ES5- L’orage qui change tout (Antibes)




Comme l’an passé, ce rallye est perturbé par un orage. Les premiers pilotes sont les plus désavantagés et Jean-Marie Cuoq perd deux minutes sur Roger Feghali alors que Pascal Trojani renonce après une sortie de route.

ras-bleu">PROFIL (par Romain Martel)
Premier gros morceau du rallye…Une spéciale qui sera éprouvante pour l’équipage et la mécanique.

Pour une première dans ce rallye, la prise de notes fut mouvementée. La première partie est rapide avec des gros freinages pour des virages en épingle puis vient ensuite un autre profil, beaucoup plus sinueux avec beaucoup de virages à l’aveugle qui referment. Les cinq derniers kilomètres se font dans les gorges où la route est très étroite et lente. Il faudra rester au milieu de la route pour éviter tout risque de crevaison. Les écarts se feront dans cette spéciale où les locaux seront très à l’aise…

Cette cinquième spéciale a démarré avec une vingtaine de minutes de retard.

FAITS MARQUANTS

Comme l’an passé, ce rallye est perturbé par un orage avec de. la grêle pour les premiers concurrents. Parti en première position, Jean-Marie Cuoq perd deux minutes sur Roger Feghali alors que Pascal Trojani renonce après une sortie de route.

Profitant de conditions de route plus favorables, Frédéric Hauswald (n°63) signe un scratch surprise et revient à dix secondes de Denis Millet leader du Citroën Racing Trophy. Entre les deux hommes, Mickaël Prévalet continue d’impressionner pour sa première dans cette coupe.

Avec un chrono en fin de top 30, Roger Feghali conserve tout de même la tête du rallye pour douze secondes sur Michel.

A plus de trois minutes du scratch de Michel, Jean-Marie Cuoq pointe désormais à la seizième place derrière les premiers équipages de la 208 Rally Cup et du Citroën Racing Trophy. En 2 roues motrices, Manu Guigou a connu une spéciale cauchemardesque avec une double crevaison et un arrêt pour nettoyer la buée sur le pare-brise de sa Clio.

En 208 Rally Cup, le classement connaît encore de gros changements avec Jérôme Chavanne nouveau leader devant Stéphane Consani à sept secondes.

Excellent douzième après l’ES4, Olivier Moni le leader du groupe F2000 abandonne sur un problème mécanique.

En championnat Junior, Romain Di Fante consolide sa première place devant Loïc Astier et Laurent Pellier leader du championnat.

REACTIONS DES PILOTES (FFSA)

Jean-Marie Cuoq – Jérôme Degout (Citroën C4 WRC) : « Je n’ai jamais roulé aussi lentement ! »

Pierre Roché – Martine Roché (Team FJ – El, Ford Fiesta WRC) : « On a eu la grêle pendant 5 kilomètres et c’était inconduisible. L’an dernier, c’était de la rigolade à côté de ça ! Je n’avais jamais vu ça, c’était comme si je conduisais sur de la neige. »

Roger Feghali – Joseph Matar (Ford Focus WRC) : « Ca a été, mais comme tout le monde, il a fallu rouler doucement. »

Eric Rousset – Christophe Sauce (Citroën C4 WRC) : « J’étais arrêté, c’est inconduisible. »

Michel Civade – Régis Pomares (Team 2HP Compétition, Ford Focus WRC) : « Je ne suis plus malade mais je ne peux pas dire que je prends du plaisir. »

Patrick Rouillard – Cédric Gamboni (Team 2HP Compétition, Porsche 997 GT3 Cup) : « Je suis content de vous voir. C’est de la survie et je ne sais pas ce qui nous attend sur la prochaine spéciale. J’avais peur que le concurrent de derrière nous rattrape tellement nous étions lents. »

Jean-Mathieu Léandri – Anthony Gorguilo (Saintéloc Junior Team, Peugeot 208 T16) : « Je me suis arrêté dans la spéciale à cause de la buée. »

Bernd Casier – Pieter Vyncke (Ford Fiesta R5) : « Je suis sorti mais heureusement, je suis retombé sur la route.»

Luc Escharavil – Benjamin Lemaire (Ford Fiesta R5) : « J’ai fait un tête à queue au Col de Bleine. »

Sylvain Michel – Fabrice Gordon (Team 2B Yacco, Peugeot 207 S2000) : « Dans ces conditions, c’est de la folie, il n’y avait aucune partie sèche. »

Romain Martel – Vanessa Lemoine (Peugeot 207 S2000) : « C’est la galère à cause de la buée car on ne voit rien. »

Franck Lions – Jonathan Pallone (Peugeot 207 S2000) : « C’est une catastrophe, je perds au moins 2 minutes il y avait beaucoup de buée à partir de la mi-spéciale. »

Charlotte Dalmasso – Céline Cavallaro (Peugeot 207 S2000) : « Je ne sais pas rouler avec une 4 roues motrices sous la pluie donc, c’est normal de perdre du temps. C’était vraiment la catastrophe dans cette spéciale. »

PROCHAINE SPECIALE : ES6- Conseil Général des AM (22,23 km) à partir de 17h09 (Samedi 30 Mai 2015)

Classement ES5 / Après ES5 (provisoire)


Classement en cours de chargement...





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Gaz!!! dit :

    Que c’est il passé pour Guigou 107ème dans celle là?

  2. Patrick dit :

    Olivier Moni mérité mieux
    Après ses dernières perfs..

  3. Louis dit :

    Dommage pour Moni j’étais curieux de voir son temps en partant de si loin

  4. xaviervp dit :

    bravo aux DS3 dans cette speciale

  5. Louis dit :

    Il faudra être attentif au chrono de Moni !!! Sa va faire mal je sens

  6. Alex dit :

    Il faut lire un peu tout est marqué

  7. Koz Serieux dit :

    le deuxième actuel du R3 signe une véritable performance!! Surveillez le bien … #forzaDorseuil #Team974

  8. Mk dit :

    Comment ca se fait que toutes les wrc soient aussi lentes? Par rapports aux s2000 et porsches ?!?!

  9. zondaSSJ4 dit :

    Il se sont tromper dans le classement c est pas possible

  10. Louis dit :

    Et Michel ?

  11. Georges dit :

    Si le classement en restait là, je me demande qui marquerait des points aux pronostics…!!! 😉

  12. Alexx dit :

    Est ce que les abandons d’aujourd’hui peuvent repartir demain ???

  13. Quentin dit :

    Il pleut. Voilà pourquoi il perdu du temps

  14. thomasbled dit :

    Problème CUOQ ?