Le WRC-2 Pro se précise



Instauré en octobre dernier par la FIA, le championnat WRC-2 Pro se dévoile davantage ce mercredi à l’issue du dernier conseil mondial de la FIA, organisé à Saint-Petersbourg en Russie.

A seulement quinze jours de la clôture des engagements au Monte-Carlo, on connaît donc enfin les contours de ce championnat.

Ainsi, les concurrents du championnat FIA WRC 2 Pro seront autorisés à inscrire deux voitures de la classe R5 par équipe, et devront participer à un minimum de sept manches avec une voiture, y compris une épreuve hors d’Europe.

Pour l’attribution des titres pilotes et copilotes, les huit meilleurs résultats seront retenus, tandis que les voitures les mieux classées de chaque équipe marqueront des points au championnat constructeurs. Les concurrents hériteront d’un nouveau statut P2P et auront le droit de faire une journée d’essais par épreuve et par pilote. Ils s’élanceront en toute logique derrière les pilotes P1 (WRC).

Si ce championnat sied parfaitement à l’engagement de l’équipe Skoda, il n’est pas sûr de voir d’autres constructeurs intéressés par ce challenge. Face au constructeur tchèque, uniquement impliqué dans ce championnat, Hyundai et Citroën font pâles figures et ont des priorités bien différentes.

Du côté du WRC-2, où aucune équipe ne pourra être officiellement engagée, le règlement ne bouge pas avec six meilleurs résultats retenus parmi sept épreuves. Sans surprise là encore, les WRC-2 partiront après les WRC2P.

Enfin, et afin de réduire les coûts, les rallyes d’Argentine, Chili, Portugal et Italie seront jumelés et obligeront les équipes à utiliser les mêmes chassis, moteurs et pièces de rechange.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Kaizer Sauzée dit :

    C’est une 1ère année et le concept évoluera.
    Vous imaginez vraiment une formule avec 1 seul constructeur fournisseur ?
    Vous vous plaignez tout le temps de la tristesse des plateaux et vous irez voir des défilés de fabia tristes à mourir…?
    Sans compter que ça serait la mort de la formule car les autres constructeurs abandonneraient les R5.
    N’oubliez-pas que sans les constructeurs, plus de rallye. Ce sont eux et leurs partenaires qui payent.
    Autant les pilotes en WRC1 sont de grands relais médiatiques, autant ceux du WRC2 sont des inconnus pour l’immense majorité duo ne connaît rien au rallye.
    Le WRC 2 est fait pour les constructeurs plus que pour les pilotes, pour lesquels ça sera une rampe de lancement pour accéder au WRC1.

    • rh74 dit :

      Ces skodas sont efficaces il n’y a rien à dire… mais par contre elles sont fades pour le spectacle. Je ne suis pas fan… même si elles sont plus vieilles et moins efficaces, la 208 T16 et la DS3 me plaisaient d’avantage

  2. bazire dit :

    Voilà une initiative qu’elle est bonne , séparé les usines des équipes privés , ça va donner l’occasion à des pilotes de se mettre en évidence et gagnés leur catégorie qui était dominés depuis plusieurs années par la même usine skoda …… Ce qui à mon avis donner trop de crédits à leurs pilotes face a des privés …….

  3. roland59 dit :

    à moins d’avoir mal compris…
    je suis loin d’être convaincu que le WRC 2 pro, bâti sur la même architecture que le WRC1 puisse tenir debout tant que le WRC 1 sera présent et ce qu’il est… difficile d’imaginer les mêmes constructeurs s’engager sur les 2 terrains au regard des coûts.. les exemples Hyundai/Citroën tendent à le montrer…
    maintenant, il faut bien préparer l’avenir…
    alors, je pense que s’inspirer un peu du modèle ERC et ouvrir le WRC 2 aux équipes désireuses d’y participer ouvrirait davantage le champs des possibilités… et leur nombre… il y aurait toujours un titre pilote… et la nouveauté serait l’attribution d’un titre équipe et non plus constructeur.. quand bien même la voiture serait celle d’un constructeur fournisseur… l’équipe gagnante pourrait être française, finlandaise… belge… :-)… etc…
    il me semble que c’est un élément intéressant pour faire parler des illustres « inconnu(e)s » qui font précisément ce qu’est le rallye… sans qui et quoi la compétition WRC 1 ne serait pas et ne pourrait pas être.

    • Space Cowboy dit :

      Bien vu !

    • 4wd dit :

      Tu propose que Skoda fournisse les voitures à toutes les équipes (pH sport…), qu’ils s’engagent avec leurs pilotes , pour un titre pilote et un titre équipe. Cela pourrait être intéressant, un peu comme le championnat junior . Très bonne idée .

      • roland59 dit :

        à ce que je sache, M-Sport, Citroën, Hyundai, Skoda et VW… en attendant Toy… sont déjà fournisseurs à leur manière…
        conséquemment, se sont des équipes qui s’alignent, ce sont donc elles qui doivent être mises en valeur et reconnues pour leur travail, participations et résultats… dont/donc titre équipe.
        c’est juste de bon sens de mon point de vue…

    • dafamiso dit :

      Comme dans un certain « Michel Vaillant : le 8ème pilote  »
      Des équipes nationales avec les même voitures.