Riberi : « Si on gagne, c’est le rêve »



A 27 ans, Bruno Riberi va découvrir l’ambiance si particulière d’une finale des rallyes et le jeune français ne rêve que d’une chose, décrocher la plus haute marche du podium à Albi.

Cité parmi les favoris à la victoire finale, Bruno a disputé sept épreuves pour se qualifier depuis septembre 2018, remportant cinq succès : Pays de Grasse, Escarène, Haut Pays Niçois, Jean Behra et Pays de Fayence. Au volant de sa Polo R5 et avec Florian Haut-Labourdette à ses côtés, le résident monégasque sera clairement l’un des hommes à suivre de cette finale.

Logique prétendant à la victoire finale, Bruno est le premier de nos septs favoris à « commenter » cette finale sur Rallye Sport via cet interview (d’autres pilotes seront à suivre dans les jours prochains).

Que représente la finale pour toi ?

« C’est l’objectif de l’année. On se bat toute la saison pour se qualifier et ainsi se comparer aux meilleurs pilotes des autres régions. »

Quels sont tes objectifs ?

« Forcément avec une telle voiture, je pense à la victoire. Il y a des adversaires de grande qualité, on va faire au mieux et essayer de jouer la plus haute marche. La déception serait de ne pas finir sur le podium et si on gagne, c’est le rêve.

On a fait une bonne séance d’essais et un bon rallye du Pays de Fayence. On a pu avoir les conseils d’Eric Camilli, et le setup était au top. On a tout pour rouler dans les meilleures conditions possibles. »

Quels sont tes concurrents principaux ?

« Je pense qu’il y a une petite dizaine de gars capables de gagner. Je pense à Salanon, Puppo, Rouillard, Da Cunha, Bochatay, Leandri ou encore Chauffray. Tout va se jouer avec des petits écarts. »

Quel est ton meilleur souvenir d’une finale ?

« Je n’en ai pas plus que ça pour être honnête, gamin, j’étais surtout passionné par le foot. Je me rappelle un peu de la finale de Gap. On avait découvert le concept à ce moment-là. »

Quel est ton impression sur le parcours ?

« J’ai forcément jeté un oeil sur les vidéos présentes sur Internet. Cela a l’air sympa, il y a des ressemblances, en tout cas j’ai l’impression, avec le Touquet et le Lyon-Charbonnières. Dans la troisième spéciale par exemple, il y a beaucoup de carrefours et d’allonges. Au niveau du grip par contre, je ne sais pas ce que ça va donner. »

Un mot sur ton copilote pour finir

« Grâce au travail de Florian avec Thierry Neuville en championnat du monde, on peut utiliser certaines choses, ce qui nous aide forcément. Il fait vraiment du super boulot pour chaque préparation de rallye et pendant la course. »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Dav33 dit :

    Il a absolument ces chances oui salanon puppo sont des advairsaire redoutable mes dans une finale tout peux arrivé.

  2. robert feuillette dit :

    « Tout va se jouer à des petits écarts »…

    Je pense qu’il repensera à cette phrase assez rapidement. C’est un bon pilote, mais tous ses succès sont sur SON terrain. Et je pense que face à des pilotes plus voyageurs que lui, il va souffrir. Salanon fait le favori idéal. Il aurait été champion de France sans le barème bizarre de la FFSA en CdF. C’est un pilote national, et plus rapide tout simplement. Je pense aussi à Puppo, qui n’a presque plus rien à prouver sur la Coupe de France, si ce n’est gagner enfin cette finale.

    Riberi est un bon pilote, mais pas suffisamment pour l’instant pour prétendre à la victoire à la régulière.

  3. Racing 74 dit :

    Gooo Bochatay !!!!!