Meeke : « Une course sans problème »



Convié en conférence de presse d’avant-rallye comme Dani Sordo, Ott Tänak et Esapekka Lappi, Kris Meeke est d’abord revenu sur son impressionnant accident en Argentine avant d’évoquer ses objectifs au Portugal.

« Vous n’avez pas droit à l’erreur à cette vitesse-là. Je ne comprends toujours pas ce qu’il a pu se passer, nous avions un peu de sous-virage au moment de tourner mais je ne comprends pas la suite. J’ai été un peu emmené vers l’extérieur et j’ai cru que c’était bon mais quand la voiture a bougé à l’arrière-gauche, je n’étais ensuite qu’un passager. Les voitures sont construites pour être très résistantes et s’il existe un accident parfait, c’était le cas pour une voiture de rallye lors de cette sortie avec un enchaînement de tonneaux et une dissipation de l’énergie cinétique. » 

Modeste neuvième du championnat provisoire, le pilote britannique n’a vu l’arrivée qu’à deux reprises sur les cinq premières manches. 

« C’était un début de saison très difficile pour nous. Nous avons eu beaucoup de problèmes techniques et j’ai fait quelques erreurs, donc en combinant tout ça, c’était compliqué. En Argentine, nous avons été pris par surprise le premier jour, tout le monde a pu le voir avec notre caméra embarquée. Nous avons essayé de rectifier ça en essais pour ne plus connaître ce genre de surprises. Notre but est simple ce week-end : essayer de faire une course sans problème, que ce soit au niveau technique que de ma performance.« 

Ce rallye du Portugal 2017 aura la particularité de proposer un parcours revu à 54% par rapport à l’an passé. Après les reconnaissances, le pilote Citroën retient surtout l’absence d’arbres dans certaines spéciales.

« Le rallye se déroule dans la même région que l’an passé avec plus ou moins les mêmes routes, mais dans la direction opposée, ce qui implique de nouvelles notes. Ils ont aussi coupé certains arbres dans les forêts et on a parfois l’impression d’être dans une partie différente du Portugal. C’est un peu comme au Pays de Galles ou en Finlande, quand ils coupent de nombreux arbres, tout semble très différent. Les organisateurs ont beaucoup travaillé et les routes semblent bonnes pour l’instant mais je suis sûr qu’après le premier passage de toutes les voitures, le sol sera très creusé l’après-midi. Ce sera donc un gros défi pour nous. »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. roland59 dit :

    oui, une course sans problème, sans faute, un top 5 voire 3 est faisable.. et ce seraient bien… de le faire..