Mäkinen : « La voiture 2022 ne sera pas moins chère »



En février dernier, la FIA, par la voix d’Yves Matton, directeur du rallye, a précisé que les WRC hybrides attendues pour 2022 seront moins coûteuses que les WRC actuelles.

Pour la FIA, l’objectif est en effet d’avoir un prix global en dessous des 500 000 €, soit une baisse de 40% par rapport à la réglementation actuelle. Pour Tommi Mäkinen, directeur du Toyota Gazoo Racing, une telle différence est impossible, pire encore, le coût serait identique.

« Bien qu’un certain nombre de composants de voiture seront à moindre coût, le coût total est plus élevé avec l’unité hybride et la batterie. Le prix du package total va augmenter avec la volatilité des prix.

La FIA est maintenant confrontée à son plus grand défi, avec la pression de toutes les directions qui veulent ceci et cela. Mais une certitude, la voiture ne sera pas moins chère. » a commenté le finlandais à Rallit.fi.

Même si les constructeurs ne pourront pas disposer des unités hybrides avant janvier prochain, cela n’inquiète pas outre mesure le finlandais.

« Le calendrier est réaliste si les règles sont rapidement mises en place. Cependant, il faudra beaucoup de travail. Les pièces nécessaires seront produites dans un délai de six mois. Il faut évidemment des gens pour travailler sur ce projet, mais heureusement nous avons déjà une équipe de planification solide. On peut faire une voiture, mais ça va être dans un temps très court. »




10
Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
Pied gauche
Invité
Pied gauche

Une fois de plus les coûts sont similaires et d’ici peu supérieurs .. la FIA mène une politiques qui finira par exploser,il serait temps de revenir à certains fondamentaux
Et de privilégier le sport avant le marqueting .

Valentin
Invité
Valentin

Franchement je pense pas que perdre 1s au kil fasse perdre des spectateurs, j’ai pas l’impression qu’il y avais bcp moi de monde au bord des spécial début 90 qu’il en avait en 85-86, pourtant les voitures était moins puissante et moin extravagante. Parcontre si ya plus de constructeur pour engagé des voitures les spectateurs auront plus rien à regarder dans tout les cas… Au final les WRC des années 99-00 sont certainement pas les plus performantes (et côté budget j’avoue en avoir aucune idée mais c’était certainement bien moin élevé que maintenant) mais il y avait 6 ou 7… Lire la suite »

albe
Invité
albe

Alors les gars, c’est quoi cette vague de pessimisme? Le blues du Lundi?
La prospective n’est pas facile pour le quidam moyen que je suis et attendons peut-être les prochaines explications argumentées de Cédric Mazenq. Il n’est pas mieux placer que Tommi mais peut-être plus objectif….
Chaque constructeur porte une appréciation en fonction des ses intérêts ou de ses projections et ce serait en effet bien dommage de rester à environ 800 000 € tout en perdant 0,5 sec/ km…..tout ça pour, au delà du vernis de l’acceptabilité, rouler en liaison sur le mode silence si j’ai bien compris.

Tooace
Invité
Tooace

Une rapide recherche sur le site et tu as la réponse à ta question : voici un article en 2 parties de C. Mazenq sur la réglementation 2022 :
https://www.rallye-sport.fr/wrc-2022-un-mix-entre-cout-et-performances-1-2/
https://www.rallye-sport.fr/wrc-2022-un-mix-entre-cout-et-performances-2-2/

Albe
Invité
Albe

J’ai lu ces articles le jour de leur parution et j’écris donc « les prochaines explications…. »
Néanmoins merci

jacqouille
Invité
jacqouille

La course auto a toujours été un gouffre financier pour nous les amateurs et aussi pour les constructeurs et ça le restera. Le phénomène ne fera que s’amplifier. Les gars de la fédé sont soient aveugles ou sourds voir complétement « à l’ouest » (pour rester poli) pour croire que les prix vont baisser. En F1, c’est pareil, le fric est roi et ils vont en mourir. Tant mieux, je crains toutefois de voir le rallye suivre la même voie et mourir à petit feu d’asphyxie dans quelques années!!!! Qui pourra suivre si on continue comme cela????

Jean Dridéal
Invité
Jean Dridéal

Donc on va se retrouver avec des équipes, des équipages et (accessoirement) des spectateurs blasés en 2022 par le nouveau règlement, vraisemblablement autant de constructeurs (attendons fin 2020 pour voir… espérer même), et sans doute moins de spectacle.

Bref, ça va être sympa. On dirait la F1…

Nismo
Invité
Nismo

La voiture sera pas moins chère, et en parallèle les constructeurs auront perdus des millions à cause du Covid-19…..
Alors, même si ce sera une voiture « tendance » car hybride, je dis chapeau aux constructeurs qui vont rester, et double chapeau à ceux qui vont venir !

daniel BILLET
Invité

je ni crois pas a la baisse des couts .bien au contraire
on risquent d étre surpris par le manque de competitivité des autos

Pierre12
Invité
Pierre12

Une voiture 2022 aussi chère voir plus…..pour rouler 0,5s/km moins vite……!
Quel progrès !
Merci la MaFIA!