La perf’ du week-end : Louis Myr



Après une pause estivale, la « perf’ du week-end » est de retour cette semaine avec un beau menu au choix : un rallye national et trois régionaux. 

Photo : ESrallyenord

Notre choix s’est porté sur le rallye national du Boulonnais, où Louis Myr, seulement 13 rallyes au compteur, a impressionné. Pour sa première au volant d’une Renault Clio R3T, le jeune pilote nordiste a terminé cette épreuve au 6e rang scratch derrière 4 R5 et une Subaru Impreza A8.

Avant cette épreuve, Louis avait notamment débuté sa saison dans le championnat de France Junior au Touquet, terminant au neuvième rang. Par manque de moyens, il s’est ensuite dirigé vers la Coupe de France.

Suite à ce joli résultat au Boulonnais, nous avons donc voulu en savoir plus sur le parcours de Louis depuis ses débuts en rallye et notamment ce joli week-end.

Peux-tu te présenter et nous parler un peu plus de tes débuts en rallye ?

« Louis Myr, j’ai 24 ans et je suis conducteur de travaux dans le bâtiment. Concernant les débuts en rallye, j’ai commencé il y a 3 ans sur une petite 206 S16 presque d’origine, j’ai ensuite amélioré cette dernière en y mettant un moteur de 206 RC mais toujours très proche de l’origine afin de privilégier la fiabilité et surtout pour une question de coût. Avant cela j’ai roulé quelques années en karting. »

Pourquoi as-tu choisi de faire du rallye ?

« C’est un « virus » familial. En effet mes parents ont roulé plusieurs saisons à bord d’une Alfasud et d’une Alpine A110. C’est donc depuis mon plus jeune âge que je rêve de rouler à mon tour. J’ai toujours été passionné par le sport automobile mais plus particulièrement par le rallye. »

Quel était ton objectif au départ de ce rallye du Boulonnais et pourquoi disputer ce rallye d’ailleurs en Clio R3T ?

« Niveau objectif, se faire plaisir et être à l’arrivée. Pour être honnête j’espérais réaliser un top 15 mais c’était « secondaire ». C’était également afin de me remettre en confiance suite à une sortie de route lors de mon précédent rallye, raison pour laquelle la 206 n’était pas opérationnelle. J’ai eu une superbe opportunité en pouvant rouler avec une vraie auto de course ! Je ne remercierai jamais assez les personnes et les partenaires qui ont pu faire pour que je sois au départ avec une telle auto ! En réalité une fois le casque sur la tête, je n’ai eu aucune appréhension à l’idée de piloter à nouveau suite à la mésaventure qui m’est arrivée fin Juin. »

Au terme de la 1ere journée, tu occupes une très belle 6e place et en tête des 2 roues motrices. T’attendais-tu à une telle performance ?

« Absolument pas, à la fin de la première spéciale nous n’avons même pas pris la peine de regarder notre classement car nous n’avions pas eu l’impression d’aller vite, bien au contraire. C’est donc à notre plus grand étonnement que nous avions réalisé un 5 ème temps scratch et premier des deux roues motrices d’entrée de jeu alors que je n’avais jamais piloté cette Clio R3t. Une réelle surprise !! »

 Le lendemain, tu confirmes pour rejoindre l’arrivée à la 6e position derrière quatre R5 et une A8. C’est j’imagine un week-end très positif pour toi ?

Oui forcément, c’est vraiment au delà de ce que je pouvais espérer. Un week-end parfait sans une égratignure sur l’auto. » »

Qu’as tu pensé de cette Renault Clio R3T que tu as découvert ce week-end ?

« C’est une auto fantastique !! Très efficace, un châssis très performant mais aussi très plaisant. Je ne pensais pas réussir à la prendre en main aussi facilement, même si il reste tout de même des progrès à réaliser entre le volant et le baquet ! Une vraie auto de course très performante et qui permet de prendre énormément de plaisir. Contrairement à ce que l’on pourrait penser de l’extérieur, certainement dû au bruit qui est nettement moins fort qu’une Clio R3C par exemple. »

Quel est ton programme à venir maintenant ?

