Mathieu Arzeno : « Rallier l’arrivée »




A peine 6 semaines après la clôture de sa saison en championnat de France, Mathieu Arzeno et son copilote Renaud Jamoul reprennent déjà la route....

laquelle puisqu’il s’agit des routes du mythique Rallye de Monte Carlo. Cette 80ème édition célèbre également le retour de l’épreuve au niveau mondial. Le lieu idéal pour débuter la saison. « Le rallye de Monte Carlo est mythique pour les pilotes. Tout le monde le connait et étrangement, c’est celui où je possède le plus d’expérience. En effet, c’est ici en 2009 que j’ai participé à mon premier grand rallye. Et depuis, je n’ai pas manqué une édition. Grâce à mes partenaires et à l’équipe SaintEloc, je vais pouvoir disposer d’une Peugeot 207 S2000 sur ce rallye. Le S2000, c’est un peu l’anti-chambre du WRC. »

??Hormis sa participation lors d’un rallye régional en septembre dernier, Mathieu n’a aucune expérience sur ce genre de voiture. Il lui faudra tout découvrir lors d’une matinée de test avant l’épreuve. « Il est clair que c’est très peu pour découvrir une voiture. Surtout que je n’ai pour ainsi dire jamais piloté de 4 roues motrices. Mais je suis confiant. Je me suis toujours rapidement acclimaté aux nouvelles voitures. Je pourrai compter sur l’expérience de Peugeot afin de définir les réglages les plus adaptés à ce rallye et à mon pilotage. J’espère juste ne pas rencontrer trop de conditions changeantes car, contrairement à certaines de nos adversaires, nous ne pourrons pas tester dans toutes les conditions. Mais surtout, un Monte Carlo, c’est très long et il se passe toujours des choses. Avant de penser à signer des meilleurs temps, il faut penser à aller au bout de ces 430km de chronos ! Je veux absolument rallier l’arrivée à Monaco cette année ! »

Flanqué du N° 20 sur les portières, Mathieu va avoir face à lui de sacrés références. Ni plus ni moins que l’ancien pilote Citroën en WRC, Sébastien Ogier et le vainqueur du Monte Carlo 2011, Bryan Bouffier, tous deux engagés ??????dans la catégorie S2000. « C’est certain que ces deux là seront très performants sur ce rallye. Mais si on veut progresser, il faut regarder devant et toujours plus haut. Je serai prudent en début de course car je dois apprendre ma nouvelle monture. Néanmoins, en fin d’épreuve, j’espère pouvoir me mesurer à eux. Face à moi, il y aura également des jeunes pilotes comme moi. Je connais bien Kévin Abbring pour l’avoir rencontré en 2009. Il y a aussi Craig Breen, vainqueur de la WRC Academy…bref, les points de comparaison seront nombreux. »
Le départ de ce Monte Carlo 2012 sera donné mercredi matin à Valence avant de rejoindre Monaco dans la journée de vendredi. Et enfin, le podium final se tiendra dimanche sur le port de Monaco.

Communiqué de presse





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *