conserve la tête pour 4.3 secondes face à Romain Di Fante. Cédric Noe reste dans la bagarre à 8 secondes du leader.

REACTIONS DES PILOTES (FR-MediaLive)

Rossel“C’est beaucoup plus dégradé. Honnêtement, j’ai gardé le même rythme que ce matin.”
Bonato“J’attaque dans les descentes et je fais comme je peux dans les montées. J’essaie de bricoler la voiture pour perdre le moins de temps possible.”
Ciamin“Ca s’est bien passé. C’est vraiment très difficile sur ce goudron fondu. Il faut trouver un bon compromis entre sécurité et attaque.”
Wagner“Vraiment compliqué, il fait vraiment chaud et c’est dur avec ce goudron fondu, je souffre un peu.”
Michel“Ca a été, je ne sais pas ce que ça donne au niveau du temps.”
Giordano“C’est bien, on a essayé de mettre du rythme. L’équipe a bien travaillé sur la voiture. Ce n’est pas si mal.”
Mauffrey“Finalement, on fait quasiment le même temps que tout à l’heure. Tout s’est bien passé, même si je fais une petite boulette dans une épingle. Physiquement, ça va.”
Rouillard P.“La route se dégrade beaucoup. Et la fatigue se fait un peu plus sentir que ce matin.”
Berfa“C’est très dégradé, donc on a préféré se mettre en retrait. En plus on a perdu un peu les freins.”
Gal“J’ai bien amélioré. Je me sens beaucoup mieux dans la voiture, il va falloir garder le même engagement.”
Robert“Paradoxalement, je ne perds pas les freins cette fois ci mais je fais le même temps que ce matin.”
Rouillard N.“Il fait chaud et c’est sale. Elle glisse beaucoup la Compact, j’ai rarement vu autant de goudron fondu dans une spéciale.”
Jacob“Ca a été. On est resté bloqué un peu derrière Plisson mais ça va.”
Carminati“Je suis surpris de perdre autant de temps.”
Noe“Nickel, on a attaqué !”

PROCHAINE SPECIALE : ES6- Laissac – Séverac l’Eglise ( 12.85 km) à partir de 18h43 (Jeudi 05 Juillet 2018)

Classement ES5 / Après ES5 (33.96 km)


Classement en cours de chargement...





S’abonner
Notification pour
guest
10 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Albe
Albe
3 années il y a

Ah oui, les 7/8 ans d’écart tu les mesures en secondes? Assez incroyable ça aussi !!

Gtv6
Gtv6
3 années il y a

Le tout jeune Francis Delorme, qui pour sa deuxième année de rallye claque des temps de fous, et se bat pour la tête de la catégorie R2 !!! Je le vois régulièrement sur nos rallyes, c’est un jeune qui roule très, très, vite !
A suivre de près….