ES8- Brunson troisième (Touquet)




On change de profil aujourd’hui avec des spéciales plus techniques.

Dans ce premier chrono de la journée, Julien Maurin colle 20s à Quentin Gilbert qui se retrouve à plus de 50s au général.

gras-bleu">PROFIL (par Manu Guigou) : Spéciale qui n’a pas été parcourue depuis très longtemps. Je l’ai disputé en 2001 et 2003 (en Clio S1600). Elle reprend des morceaux de la fameuse spéciale Pays de Desvres. Si le revêtement est toujours identique, c’est une spéciale très glissante qui passe dans de nombreux lotissements sur une route très étroite. La fin du chrono est une portion totalement nouvelle très rapide et glissante. Au Sud de Lottinghen, il y a un passage qui pourrait être prisé par les spectateurs avec un saut de route en aveugle.

FAITS MARQUANTS
On change de profil aujourd’hui avec des spéciales plus techniques. Dans ce premier chrono de la journée, Julien Maurin colle 20s à Quentin Gilbert qui se retrouve à plus de 50s au général.

Le pilote C4 a effectué un tête-à-queue et a calé le moteur de sa C4.

Auteur du deuxième temps, Eric Brunson s’empare de la troisième place devant Pierre Roche.

Dans le trophée Michelin, Jean-Charles Beaubelique prend l’avantage pour une demi-seconde devant Marc Amourette.

En 208 Rally Cup, Stéphane Lefebvre accentue son avance face à Charles Martin. Dans ce trophée, Cédric Cherain signe son premier scratch devant Eric Camilli. Les deux hommes sont en bagarre pour la troisième place.

Du côté des Opel Adam, Florian Bernardi signe un second scratch consécutif et revient à égalité avec Pierre Marche pour la seconde place. Devant, Romain Fostier compte seize secondes d’avance.

REACTIONS DES PILOTES (FFSA)
Julien Maurin : « Ca glisse beaucoup. Il n’y a jamais le même grip. C’est vraiment difficile. Cette nouvelle spéciale n’est pas évidente. Ce sont des routes vraiment typées Touquet mais différentes d’hier. »
Quentin Gilbert : « Dans un virage à droite, j’ai accéléré trop tôt. La voiture m’a échappé. J’ai fait un tête-à-queue, moteur calé. »
Pierre Roché : « Je n’ai pas réussi à trouver le bon rythme, c’est tellement piégeux. Ce n’est pas bon. »
Eric Brunson : « Je n’ai jamais disputé cette spéciale. Elle est très glissante, on roule sur des œufs. Mais j’ai bien roulé et la stratégie de départ fonctionne. »
7. Lionel Baud : « On est sortis. L’auto a glissé dans un gauche qui se refermait. On a tiré tout droit, on a tapé fort contre un poteau. »
Xavier Pruvot : « J’ai bien roulé, je n’ai pas fait d’erreur. C’est glissant et poussiéreux. J’ai vu des traces de figures. »
Marc Amourette : « Ca glisse beaucoup, ce n’est pas un terrain favorable à une deux roues motrices. Je n’ai pas fait d’erreurs mais on patine beaucoup. »
Laurent Bayard : « Pour un premier passage, j’ai bien roulé. J’ai trouvé un bon rythme, même si ça glisse. »
Gilles Nantet : « J’ai mis des pneus très tendres, c’est une grosse erreur. Je ne tiens pas l’arrière. »

PROCHAINE SPECIALE : ES9- Bourthes – Wicquinghem (18,6 km) à partir de 10h19 (Samedi 15 mars 2014)


Classement ES8 / Classement Après ES8 (provisoire)

Classement mobile





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. rallyalextreme dit :

    Brunson a 3 secondes du scratch ça va mieux !
    Gilbert en prend 20 , surement une erreur de pilotage