Mäkinen contre la rotation de pilotes



Alors que son équipe est en totale reconstruction cet hiver, Tommi Mäkinan s’est clairement opposé à un système de rotation de pilotes.

En interview avec le média finlandais Rallit, le directeur finlandais a en effet exclut cette stratégie.

« Je ne pense pas que nous le ferons. Bien sûr, nous y avons déjà pensé. Mais je ne pense pas que notre résultat aurait été différent cette saison, même si nous avions eu plus de pilotes. J’ai un principe sur lequel nous nous concentrons sur toute la saison à plein temps. »

Pour effectuer ce choix, son passé de pilote refait surface et Tommi estime que la motivation de ses pilotes serait moindre avec un programme partiel. Pour lui, chaque pilote doit penser à son proche championnat en plus de celui des constructeurs.

« Personnellement, je ne crois pas que j’aurais imaginé cela dans ma carrière de pilote. Je n’aurais pas trouvé la motivation suffisante pour piloter si je n’avais pas eu l’occasion de me battre pour le championnat. »

Au contraire de Toyota, Hyundai Motorsport a largement utilisé cette stratégie pour conquérir son premier titre mondial, faisant appel à cinq pilotes différents au cours de la saison : Thierry Neuville, Andreas Mikkelsen, Dani Sordo, Sébastien Loeb et enfin Craig Breen. Au cours de la saison précédente, le constructeur coréen avait également fait rouler quatre pilotes avec Hayden Paddon en doublure de Dani Sordo.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Sylvain dit :

    Il parait qu’il faut attendre jusqu’à Lundi pour savoir si OUI ou NON Toyota jouera pour les DEUX titres, ou si comme l’appelle ce ses vœux roro il la joueront construisons le futur ensemble Katsu, Electrinen, …

  2. Huggy les bons tuyaux dit :

    Donc Toyota ne joue pas le titre constructeur, Kalle Rovanperä sur la troisième voiture (quatrième programme partiel Jap, Takamoto Katsuta) qui devrait manqué cinq rallyes du Monte Carlo à l’Argentine (causse de service militaire, si pas de changement). Où engage une cinquième voiture pour le titre constructeur.

  3. jeanfrancois dit :

    contrairement a Adamo qui est plus dans le commerce .

  4. jeanfrancois dit :

    Makinen crois en sa Yaris et ça c’est Top .

  5. Sylvain dit :

    Akyo Toyota « Voglio ringraziare tutti i membri del team per quello che sono riusciti a ottenere e anche per aver reso le Yaris ancora più forti nel corso di questa stagione. Pongo un obiettivo per la prossima stagione: nel 2020 dovremo tutti celebrare la conquista di tutti i titoli all’atto finale del Mondiale, che si terrà in Giappone » (source : it.motorsport.com)

    Voici donc les objectifs selon Akyo Toyota : en 2020, célébrer les 2 titres à la sortie du rallye du Japon >> Tommi tu as compris? (ndlr roro tu as saisi?)

    Dans le même article, Tommi dit espérer pouvoir communiquer son line-up avant la fin de cette semaine…

    • natlin dit :

      avec ogier evans rovenpera, tu peux disputer le titre
      avec ogier, tu peux avoir un titre pilote
      la c3 est depassee, la yaris est au top , normal que ogier veuille partir

    • roland59 dit :

      la reconstruction nécessaire implique un projet qui n’empêche pas d’avoir des objectifs 2020…
      je te l’ai écrit….
      mais, tu n’imaginais quand même pas que Toy allait annoncer abandonner les gros lots à Hyundai, son adversaire désigné… puisqu’il est assez probable de les revoir en course pour le titre équipe..
      ce que je comprends des déclarations du Boss du boss, c’est que Tommi va sans doute devoir remplacer les Meeke/Latvala…
      ai-je bien compris ou pas, nous verrons.

  6. RALLYE WRC dit :

    dommage pour tommi car avec paddon dans ses rangs il aurait put etre champion des marques
    j-m l et c m avait qu’a se défonçait
    il a pas su garder son champion pour 2020
    ceci est juste mon point de vue

  7. berlinette dit :

    Pour l’équité des championnats pilote et constructeur, il faudrait que les pilotes officiels wrc choisissent leur position de départ avant chaque rallye en fonction de leur classement. Le pilote en tête du championnat choisit en premier, le second en second et ainsi de suite. D’une part, ça ne pénaliserait pas les premiers du championnat par le balayage,et donc être 1er du champ serait un avantage ( ex: en Suède , impossible de bien se classer si on a gagné le monté carlo), et d’autre part, le recours à des pilotes avec des programmes partiels n’apporterait que des inconvénients en terme d’ordre de départ. Ca ajouterait un peu de stratégie pour les pilotes pour choisir leur ordre de départ ( un peu comme pour le choix des pneus) et ce serait sympa à mon avis.