« Il n’y a plus de rallye de programmé pour la fin de cette saison par manque de budget. Je vais tenter les sélections Rallye Jeunes, opération qui est ma seule chance de pouvoir participer à un programme digne de ce nom et de me mesurer sur une saison complète à d’autres pilotes très rapides. Le championnat de France Junior est la meilleure rampe de lancement actuellement en France avec un niveau très élevé ! Et donc la meilleure « école » pour progresser sur tout type de route. »

Et pour finir, si tu avais un budget conséquent pour rouler en France, quelle auto et quel programme choisirais-tu ?

« Une Ford Fiesta R2 pour pouvoir participer au championnat de France Junior tout en préparant comme il le faut chaque manche, auto avec laquelle j’ai pu participer au premier rallye du championnat cette année sans pouvoir continuer par manque de budget. Je n’ai pas la prétention de savoir rouler dans des R5 en championnat de France même si cela nous laisse forcément rêveur. Après mon expérience au volant de la Clio R3t et le plaisir que j’ai pris au volant de cette dernière je ne dis pas que le trophée Clio R3t ne me tente pas non plus.. »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Nathanaël Magné dit :

    Philou, je me suis excusé donc pas la peine d’en rajouter une couche

  2. Nathanaël Magné dit :

    Et oui, Kaiser Sauzée ,j’ai vraiment 11 ans et je suis tellement passionné que je sillonne la France entière pour voir du rallye. J’habite sur la spéciale d’Ecoyeux au Rallye de Saintonge en Charente-Maritime pour ceux qui connaissent

  3. Nathanaël Magné dit :

    Excuse moi ,LouisM, je me suis emballé. Tu mérite cette perf’ mais ils auraient pu faire un petit PS pour parler de Guérineau. Toutes mes excuses pour le « mongolito de ch’ti « 

  4. 4wd dit :

    Nouvelle auto , premier deux-roues, voiture propre à l’arrivée…
    Moi je pense qu’il mérite d’être mentionné dans cette perf’, pour gagner il faut déjà être à l’arrivée.

  5. Nathanaël Magné dit :

    Guérineau, lui ,au contraire n’est qu’un amateur avec seulement 1 ou 2 finales à son actif et que des régionaux et des nationaux… comprenez

  6. Nathanaël Magné dit :

    En plus ,il a l’expérience du Championnat junior

  7. Nathanaël Magné dit :

    Il le mérite pas ce mongolito de ch’ti !! J’étais au rallye des 12 travaux d’hercule ce week-end et, la bas , Guérineau avec une petite Clio Groupe N / Classe 3 signe très étonnamment le 4ème temps dans l’ES1 et le 6ème temps dans l’ES2 . Certes,il a fini sur le toit dans l’ES3 mais vous avez eu tort de l’oublier . Des Clio r3t , même si c un jeune , il y’en a plein qui font des résultats comme ça. Ce jeune, on savait qu’en 206 N2S, il roulait déjà fort. J’ai beau avoir 11 ans, je m’y connais un minimum car je suis passionné depuis mon plus jeune âge. Voilà tout

    • Kaizer Sauzée dit :

      11 ans, t’es sûr ? pas sûr… P.t..n, côté haine et jalousie t’en tiens une sacrée mon gars…!
      Ton pote il avait qu’à pas sortir, non ? Parce-que faire du meeke, le pékin moyen y arrive. Par contre piloter jusqu’au bout du rallye, c’est pas donné aux branquignolles.
      SVP RS, vous pourriez faire un peu le ménage ?

      • LouisM dit :

        Tout le monde est libre de s’exprimer, si il considère que ça doit être Guérineau qui est certainement très vite plutôt que moi ça ne pose aucun soucis.
        Après c’est sur que tu commences mal en disant « mongolito de ch’ti » mais bon je vais te pardonner par ton jeune âge alors…
        ça s’insulte plus entre spectateur alors qu’entre concurrent on est en général tous pote, content de voir les autres réussir et triste quand ça se passe mal … Et pour qui que ce soit …
        C’est ça que je trouve dommage ..
        Bonne soirée et que le meilleur gagne (bonne chance a Guérineau suite à sa sortie on sait tous ce que c’est 😉

    • philou dit :

      Sachez Monsieur que les mongolitos de ch’ti ont sortis des champions en rallye !!!!

    • Herve larzet dit :

      pas d insulte mets toi au volant et on verra sinon c facile du bord de la route