Première victoire d’une Super 2000 en championnat




A domicile, sur les routes de la 36e édition du Rallye du Rouergue Aveyron Midi Pyrénées, les jeunes et les Super 2000 ont pris le...

Canivenq et Sébastien Grimal (Peugeot 207 Super 2000 / Team Barroso Yacco) remportent leur première victoire en Championnat de France des Rallyes. Ils devancent leurs équipiers Jean-Sébastien Vigion et Eric Yvernault (Peugeot 207 Super 2000 / Team Barroso Yacco). Quatrième à Rodez, Emmanuel Guigou (Renault Clio R3) reprend la tête du Championnat à mi-saison.Comme de coutume, le Rallye du Rouergue Aveyron Midi-Pyrénées marquait la fin de la première moitié de la saison en Championnat de France des Rallyes. 98 concurrents étaient admis au départ donné vendredi de Rodez après une spectaculaire et très populaire présentation en centre-ville organisée jeudi soir.

Doublé des Super 2000, Canivenq gagne à domicile
Vainqueurs des deux dernières épreuves disputées, Patrick Henry et Magali Lombard (Peugeot 307WRC / Team GPC Motorsport) prenaient le meilleur départ en alignant les trois premiers meilleurs temps vendredi. Mais une crevaison dans Salles Curan – Curan (ES4) les privait de la première position au soir de la première étape.

Ces quelques secondes échappées profitaient à Guillaume Canivenq. L’Aveyronnais rentrait à Rodez en leader et parvenait à contenir le retour du Champion de France 2007 durant les deux premières épreuves spéciales de la deuxième étape. Dans Moyrazes – Colombies (ES7), Patrick Henry partait à la faute et abandonnait.

Guillaume Canivenq devait d’abord résister à Jean-Michel Da Cunha et Sébastien Durand (Peugeot 307WRC), mis hors-jeu par un tout-droit en fin de deuxième journée, puis à leurs équipiers Jean-Sébastien Vigion et Eric Yvernault.

Jusqu’à la dernière boucle, Jean-Sébastien Vigion mettait la pression sur son équipier sans pouvoir prendre l’avantage et devait se contenter de la deuxième position derrière Guillaume Canivenq (26 ans), vainqueur à domicile 21 ans après un autre Aveyronnais, Didier Auriol. C’est un premier doublé pour les Peugeot 207 Super 2000 du Team Barroso Yacco. Le podium était complété par un autre local, Jean-Michel Da Cunha, brillant tout au long du rallye avec la 307WRC qu’il étrennait.

Au milieu de cette lutte, Pierre et Martine Roché (Subaru Impreza WRC / Team FJ.com) n’ont pas pu défendre leurs chances jusqu’au bout. Deuxième le premier soir, Pierre Roché a dû s’arrêter avant le départ de l’ES5 avec un moyeu de roue cassé. Comme lui, Ludovic Gal et Gilles de Turkheim (Peugeot 207 Super 2000) ont été contraints à l’abandon (pompe à eau) alors qu’ils étaient sixièmes.

Ces événements profitaient à Emmanuel Guigou et David Marty (Renault Clio R3). Intouchables en Groupe R malgré la présence de Cédric Robert et Matthieu Duval (Renault Clio R3), ils terminaient au quatrième rang. Ce nouveau résultat plein permet à Emmanuel Guigou de reprendre la tête du Championnat de France devant Guillaume Canivenq et Jean-Sébastien Vigion.

Championnat Team : première victoire pour le Team Michel Enjolras Sport
Grâce à Christophe Sichi (1er F214) et Georges Gonon (1e N3), le Team Michel Enjolras Sport s’impose sur les routes du Rouergue avec 20 points. A deux points, le Team Barroso Yacco et le Team MSR by GBI.com terminent sur le podium. Après cette quatrième manche, le Team MSR by GBI.com prend la tête du Championnat Team (57 points) devant le Team GPC Motorsport.

Trophée BFGoodrich : Canivenq encore
Déjà vainqueur sur les routes du Rallye Région Limousin Vassivière, Guillaume Canivenq récidive à Rodez en remportant sa seconde victoire consécutive. Comme au scratch, Guillaume Canivenq devance son équipier Jean-Sébastien Vigion. Emmanuel Guigou complète le podium. Après quatre épreuves, Canivenq et Vigion se partagent la première position devant Emmanuel Guigou.

Dans les différentes catégories, outre Guillaume Canivenq en Groupe A et Emmanuel Guigou en Groupe R, le local Christophe Sichi (Peugeot 206 Maxi / Team Michel Enjolras Sport) gagne le Groupe F2000 (12e), Guillaume Sirot (Peugeot 206 RC) s’impose en Groupe N (15e du classement général), et Clément Dub (Hommell RS2) termine premier des GT de Série (25e).

Prochain rendez-vous du 4 au 6 septembre sur les épreuves spéciales du Rallye Mont-Blanc Morzine.

Les réactions
Guillaume Canivenq (Team Barroso Yacco) : « J’étais sous pression ce matin. Ces spéciales m’ont toujours joué de mauvais tours. J’ai pris confiance dans la première boucle pour bien terminer lors du deuxième passage. Je suis très heureux, je n’ai plus de larmes. J’ai sauvé le rallye dans l’avant-dernière spéciale pour ne pas mettre Jean-Sébastien en confiance avant le dernier chrono. Ça lui a mis un petit coup au moral. Je suis très heureux de m’imposer à domicile pour tous les spectateurs aveyronnais qui attendaient ça. J’espère que la saison va se poursuivre. Ce serait dommage de s’arrêter là. »

Jean-Sébastien Vigion (Team Barroso Yacco) : « J’ai arrêté de jouer dans la dernière épreuve spéciale. J’ai essayé de faire un coup ce matin mais Guillaume était assez costaud. Je suis confiant pour la suite. Je suis rassuré par mes temps. J’ai montré que j’étais capable de faire des temps quand il le fallait. Je l’aurai un jour ! »

Jean-Michel Da Cunha : « Le bilan est très positif pour cette première course avec la Peugeot 307WRC. Nous terminons sur le podium juste derrière les deux meilleurs pilotes du Championnat. Je suis super heureux. »

Emmanuel Guigou : « Je suis très content de prendre la tête du Championnat pour la deuxième fois de l’année. C’est une satisfaction pour toute l’équipe et la Clio R3. Nous n’avons pas eu de souci avec la voiture au niveau des performances ou de la fiabilité. Cette position m’oblige à toujours rester sur un gros rythme. »

Communiqué FFSA





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *