Team FJ : R5 ou Alpine au choix



Installé dans le Loir-et-Cher depuis près de 30 ans et engagé en rallye depuis la fin des années 1990, le team FJ sillonne les spéciales françaises depuis le début des années 2000.

Grâce à Pierre Roché notamment, FJ est constamment engagé en championnat de France asphalte des rallyes, proposant des locations sur des voitures très compétitives : R5 depuis un moment, et maintenant les nouvelles Alpine, FJ étant distributeur officiel des A110 Rally R-GT. 

En cette période de pause sportive, nous avons pris le temps de nous intéresser à cette entreprise bien connue dans le paysage du rallye français.

Pouvez-vous nous présenter votre team FJ ?

« Mes parents ont créé FJ (anciennement Efjie) au début des années 1990. Ils ont eu la passion du sport automobile dans les années 1970 et ont roulé à partir des années 1980 en rallye. Les activités de location rallye sont arrivées dans la fin des années 1990 avec Jean-Luc et Pierre Roché. 

Cette activité n’a cessé de progresser ensuite. Nous avons aussi une activité de fourniture de carburant de compétition avec Elf en étant distributeur pour la France. Nous travaillons également avec Total en étant le partenaire logistique refuelling du championnat du monde. »

Comment s’est adaptée votre entreprise au COVID-19 ?

« Nous avons 20 personnes qui travaillent à temps complet, le rallye représentant 25% de notre activité. Avec l’arrivée du COVID-19, on a effectué une rotation dans les équipes. Quasiment tout le monde a travaillé sur cette période et on appliqué du chômage partiel pour certains. On avait déjà beaucoup de travail à faire sur les voitures après le Touquet, notamment sur la voiture de Pierre (rires). En travaillant ainsi, toutes les voitures étaient prêtes à la fin du confinement.

Pour l’avenir, c’est difficile à dire sur le long terme. Il y aura forcément des répercussions, mais pour les quantifier, c’est compliqué. Un passionné arrivera toujours à rouler, quelque soit ses moyens. Globalement, je reste optimiste, comme toujours ! »

Est-ce que le programme de fin de saison va être chamboulé ?

« Notre activité rallye a déjà repris avec plusieurs séances d’essais avec l’Alpine. On fait rouler 2/3 personnes par jour. Il y a un vrai intérêt et un attrait pour l’Alpine.

Du côté des programmes, on en a reporté certains comme deux participations dans les Antilles. Cela se fera en 2021. A la base, Jean-Luc Roché devait disputer tout le trophée Alpine et rouler en Coupe de France des rallyes. Il va toujours rouler mais avec un programme revu.

Pierre Roché va bien entendu terminer la saison en championnat de France asphalte avec sa C3 R5. Fabrice Bect va avoir un programme mixte entre la Fabia R5 et l’Alpine. On a aussi d’autres programmes à venir mais je laisse les clients les annoncer avant moi.

Pour la reprise, on devrait avoir 5 à 7 voitures au Mont-Blanc. Avant cette épreuve, on va reprendre la compétition sur les 12 Travaux d’Hercule, Autun la Chataigne ou encore la Montagne Noire si le rallye a lieu. »

Comment est composé le parc actuel de location ?

« Pour cette saison, nous avons trois Alpine RGT à la disposition de nos clients. C’est une très bonne alternative aux R5 et un moyen de se démarquer au sein d’un championnat de France très compétitif. Cette Alpine, c’est le projet de mon père Jean. Il s’est battu comme un chien pour que cela aboutisse et c’est vraiment grâce à lui si le programme a été monté.

On a gardé une Skoda 2018 avec un rapport prix/performances sympa. De notre côté, on a pu voir que le gain de performances avec la Skoda de 2019 n’était pas énorme.

Enfin, une C3 R5 aux dernières évolutions arrive à partir du mois de septembre.

En terme de coût, il faut imaginer un coût inférieur de 25% entre une location d’Alpine et une C3 R5. »




S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Did
1 mois il y a

Ouf!!!!! Reste plus qu à convaincre Peugeot….
Pas simple.
Bon courage les gars!