    • RALLYE WRC dit :

      bonne analyse berlinette la plus sportive
      mais après la fia a peur que le championnat soit plier des le début

    • Lege dit :

      Je n’aime pas tellement cette idée car le premier au championnat aura toujours l’avantage et donc chaque rallye celui qui est dernier au championnat partira de base avec un désavantage..
      Non moi j’ai deux idées qui mettraient tout le monde a égalité avant le départ de chaque rallye.
      Soit un tirage au sort des pilotes et de leurs positions de départ avant le rallye ou soit laisser le choix de la place à celui qui gagne le Shakedown, par exemple 1er au Shakedown choisit sa place, ensuite le 2nd au Shakedown..
      Au moins le Shakedown aurait un réel avantage et aura son importance avant le rallye.

      • bazire dit :

        J’ai toujours pensé que c’était la plus équitable celle du Shakedown mais voilà la Mafia n’aime pas qu’un pilote domine tous le championnat , ça existe aussi sur les courses de tourisme avec une pénalité en poids, mais je vois pas ça dans d’autres sports , voilà qui veut bien dire l’aberration de ce règlement anti-sportif ….

    • roland59 dit :

      les 3 tops du WRC 1 finissent (encore) la saison avec + de 100 pts d’avance sur leurs suivants…
      alors, quelle importance si la variable (et variabilité du) balayage est supposée les désavantager…
      à côté, quel intérêt sportif y a t il à proposer une PS à points quand se sont les mêmes tops qui en prennent le plus… (les 3 tournent autour de 40 quand tous les autres sont sous 20 voire 15).
      d’ailleurs au général pilote, et pourtant à égalité de points, Andréas emporte la 4ième place à la faveur de ses 3 pts PS acquis au Finlande, et ce, au détriment d’Elfyn… un peu couillon quand-même.
      alors de mon point de vue, sportivement, l’ordre de passage actuel est plutôt bon.
      en revanche,la PS, c’est mauvais.

      • Sylvain dit :

        Mais roro, un jour ou l’autre tu comprendras que JUSTEMENT actuellement cela ne fait gagner personne d’autre, mais POTENTIELLEMENT ça fausse la lutte entre les meilleurs? tu comprendras que passer 3 ème ou 4ème change pas grand chose, par contre passer 1er ou 3ème ça peut faire des dixième au kil « gratis »?

        • Pierre12 dit :

          Sacré roland59

        • Pierre12 dit :

          Sylvain, je pense que roro le fait exprès sinon c’est inquiétant !

        • roland59 dit :

          à Sylvain et Pierre12,
          je le pense vraiment, et je ne crois pas que ce soit si grave et inquiétant, sinon j’imagine que les décideurs seraient revenus sur la méthode depuis un bon moment…
          personnellement, je ne ferais pas.

          à Sylvain,
          crois tu vraiment qu’un shakedown qualif, qui, de surcroît, n’est pas toujours représentatif, puisse être plus/mieux adapté… tu peux très bien le louper pour des raisons non maîtrisées et te voila en potentielle difficulté comme/pire que sans SD qualif… actuellement, les 1,2 et 3 .. etc… partent en 1,2 et 3… çà me paraît logique et pertinent. Encore une fois, les petits 1/10ièmes au kil, n’ont jamais été mesurés précisément… et précisément, parce qu’ils ne le sont pas…quand bien même il est aisé de lire un écart et de dire/ l’attribuer au balayage.
          crois tu vraiment que si personne d’autre que les tops ne gagne maintenant, il faille revenir sur la méthode pour changer les choses… moi, je crois qu’il est écrit avant même de démarrer l’épreuve qui peut aller gagner et qui ne doit pas essayer d’aller empêcher le désigné. et tant que les conditions de course n’autorisent pas autre chose, je pense qu’il n’y aura pas d’autre chose. nous en avons des démonstrations quand les seconds travaillent pour leur leader et acceptent de fait sa priorité.
          et cela aussi, est une (bonne)raison pour ne pas revenir sur la méthode, pour une autre qui avantagerait supposément et sans doute potentiellement les leaders… car de fait, ils sont déjà avantagés puisque prioritaires..

