Finlande 1997 : Mäkinen malgré Sainz



Continuons notre rétrospective des meilleurs moments du rallye international avec un retour sur la Finlande 1997, épreuve où Tommi Mäkinen remporta un nouveau succès à domicile malgré une énorme opposition représentée par les Ford de Carlos Sainz et Juha Kankkunen.

En cette saison 1997, trois hommes sont clairement en lutte pour le titre mondial avant d’arriver en Finlande : Tommi Mäkinen, Colin McRae et Carlos Sainz. A ce fabuleux trio de champions du monde, Juha Kankkunen est lui aussi présent depuis la septième manche du championnat avec Ford. Pour sa première course au volant d’une WRC, le jeune Marcus Grönholm espère secrètement se mêler à la lutte pour la victoire ou au moins le podium.

Dès les premiers kilomètres, les finlandais imposent leur loi avec quatre finnois dans le top 4 provisoire. Avec sa Corolla officielle, la même que Didier Auriol, Grönholm a déjà bien compris le mode d’emploi de sa nouvelle auto. Après la 4, il pointe en tête devant Jarmo Kytölehto, spécialiste de l’épreuve et sur le podium en 1996. Kankkunen et Mäkinen ferment le top 4 à moins de huit secondes du leader provisoire. Le top 6 est complété par McRae et un très bon Sainz (+11s), pénalisé pour 10s à cause d’un pointage en retard. Les autres comme Didier Auriol, huitième, semblent déjà hors du coup.

Le lendemain matin, Sainz confirme sa forme de la veille en ferraillant face aux quatre finlandais volants. Avec un scratch dans la spéciale de Leustu, puis celle de Sahalahti, l’espagnol en profite pour prendre les commandes…à égalité avec son coéquipier Kannkunen, 7s devant Mäkinen et 9s sur Grönholm. Si Kytholëto excellent hier, a reculé au classement, le suédois Kenneth Eriksson s’est invité à la bagarre avec sa Subaru, notamment grâce à un scratch. De son côté, Colin McRae, sérieux candidat au titre, a renoncé à cause d’un problème moteur sur sa belle Impreza..

A la reprise samedi après-midi, Sainz fait mal aux scandinaves ! Dans les 17,46 km de la 10, Kannkunen en lâche six, Mäkinen sept et Eriksson huit. Dans la 11, Kankkunen en reprend deux et parvient à limiter la dynamique de l’espagnol. Mäkinen décroche légèrement à 15s alors qu’Eriksson est nettement battu à 28s.

Dans la 12, c’est au tour de Mäkinen de signer un chrono ahurissant ! Le triple tenant du titre est bien décidé à ne pas lâcher sa couronne.  Dans les 31,32 km de Vaheri, le pilote Mitsubishi se relance complètement en collant 11s à Sainz et Kankkunen. Le classement se resserre et la fin de rallye s’annonce splendide : Sainz mène pour 4s face au duo finlandais, alors que les autres semblent évoluer dans une autre course avec notamment Grönholm à 38s.

Dans les deux derniers chronos du jour, Mäkinen empoche deux nouveaux meilleurs temps et s’empare même de la tête à l’issue de la dernière spéciale du samedi…2s devant Sainz ! Kankkunen ne s’avoue pas vaincu à 4s de son compatriote finlandais. Avant le final de dimanche, le suspense est à son comble.

Dimanche matin, Mäkinen démarre parfaitement devant un Sainz bien décidé à s’accrocher, Kankkunen n’étant pas en reste. Dans la 16, c’est la douche froide pour l’espagnol. Alors qu’il est en train de réaliser l’un de ses meilleurs rallye de Finlande (l’espagnol a gagné ce rallye en 1990), sa Ford le stoppe dans son élan à cause de problèmes hydrauliques. Il lâche 25s, puis encore 28s dans la 17. Au général, il tombe au quatrième rang provisoire derrière Grönholm…avant d’abandonner dans la spéciale suivante.

Devant, Mäkinen est plus tranquille même si Kannkunen reste à l’affut (9s). Reste alors trois cinq. Dans la première d’entre elles, Kankkunen lâche 5s face à son rival et encore 2 autres dans la suivante. Avant les deux dernières spéciales,  Mäkinen a maintenant 14s d’avance et un boulevard devant lui.

Malgré un dernier scratch, Kankkunen doit s’incliner pour 7s face au roi Mäkinen, vainqueur de son quatrième rallye de Finlande consécutif. Pour le jeune Grönholm, parfaitement placé pour signer un premier podium, la fin est bien cruelle avec une Corolla défaillante à cause d’un problème d’injection.

Classement Final

1MäkinenMitsubishi Lancer Evo IV 
2KankkunenFord Escort WRC+7
3KythölehtoFord Escort WRC+2:00
4LindholmFord Escort WRC+2:35
5JanssonToyota Celica GT-Four+4:54
6HagströmToyota Celica GT-Four+6:30
7NittelMitsubishi Lancer Evo III+8:57
8AuriolToyota Corolla WRC+10:39
 




S’abonner
Notifier de
guest
15 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Pat
Pat
4 mois il y a

RS merci pour tout les efforts que vous faites,mais lorsque l’on dit que l’on ne connait pas tel ou tel pilote on se fait critiquer. Les fautes d’orthographes non pas leurs place non plus.vous ni êtes pour rien, mais ça devient de la merde

Juracing#25
Juracing#25
4 mois il y a

https://fr.motor1.com/news/423654/vente-peugeot-206-wrc/ hors sujet mais si jamais il y en as qui on les moyen ça va se faire très très rare !