Giordano ne change rien



Sans surprise, Quentin Giordano, vice-champion de France des rallyes asphalte en 2017, va poursuivre dans le championnat hexagonal, et toujours au volant d’une Hyundai i20 du team Sarrazin Motorsport.

Si sa saison 2018 est globalement décevante par rapport à 2017, le pilote lorrain n’en garde pas moins confiance en sa voiture et « son nouveau team », rejoint en début de saison dernière.

Malgré une modeste sixième place finale au classement du championnat, ce trio a tout de même signé trois podiums au cours de cette saison : Vosges (2e), Coeur de France (3e) et Critérium des Cévennes (2e).

« Je voulais poursuivre avec Sarrazin Motorsport et la Hyundai i20 R5 et c’était également le souhait de Stéphane Sarrazin. C’est donc une bonne chose d’avoir pu mettre en place ce programme aussi tôt dans l’année. Cela devrait nous permettre d’être fin prêts dès le coup d’envoi de la saison au Touquet.

Je vais disputer ma troisième campagne en Championnat de France. Je commence à connaître de mieux en mieux les rallyes et mon année d’expérience avec la Hyundai i20 R5 me sera bénéfique. Comme toujours, mon objectif sera de faire de mon mieux. L’an dernier, notre résultat final a été légèrement en-deçà de nos attentes alors que nous nous sommes montrés bien plus performants qu’en 2017. Nous voulons donc faire mieux cette année. Je tiens également à remercier l’ensemble des partenaires qui me soutiennent à nouveau en 2019. »

Pour Stéphane Sarrazin, homme multicarte de son équipe, mais surtout directeur du team, cette nouvelle saison avec Quentin Giordano, s’annonce passionnante et pleine de défis.

« Je suis ravi de voir Quentin porter à nouveau nos couleurs. Pour notre première saison, Quentin a confirmé qu’il était l’un des pilotes les plus rapides du Championnat de France en signant de superbes performances. Je suis convaincu qu’il possède encore une belle marge de progression et que le travail que nous menons ensemble permettra de franchir un nouveau palier cette année. La concurrence s’annonce toujours plus féroce, mais nous sommes parés au défi ! »

Dans les semaines prochaines, d’autres officialisations sont à attendre pour ce championnat, on pense notamment à Yoann Bonato, Quentin Gilbert, Pierre Roché, Yohan Rossel, mais aussi assurément de belles surprises à venir.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Roberto dit :

    Il sera prétendant au titre oui et encore pas assez régulier pour moi .
    À l’heure actuel je vois personne battre Bonato sur un championnat complet

  2. ahOuiOui dit :

    à votre avis mais peut être que je dis des bêtises, est ce possible la venue de Stéphane Lefebvre en Championnat de France à votre avis ?
    est ce qu’il a un programme en wrc2 ou en projet ou rien de tout cela ?

    merci

  3. azerty dit :

    Heu…..
    Si bonato se casse une jambe au ski c’est possible oui! 😀

  4. Tchoms dit :

    Les paris sont ouverts
    Pour Moi
    Rossel champion de France 2019….