Il faudra compter sur Breen




Fraîchement engagé au Jännerrallye, Craig Breen a partagé, via les réseaux sociaux, son programme pour l’année à venir. « Finally, I will return to @FIAERC and...

;année à venir.

« Finally, I will return to @FIAERC and @OfficialWRC for 2015 with a full ERC and WRC2 campaign with @peugeotsport with @scottmartinat! »  a donc tweeté le pilote britannique qui se traduit par « Je serai de retour en ERC et en WRC avec un programme complet en ERC et en WRC2 avec Peugeot Sport et Scott Martin. »

Au volant d’une 208 T16 R5, le pilote britannique sera présent lors des rallyes du Monte-Carlo, du Portugal, de Pologne, de Finlande, de France, d’Espagne et de Grande Bretagne pour le WRC2.

En championnat d’Europe, Craig Breen sera présent au Jännerrallye, en Lettonie, en Irlande, aux Açores, à Ypres, en Estonie, au Barum, à l’Acropole et enfin au Tour de Corse.

Les voitures françaises auront donc la côte en 2015 dans l’antichambre du WRC, suite aux confirmations de Stéphane Lefebvre, Quentin Giordano ou Anders Grondal.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Raoul_Taffin dit :

    Si la mécanique tient (je n’y crois pas), il peut viser des belles perfs et voir des titres. Pourquoi ne pas rouler en Fiesta R5 ? Support de Peugeot ?

  2. iceman dit :

    de toute façon, il y a encore un truc qui va casser sur la 208 T16

    • john-john dit :

      Mauvaise langue…mais un brin réaliste.
      Restons chauvin, c’est une voiture française, encore un peu jeune qui va se fiabiliser au fur et à mesure des courses.

      • tbr dit :

        Française ou pas française, la voiture est mal née !

        • Alexandre dit :

          Malheureusement c’est la réalité , cette voiture a beaucoup de problème et n’est pas très fiable …

        • tisario dit :

          Erreur, la voiture est bien née, elle a un réel potentiel de developpement.
          Mais elle souffre d’un manque de fiabilité, car elle a été homologuée dans la précipitation, suite à des disfonctionnements, au sein de l’équipe Peugeot et de l’équipe Citroen.
          L’équipage Chardonnet/delahaye, en a beaucoup souffert, mais a réussi à faire de nombreux scratchs, ils auraient pù jouer la gagne à plusieurs reprises, mais leurs espoirs ne sont pas concrêtisés à cause de pannes idiotes (cable d’embrayage).
          La voiture à un niveau de performance largement au niveau de la Ford.
          Abbring devrait faire parler de lui, dômmage que Chardonnet/Delahaye, n’est pas été retenu pour lui donner la réplique.
          C’est triste et injuste, après tout ce qu’ils ont vécu lors de la dernière saison.

          • Alexandre dit :

            Peut être que pour l’année 2015 la fiabilité sera meilleur … et c’est vrai qu’elle a une belle gueule cette voiture. En espérant que cette année soit meilleur pour cette voiture plein de potentiel !