        • Sylvain dit :

          Le shakedown qualificatif ne m’a jamais convaincu. Mais tout le reste… et notamment ce que tu dis toi, roro, encore moins.

          La non-équité des conditions, si elle n’est pas aléatoire, mais décidée a priori, cela ne me convainc EN RIEN, point.

          • roland59 dit :

            je ne cherche pas à te convaincre, je dis mon point de vue… simplement.
            sur le SD, il est juste plutôt proche de ce que pense et font les décideurs…
            et sur la non équité des conditions… nombres de pilotes et pas des moindres l’ont connue et même déplorée… parfois, elle est masquée, parfois moins ou pas du tout. c’est selon.
            quand Breen laisse passer Neuville au Finlande, c’est accepter une priorité… il y en a d’autres… sauf peut-être concernant Tänak qui fait (très bien) le job tout seul… Cela dit, je serais vraiment surpris que tu ne le vois pas… ou alors, c’est toi qui le fais exprès… 🙂

  8. jeanfrancois dit :

    Merci panoramix pour ta réponse.
    5 en 2003 je suis surpris.

  9. Ailef dit :

    Lequel Mäkinen a brillamment effectué une one shot aux 1000 Lacs 94, perf lui ayant ouvert les portes d’un programme partiel du côté de Mitsubishi, étoffé plus tard jusqu’à devenir complet ou presque comme pratiqué à l’époque. La suite on l’a connaît. Donc, des volontaires motivés pour se lancer, se relancer où choisir leur programme à la carte, il y en a toujours eu. En 1994, il y en a eu des francs tireurs. Chez Toy, Ford, Sub ou ailleurs. Ça fait partie du rallye. Reconnaissons à Toy de mettre ses troupes dans les meilleures dispositions en 2019 mais rétrospectivement (c’est facile), ça n’a pas empêché les gaffes, bévues et boulettes, mécaniques et humaines. Enfin côté Hyundai, les hauts et bas imprévisibles de leur numéro 2 norvégien ne leur laissaient pas vraiment le choix non plus. Côté Toy, la saison en enfer de JML n’était pas aussi prévisible. Revanche en 2020 ?

  10. Claude dit :

    Ne pensez vous pas qu apres un divorce uncertain d argent pourrait se faire sentir et de là à joindre l l’utile à l l’agréable il n n’y a qu qu’un pas
    CQFD

  11. Chris dit :

    Demain au plus tard on saura qu’Ogier se barre de Citroën…

  12. HondaN600 dit :

    C’est intéressant cette différence d’approche entre Makinen et Adamo: c’est bien qu’ils aient la liberté d’adopter la stratégie qu’ils veulent ça renforce l’intérêt de la compétition.
    Je ne comprends pas pourquoi on critique autant Adamo pour sa politique de rotation: cela donne leur chance a plus de pilotes. Dans le passé c’était un tactique presque systématique: 2 voitures pour les titulaires et une 3e pour un spécialiste local qui connaissait le terrain par coeur: des corses en Corse, des kenyans au Kenya… ça faisait du spectacle (ils étaient motivés les gars) et ça attirait les populations locales
    C’est aussi pour ça que c’était plus dur pour les titulaires de gagner et d’enfiler les victoires

  13. Panoramix dit :

    4 de 2000 à 2002, 5 en 2003

  14. Ailef dit :

    Lequel Mäkinen a commencé à percer sur une pige en Escort Cosworth officielle au 1000 Lacs (un une shot) lui ayant ouvert en 94 la possibilité de débuter un programme partiel chez Mitsu qui allait déboucher sur un championnat complet ou ce que l’on considerait comme tel alors. Toujours en 1994, il n’y a qu’à consulter le nombre d’officiels temporaires, spécialistes de leur terrain : Duncan (Safari, Toyota), Bourne (NZ, Subaru) … qui ont roulé. Plus récemment, Panizzi aussi a profité de ce statut de mercenaire. Bon, sûr que Hyundai a poussé plus loin, plus que Peugeot en son temps. Mais des one shot pour se relancer où se lancer tout court, il y a plein de volontaires très motivés à mon avis.

