Arzeno le plus rapide au Rouergue




Rallye du Rouergue : La perf’ de Mathieu Arzeno! Disputé sous le soleil dans la région de Rodez, le Rallye du Rouergue a été fidèle...

èle à sa réputation. Dès le premier chrono, Mathieu Arzeno perdait toutes chances de bien figurer au classement final. Après 15km, le pneu avant gauche de sa DS3 R3 éclatait, obligeant son pilote à s’arrêter pour changer. « C’est incompréhensible, je n’ai absolument rien touché. J’ai senti une vibration dans une ligne droite. Ensuite, le phénomène s’est atténué jusqu’au moment où le pneu a littéralement éclaté. Le pneu va être analysé en Italie car personne n’a d’explication. En tous cas, pour moi, la victoire vient de s’envoler ! »

Reparti dans le but de montrer sa pointe de vitesse, Mathieu allait signer les 3 derniers meilleurs temps de la première journée, signant même un 2ème temps scratch de nuit dans le dernier chrono. « Je suis d’autant plus déçu quand je vois que je signe tous les meilleurs temps. Ma DS3 R3 fonctionne à merveille et j’en fais ce que je veux. Demain, je repars avec le même objectif : montrer que je devais gagner ici ! »

Et dès le samedi matin, c’est chose faite. Signant 3 des 6 meilleurs temps possible, Mathieu frappait un grand coup dans le chrono de Moyrazes, long de plus de 30 kilomètres. Il prenait à nouveau le meilleur sur tous ses adversaires, les repoussant à plus de 12secondes. Et c’est à nouveau lors du deuxième passage de ce long chrono que Mathieu signera un 3ème temps scratch absolu devant son équipier Cédric Robert. «Je me régale au volant de cette DS3 préparée par Saint Eloc. J’attaque très fort dès les premiers passages. Vu que je manque d’expérience sur ce parcours, mes notes sont parfois un peu optimistes mais je n’ai pas commis une seule erreur depuis le début du rallye. En fin de boucle, mes pneus sont « fatigués» donc je relâche un peu le rythme. Pas mal de gens viennent me féliciter pour mes chronos, mais c’est d’une victoire dont j’avais besoin. Je n’ai plus rien à gagner demain car mes adversaires sont trop loin. Je vais donc me faire plaisir comme depuis le début. »

La journée du dimanche sera à l’image des deux autres : une véritable démonstration de force. Et comme s’il voulait prouver sa suprématie, Mathieu va signer tous les meilleurs temps de la dernière journée, ne laissant que des miettes à la concurrence. Au moment de passer le podium d’arrivée, Mathieu avait le sentiment du devoir accompli : « Avec mon copilote, Renaud , nous faisons tout pour arriver à prouver nos capacités, n’hésitant pas à visionner le soir nos images prises en reconnaissance le soir en rentrant à l’hotel. Je suis face à des pilotes qui ont déjà fait plusieurs fois les rallyes. En début de saison, on m’avait dit que si je tenais le rythme de Cédric Robert, c’est que j’avais un bon niveau. Ici, j’ai prouvé que je pouvais être devant, sans commettre d’erreur. Si je calcule bien, sans ce souci dans la première spéciale, nous aurions fini à la 5ème place au général, avec près d’1minute d’avance sur tous nos adversaires en 2 roues motrices. J’avais la pointe de vitesse, mais j’ai prouvé ici que j’avais aussi la constance. J’espère que d’autres personnes vont s’en rendre compte et me donner ma chance ! »

Rendez-vous est pris pour la prochaine manche du championnat de France qui se déroulera au Mont Blanc début septembre.
Ci-joint, vous trouverez un tableau récapitulatif spéciale par spéciale, ainsi que ce tableau reprenant les meilleurs performers du week-end.






Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *