ES1- Guigou dégoupille (Mont-Blanc)



ES1- La Côte d’Arbroz-Praz de Lys (14.19 km) à partir de 07h40 (Vendredi 04 Septembre 2020)

174 jours après un dernier meilleur temps signé par Quentin Gilbert du côté de Clenleu, le championnat de France reprend ses droits ! Au volant de la Citroën C3 R5 du team CHL, Yoann Bonato fait figure de grand favori à la victoire parmi les 210 engagés modernes à Morzine.

FAITS MARQUANTS

La spéciale s’élance avec 7 minutes de retard ! Vainqueur au Touquet en mars dernier et leader du championnat, Yoann Bonato est déjà dans le rythme malgré une remise en route loin d’être évidente. 

Le pilote du team CHL marque les esprits d’entrée de jeu avec un temps inférieur pour 3.8 secondes devant la Volkswagen Polo de Quentin Giordano. Le pilote nancéen a même perdu un peu de temps alors qu’il pensait avoir crevé.

À l’image de ses adversaires, Quentin Gilbert reprend progressivement ses marques et signe le cinquième temps à 1 dixième de Giordano.

Dans le rythme au mois d’août avec deux succès en Coupe de France (Bagnols les Bains et Velay Auvergne), Thibault Habouzit signe un excellent sixième temps à 1 dixième du podium. Belle entrée en matière également pour Kevin Bochatay qui hisse la Skoda Fabia au huitième rang.

Vainqueur ce weekend à Mende de la manche d’ouverture du championnat de France terre, Jean-Baptiste Franceschi souffre avec un probable problème de puissance. Le varois lâche 9.5 secondes sur le meilleur temps.

Incroyable ! Attendu par tous les observateurs, le match des Alpine tient toutes ses promesses avec des chronos hallucinants de la part de Manu Guigou et Laurent Pellier.

Largement impliqué dans le développement de la bombe dieppoise, le vauclusien claque tout simplement le meilleur temps absolu devant toutes les R5 et se retrouve en tête pour 1.1s devant Bonato. 

De son côté, le pilote du team FJ signe le troisième temps à 3.3s. Avec des chronos hors du top 15, Cédric Robert et François Delecour n’évoluent pas sur le même rythme ce matin.

Dans la Coupe 208 Peugeot, Mathieu Franceschi semble évoluer sur le même rythme que celui imprimé en Lozère. Le frère de Jean Baptiste prend la tête de la Coupe pour plus de 11 secondes face au belge Gino Bux. Hugo Louvel complète le podium provisoire à 16 secondes.

Du côté du trophée Clio, l’équation est nettement différente avec des écarts réduits. Quentin Ribaud prend la tête pour 4 dixièmes devant Romain Di-Fante tandis que Romain Fostier complète le podium à 2.2 secondes. Considéré comme un des favoris, Boris Carminati concède quant à lui plus de 22 secondes face au meilleur temps.

Dans le groupe F2000, les Peugeot 205 sont au rendez-vous malgré des numéros au delà des 140. Ludo Jeudy est en forme et signe le meilleur temps pour 9.8 secondes devant Sébastien Dommerdich.

REACTIONS DES PILOTES (FR-MediaLive)

Bonato“C’était un peu lent comme spéciale de reprise. Ce n’était pas évident de se remettre dans le bain, mais ça a été.”
Giordano“C’est compliqué, j’ai cru que j’avais crevé.”
Gilbert“Un peu en dents de scie. C’était bien à des endroits, un peu moins à d’autres.”
Franceschi J-B.“On dirait que j’ai un problème de puissance. Dans le rapide, j’ai du mal.”
Habouzit“Je ne suis pas bien du matin. Déjà quand on prend du plaisir sur une spéciale comme ça, c’est déjà bien.”
Mauffrey“J’ai mis quelques kilomètres pour me mettre en jambes. J’ai été un peu fébrile pendant quelques kilomètres.”
Rouillard“Il fallait se caler. On va voir ce que ça donne au niveau des temps.”
Wagner“C’était difficile et glissant. Je me suis fait une petite frayeur dès le début, ça m’a un peu calmé.”
Roche“La première spéciale, ce n’était pas bien. Je ne suis pas sur d’avoir les bons réglages, ce n’était pas terrible.”
Gal“Pas mal de découverte avec la voiture. Une grosse chaleur au départ dans le vite, l’arrière a décroché.”
Grosset-Janin“Ca s’est bien passé. Je me suis senti bien. Pour une reprise, c’est une bonne mise en place.”
Da Cunha“C’est super dur quand on ne connait pas les route.”
Baffoun“Je suis un peu un diesel, on va voir où on se situe.”
Bochatay“Je me fais une petite frayeur avec les pneus froids puis à la fin, je ne me lâche pas.”
Tsjoen“On a bien roulé, on n’a pas pris de risques. Mais la voiture est un peu trop souple, type Belgique.”
Guigou“C’est un truc de malade. Ca va à Mach 12 ce truc.”
Robert“Je suis un peu à la rue. On va essayer d’améliorer ça.”
Pellier“On s’est senti bien. On voulait montrer qu’on est là. On va continuer sur ce rythme !”
Cosson“Il n’y avait pas beaucoup de grip, il va falloir se lâcher.”

PROCHAINE SPECIALE : ES2- Morillon ( 13.34 km) à partir de 08h48 (Vendredi 4 Septembre 2020)

Classement ES1 / Après ES1 (14.19 km)


Classement en cours de chargement...





S’abonner
Notification pour
guest
22 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Bitonio
Bitonio
1 année il y a

Souvenir ….Coupe Alpine à Rouen les essarts, c’ était quelque chose

Bitonio
Bitonio
1 année il y a

Ce temps scratch d’ une Alpine…Peut être un signe pour Bernard Darniche !!!