Ogier : « Tenir notre promesse »




En deux ans et demi de domination en championnat du monde des rallyes, le rallye d’Allemagne était le seul rallye manquant au palmarès du constructeur allemand.

Je suis absolument ravi de cette victoire. Le fait que Julien et moi sommes enfin en mesure de donner cette victoire à cette équipe fantastique nous rend extrêmement fiers.

Tout le monde dans l’équipe fait tant pour nous assurer que nous les pilotes et copilotes puissions nous battre pour la victoire. Cette victoire au rallye d’Allemagne est notre façon de les remercier et il est certain que ce succès n’aurait pas été possible sans l’esprit d’équipe de Volkswagen.

Avant le départ du rallye, notre directeur principal Jost Capito nous a rappelé encore une fois la promesse que nous avions fait au président du conseil d’administration, le professeur Winterkorn lors de la cérémonie de clôture l’année dernière. Nous n’avions pas besoin d’une motivation supplémentaire.

Lors de la dernière journée, c’était une question de gestion pour ramener la Polo en un seul morceau. Maintenant, nous l’avons finalement fait avec en plus un triplé. C’est un moment exceptionnel. »

Le français revient sur le tournant du rallye : les deux passages dans la mythique spéciale de Panzerplatte. « Définitivement, Panzerplatte est toujours une clé du rallye d’Allemagne. La plupart du temps, les différences sont importantes. Nous avons réussi à réaliser un gros écart et après ça, la fin du rallye était plus relax. »

Avec cette sixième victoire de la saison, Sébastien Ogier peut raisonnablement viser un troisième titre consécutif dès le rallye d’Australie début septembre.

« Oui ça devient de plus en plus concret maintenant. Je n’ai pas encore calculé exactement mais maintenant j’ai de réelles chances de l’avoir. J’ai les cartes en mains pour assurer le titre en Australie. C’est un rallye que j’aime vraiment, j’adore l’atmosphère là-bas, c’est quelque chose de très différent.

Nous nous sentons plus proches tous ensemble car il y a moins de personnes qui font le déplacement. Les spéciales sont très sympas mais d’abord nous allons profiter de cette victoire et ensuite nous penserons à l’Australie.« 





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Lol dit :

    La seule chose qu’il manque à Ogier, ce sont de vrais concurrents….. Quand on voit que le seul à pouvoir le battre c’est son coéquipier Jean-Marie ça donne une idée du niveau actuel…. Dommage pour le sport, dommage pour les passionnés ! M’enfin que les fans se calment, le gars est très très bon… trop bon pour les autres dirais-je !

  2. iceman dit :

    tout est dit dans le titre de l’article :  » En deux ans et demi de domination en championnat du monde des rallyes … »

    • Denis dit :

      Et ce n’est pas fini !
      VW dispose déjà de la meilleure auto actuellement (en 2015) au-dessus du lot : performantes ET fiables !
      Ajoutez à cela une équipe de pilotes très forte, homogéne.
      Un team, un management digne de ce niveau sportif. Des moyens. Un « champion » (Ogier) qui en plus d’être un bon pilote, sait aussi être un « metteur au point ». Il est formé pour cela.
      Peu de pilotes concurrents disposent d’un « bagage » aussi complet !
      Par dessus tout, VW prépare déjà, championnat constructeur 2015 quasi acquis, la prochaine saison tandis que les autres constructeurs se fourvoient dans leurs choix d’auto, de pilotes, de manager…
      VW et OGIER peuvent dormir tranquille : la concurrence n’est pas là.