ES3- Salanon déjà out (Antibes)




Auteur d’un début de rallye prometteur avec une belle deuxième place derrière l’intouchable Feghali, David Salanon renonce déjà sur un problème mécanique.

0">

PROFIL (par Romain Martel)

Deuxième gros morceau de la journée… Là aussi cette spéciale fera de gros écart en faveur des locaux.

Spéciale semblable au Col De Bleine, départ rapide puis enchaînement d’épingle en montée avec beaucoup de poussière. La spéciale s’alterne sans cesse entre rapide et serrée où le changement de rythme devra être calqué sur le style de pilotage. La fin est beaucoup plus sinueuse pour finir sur une route étroite assez sale et lente. On passe dans des villages, c’est assez sympa.

FAITS MARQUANTS

Auteur d’un début de rallye prometteur avec une belle deuxième place derrière  l’intouchable Feghali, David Salanon renonce déjà après la casse d’un triangle de suspension sur sa Fiesta.

Sur l’un des chronos les plus difficiles de l’Antibes, Roger Feghali écrase la concurrence et possède désormais 47s d’avance sur Pascal Trojani et 56s sur Jean-Marie Cuoq.

En S2000, Sylvain Michel devance à nouveau Franck Lions et occupe une superbe sixième place. Le pilote Yacco prend également la tête du trophée Michelin devant Jean-Mathieu Leandri.

Vingtièmes après l’ES2, les frères Arnaud renoncent après un début d’incendie suite à la rupture de silencieux.

Côté Porsche, Gilles Nantet signe un chrono très moyen et Patrick Rouillard passe en tête.

Sur le podium de l’Antibes il y a deux ans, Olivier Moni domine largement le groupe F2000 avec une superbe neuvième place provisoire.

En 208 Rally Cup, Stéphane Consani signe un deuxième scratch consécutif et creuse légèrement l’écart face à José-Antonio Lopez et Jérôme Chavanne. Cinquième avant le départ de cette spéciale, Patrick Magnou est sorti de la route.

En Citroën Racing Trophy, Denis Millet confirme sa place de leader devant Mickaël Prévalet et Frédéric Hauswald auteur d’un premier scratch. Gêné par Vanessa Verry en fin de spéciale, Yohan Rossel doit se contenter du quatrième temps.

En Junior, la bagarre est pour l’instant superbe entre Di Fante, Pellier et Astier.

REACTIONS DES PILOTES (FFSA)

Jean-Marie Cuoq – Jérôme Degout (Citroën C4 WRC) : « Je suis très content de découvrir ces routes mais il faut rester humble. C’est magnifique car c’est du vrai rallye. On pourrait aller plus vite mais cela ferait prendre trop de risques. »

Pierre Roché – Martine Roché (Team FJ – El, Ford Fiesta WRC) : « Cette spéciale est très dure, c’est un sacré morceau. J’ai du mal sur ce profil de route et on est assez loin mais dans l’ensemble ça a été. »

Pascal Trojani – Jean-Noël Vesperini (Citroën C4 WRC) : « C’est difficile, je n’étais pas en confiance avec mes pneumatiques. »

Roger Feghali – Joseph Matar (Ford Focus WRC) : « C’est très bien même si on doit encore travailler sur les réglages de la voiture. C’est mon premier rallye avec cette auto et suis heureux ! »

Eric Rousset – Christophe Sauce (Citroën C4 WRC) : « On ne prend pas de risque. J’essaie d’être fluide dans mon pilotage. Je suis en pneumatiques tendres, donc j’évite de brutaliser l’auto mais ça me va bien. »

Michel Civade – Régis Pomares (Team 2HP Compétition, Ford Focus WRC) : « La voiture va bien mais pas le bonhomme. »

Jean-Mathieu Léandri – Anthony Gorguilo (Saintéloc Junior Team, Peugeot 208 T16) : « Mon début de rallye est catastrophique car j’ai pointé en retard et j’ai un souci dans la direction. »

Bernd Casier – Pieter Vyncke (Ford Fiesta R5) : « Je me suis raté dans une épingle et je perds quelques secondes mais ça va. »

Luc Escharavil – Benjamin Lemaire (Ford Fiesta R5) : « J’ai raté mon départ puis j’ai du mettre la marche arrière dans une épingle. »

Sylvain Michel – Fabrice Gordon (Team 2B Yacco, Peugeot 207 S2000) : « Je ne pensais pas prendre autant de plaisir avec cette super voiture ! On attaque et les chronos sont bons. »

Romain Martel – Vanessa Lemoine (Peugeot 207 S2000) : « J’ai un souci avec mon moteur. Le témoin de pression d’eau ne fait que s’allumer depuis ce matin. »

Franck Lions – Jonathan Pallone (Peugeot 207 S2000) : « Nous avons eu de la fumée au milieu de la spéciale et ça m’a déconcentré mais après 3 ou 4 kilomètres, ça c’est arrêté. »

Charlotte Dalmasso – Céline Cavallaro (Peugeot 207 S2000) : « C’était dur car je n’entends pas les notes et j’hésite dans les premiers rapports de vitesse mais sinon je me régale car les spéciales sont magnifiques. »

PROCHAINE SPECIALE : ES4 – Gréolières (4,73 km) à partir de 15h51 (Samedi 30 Mai 2015)

Classement ES3 / Après ES3 (provisoire)


Classement en cours de chargement...





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Arnaud dit :

    Sauf erreur de ma part dalmasso est sur clio RS cette année et non 207 S2000

  2. Rob dit :

    Dommage pour Salanon… Il était bien dans le coup. Les écarts commencent à être importants !

  3. ti miche 14 dit :

    roger feghali dit qu il doit travailler les réglages , alors qu es que ca va etre quand l auto sera régler a son gout !!

  4. briwan dit :

    soucis mécanique pour martel  » le témoin de pression d’eau ne fait que s’allumé depuis ce matin »

  5. briwan dit :

    belle 9eme place de moni!!! 1er f-2000…..

  6. natlin dit :

    On etait pas nombreux a mettre feghali premier
    Le top 5 dans le desordre
    Cuoq passe trojani et a moi le jackpot