Jocius enchaine avec la Ford Fiesta WRC



Grosse surprise sur la liste des engagés du 88e rallye Monte-Carlo, Deividas Jocius disposera d’un programme chargé pendant cet hiver.

À 39 ans, le pilote lituanien est un illustre inconnu qui ne compte que cinq départs en championnat du monde des rallyes dont la majorité au volant d’une Peugeot 208 R2. Son meilleur résultat étant jusque là une 23e place signée lors du rallye Monte-Carlo 2018.

Aperçu en 2019 au volant de la Ford Fiesta WRC lors de plusieurs séances de tests organisées en Grande Bretagne (juillet) et en Catalogne (octobre), Deividas Jocius aura donc non pas une mais deux opportunités de s’exprimer au plus haut niveau.

Invité de dernière minute sur la classique monegasque, le lituanien est désormais présent sur la liste des engagés du rallye de Suède (13-16 février) au volant de la troisième Fiesta alignée par l’équipe M-Sport. L’épreuve suédoise n’étant pas au programme de Gus Greensmith qui retrouvera le WRC au Mexique.

À l’heure où certains pilotes se retrouvent à pied, et d’autres s’arrachent pour monter des programmes partiels, Deividas Jocius semble clairement avoir des arguments qui dépassent l’aspect purement sportif.

Deividas Jocius en action lors du rallye Monte-Carlo 2018





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. SUB dit :

    Il a le budget, il se fait plaisir, il ne prends la place de personne, à sa place je ferai la même chose !

  2. olive dit :

    un sacré changement pour lui… certaines difficultées et criteres pour les amateurs de s’inscrire. je pense qu’il peut etre considéré comme un amateur!!!!! une magnifique auto qui a forcement sa place en wrc…….une chance pour lui,un monte carlo entierrement sec,avec peut etre une chute des températures quand meme. en tout cas bonne chance,ça va pas etre facile

  3. Fab dit :

    Le gars a 5 rallyes et il passe directement d’une 208 R2 à une WRC.

    Certes, l’argent permet tout. Mais au delà de ça, sur l’aspect purement « défi envers soi » je m’interroge toujours sur l’intérêt de se retrouver au volant d’un monstre pareil, qui plus est au Monte Carlo, avec son faible niveau.

    Bref, à sa place, je crois que je taperai 1 ou 2 crans au dessus la R2, en me préparant bien, plutôt que d’aller « piloter » une WRC en ayant un A au c…
    Mais bon, je ne suis pas à sa place. On verra ce qu’il donne au bord des spéciales. 🙂

    • mjmj dit :

      Quand on jette un coup d’oeil sur e-wrc on voit qu’il a tout de même environ 80 rallyes au compteur depuis 2001, (avec, c’est vrai, beaucoup d’abandons) surtout en championnat de Lithuanie sur Mitsubishi Lancer. Je crois qu’à presque 40 ans, le gars veut se faire plaisir en pilotant au moins une fois ce genre de voiture. Et puis, est-ce que M-Sport lui confierait cet engin s’ils ne le pensaient pas capable de ramener la voiture en un seul morceau?

      • Fab dit :

        Bizarre. C’est la question que je me suis posé donc j’ai été sur e-wrc justement et je n’ai trouvé que 5 rallyes. Mais en fait, je n’avais pas cliqué sur Tous (c’était sur WRC)

        Vu comme ça en effet, ça prend un peu plus de sens oui sur l’aspect plaisir.

  4. Seb73 dit :

    C’est une autre philosophie

  5. bazire dit :

    Malcom a encore trouvé une pépite !……

  6. natlin dit :

    et c’est mieux comme ca, mikelsen est blinde il a cas sortir le fric
    et meeke aussi, ca le calmerai de payer les factures de casse

  7. aurel dit :

    Et tant mieux pour M-Sport si ces pilotes payant permettent au team de (sur)vivre!