  15. Kaizer Sauzée dit :

    Merci Tommy de me donner raison.
    N’utiliser des pilotes que par rapport à l’avantage que leur apporte leur position de départ c’est nul et très dévalorisant pour eux.
    Que des Mikkelsen et Sordo l’acceptent, bon, mais que Loeb soit utilisé de cette façon, çà donne une très mauvaise image de lui et je me répète une triste fin de carrière (et je le défends en disant çà). Et en plus quand on voit pour quels résultats, mouais bôf…

    • ford xr3 dit :

      Sauf que c’est Loeb qui ne veut courir que quelques rallyes par an. Et même si tu ne l’aimes pas, tu dois respecter son choix.
      Je pense que pour être équitable, un pilote pour marquer des points, devrait courir un minimum de courses, 8 ou 10 courses.

      • Kaizer Sauzée dit :

        Je le défends mais je ne l’aime pas… faudrait savoir.
        Je trouve que ces piges qu’il fait depuis quelques années ternissent sa carrière.
        Mais bon, c’est un point de vue perso.
        Par contre 10 rallyes pour marquer des points c’est une bonne idée.

        • Thom34 dit :

          Je suis pas pro Loeb mais c’est un pilotes que j’aime bien comme d’autres.
          Je penses que Loeb fait des piges plus pour roulé dans WRC nouvelle génération qu’autre chose.
          Et bien évidemment il faut qu’il ce tienne au consigne et objectifs d’équipe.

        • ford xr3 dit :

          Il y a pas longtemps, Loeb a dit, « Je sais que certains critiquent mes choix, mais j’assume ce que je fait ». C’est vrai que si on fait le bilan de ces piges en WRC, c’est plutôt moyen, mais dans la mesure où lui est content de courir, c’est son choix. Certains sont d’accord, d’autres pas.

    • Boris dit :

      La carrière de Loeb en WRC est finie depuis 2012 (et quelle fin)… Depuis il est dans une zone plaisir, avec des résultats « plaisirs » pas degeux, mais plus de performance sur un année.

      C’est : rallye à la carte (comme de nombreux anciens ont pu le faire par le passé), du temps pour sois et de l’exploitation d’image de marque (et vue le battage sur les 6 manches de l’année pourquoi s’en priver).

      C’est super que ces performances lui permettent ceci, car peut de rallymans de talent en mode intermittent arrivaient à accroché des scratch, lui c’est scratchs et quelques podium… C’est pas si courant depuis le début de la discipline d’être à ce niveau 17-18 ans après ces débuts.

      Après tu peux toujours être insatisfait !

  16. jeanfrancois dit :

    Pour panoramiX
    combien de pilotes chez peugeot svp?

  17. Michel CLAUDE dit :

    Salut les gars ,
    moi je pense que Tommi a le costume qui correspond à l’ emploi et que, Chef d’entreprise depuis longtemps déjà ,
    son expérience personnelle lui sert , bien sûr, mais il n’en est pas « exclave » , bravo à lui !!!

  18. roland59 dit :

    l’argument tient … et sorti par Mäkinen, il ne peut que tenir…
    et rien ne dit et ne pourra nous dire si Hyundai aurait pu ou pas y arriver avec 3 pilotes…, néanmoins au vu des saisons et points cumulés des Neuville/Mikkelsen/Sordo , çà paraît tout à fait possible que cela eut été réalisable.
    en tout cas, cela laisse penser que son line-up 2020 sera, comme en 19, avec 3 pilotes à temps plein.

  19. Jean Dridéal dit :

    Avec Ogier et Evans (je compte pas le petit nippon, il est là pour apprendre), je pense pas qu’il y aura besoin de faire « tourner »…

  20. jeanfrancois dit :

    Il a raison Toyota c est pas Pinder.

    • panoramix dit :

      Dans ce cas là le WRC a été Pinder pendant des années, parce que les rotations de pilotes étaient monnaie courante au 20ème siècle et même un peu après (chez Peugeot notamment). Il est vrai que pendant longtemps le championnat constructeurs primait sur le championnat pilotes.
      ce système est peut-être critiquable mais je vois surtout des aspects positifs: au lieu d’une dizaine de pilotes mis en avant, le cercle des rallymen internationaux comptait une trentaine de pilotes au grand bénéfice des championnats nationaux ou continentaux !

  21. 306kc dit :

    Hey Tommi tu n’es plus pilote mais team manager.
    Il faut peut être accepter de faire des choses qui ne te conviennent pas en tant que pilotes mais qui pourraient être bonne pour le team.
    Par là je ne dit pas que la rotation des pilote est LA solution, je dis simplement qu’un team manager ne peut pas résonner en tant que pilote. D’autant plus que la situation n’est plus la même qu’il y a 20 ans.