Guide Spectateurs Finale des Rallyes 2017




Pour cette grande finale attendue du côté de Marseille, nous vous proposons exceptionnelement un guide spectateurs réalisé par Christophe Note, pilote/copilote de la région marseillaise comptant cinq participations à la Sainte-Baume dont trois au volant.

Christophe Note dans la spéciale de la Sainte Baume

La Finale revient sur les routes de la Sainte-Baume 17 ans après ! Même orphelin de la superbe spéciales des Crêtes, ce rallye est toujours un évènement dans la région.

Le profil des spéciales est rapide, large et propre, typé circuit ce qui favorise évidemment les grosses cylindrées. Seule la spéciale de Nans les Pins est différente car plus étroite. Le juge de paix sera sans doute la spéciale de La Sainte Baume, avec ses 18 km, aucun relâchement ne sera permis sinon l’addition pourrait s’avérer salée…

Mais attention aussi à la spéciale de Ceyreste – Roquefort qui impose un gros rythme et où la confiance dans son auto est déterminante ! Plus de 200 engagés, du spectacle à tous les niveaux, des routes superbes, tous les ingrédients sont réunis pour nous faire passer un superbe week-end !

Prologue / ES 1 : Les Bastides (7,050 km) – Carte PDF

Cette spéciale n’est autre que la spéciale Ceyreste – Roquefort en sens inverse, sans les 3,5 derniers kilomètres.
C’est une route typée circuit, il faut y avoir un pilotage très propre.
On attaque par une descente large et rapide, ponctuée de virages plus lents sur la fin qui nous emmènent au carrefour du Grand Caunet.

Passé ce carrefour spectaculaire, on attaque la montée, très rapide au début, technique au milieu avec des virages lents mais larges, puis de nouveau rapide vers l’arrivée avec certaines cordes à ne pas prendre…

Vidéo embarquée

ES2/ES6 : Nans les Pins (5,70 km) – Carte PDF

Cette spéciale toute en montée est la plus courte du rallye.
Passée les 2 épingles après le départ, on enchaîne des portions très rapides entrecoupées de virages lents. Cette spéciale peut paraître sans réelle difficulté mais reste bosselée par endroit, il faut quand même se méfier. Les trajectoires seront aussi très importantes afin de ne pas perdre trop de temps dans les relances…

Pour l’anecdote, ce tracé a été emprunté jusqu’en 2003 par le rallye « Lou Candeloun » puis repris pour la Sainte-Baume à partir de 2013.

Vidéo embarquée

ES3 : L’Espigoulier (11,73 km) – Carte PDF

On commence avec une montée assez rapide vers le col de l’Espigoulier qui se resserre de plus en plus, les rochers d’un côté et le parapet de l’autre.

Le passage du col (avec une vue imprenable sur Marseille et ses environs) est assez délicat avec un long virage à gauche difficile à négocier. La descente est splendide, rapide et très technique entrecoupée de 6 épingles au milieu puis de nouveau rapide jusqu’à l’arrivée.

Attention, dans cette spéciale les freins sont mis à rude épreuve…

Vidéo embarquée

ES 4-7-9 : Ceyreste – Roquefort (6,89 km) – Carte PDF (Départ au Grand Caunet modifié)

La spéciale démarre par une descente rapide où les trajectoires sont déterminantes, ponctuées par quelques virages lents.
Après le passage spectacle du carrefour, on attaque par une une montée sur un asphalte excellent, typé circuit. La puissance des autos parle dans cette partie où les relances sont importantes.

L’arrivée est sympa avec de jolis points de vue sur des virages rapides que les meilleurs prendront à fond…

ES5/ES8/ES10 : La Sainte Baume (17,96 km) – Carte PDF

Une classique du rallye, cette spéciale mythique est incontournable. Jusqu’au carrefour de la Coutronne, elle reprend l’ES 3 du rallye mais dans l’autre sens.

L’ascension jusqu’au col de l’Espigoulier se divise en deux parties: la première est une partie typée circuit, rapide dans l’ensemble jusqu’au passage d’une série de six épingles. Ce n’est pas un hasard si une course de côte est organisée 1 mois plus tôt sur cette route !

Une fois franchies, la route se rétrécit et devient plus technique mais toujours rapide jusqu’au col.

Passé le col et sa vue magnifique sur la région marseillaise, on attaque la descente entre parapet et rochers jusqu’au fameux carrefour de la Coutronne.
On attaque alors une succession de légères montées/descentes rapides avec quelques virages en dévers le tout sur un asphalte en bon état. Une partie de la route a récemment été élargie ce qui garantit des passages encore plus impressionnants pour les spectateurs…

La spéciale se termine avec la descente sur Auriol. Le public peut se placer 2 km avant l’arrivée et aura droit à un panorama magnifique, avec l’arrivée dans les gorges qui renferme un piège bien connu des locaux…

Vidéo embarquée





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. amouroux dit :

    Bonjour ,
    Vous savez si on pourra acceder a l’es de la sainte baume par l’arrivée ?

    Merci

  2. Spectator dit :

    Les spéciales sont déjà limées par les tricheurs, les riverains en deviennent hostiles au rallye, logique! Je suis pour la suppression de licence à toux ceux qui trichent et tuent  » leur sport » mais encore faut il les choper…C’est une honte!!

  3. valantinois dit :

    Bjr, habitant valence et ne connaissant pas les spéciales, serait il possible de savoir s’il y’a des endroits spectaculaires(épingle, changement de direction etc) Cordialement

    • Bart dit :

      Salut Valantinois voilà ce que je peu te proposer sinon l’article t’en dis déjà quelques uns
      Épingle de la coutronne es la sainte baume ( carrefour délicat ) puis de là a quelques centaines de mètres en redescendant la speciale enfillades larges rapides en devers et souvent sales sont sympas
      Sinon en remontant ya une jolie compression sur un petit pont
      Sur l’es nans les pins en partant de l’arrivé ya une épingle juste avant et quelques centaines de mètres plus bas ya une petite bosse dans un passage très rapide avant un gros freinage plutôt sympa mais l’accès y est un peu compliqué

      Voilà bon rallye à tous à la maison