Meeke : « Le Monte-Carlo a été un départ positif »



Auteur d’une performance en demi-teinte au Monte-Carlo, Kris Meeke débarque en Suède avec la ferme intention de continuer l’apprentissage de la Yaris WRC sur une épreuve où il n’a jamais brillé par le passé.

Avec trois crevaisons survenues rapidement sur les spéciales des Alpes, le Britannique s’est ensuite focalisé sur l’expérience acquise au volant de sa nouvelle monture avant de signer une prestation remarquable lors de la Power Stage.

« Le Monte-Carlo a été un départ positif pour moi, mais cela ne change rien à mon objectif immédiat qui est d’apprendre à connaitre la voiture et d’apprécier mon pilotage sur les trois premiers rallyes totalement différents de ce début de saison, » déclare le pilote Toyota.

Sur une épreuve où son meilleur résultat plafonne à une bien pâle septième place en 2015, l’ex-pilote Citroën compte bien mettre à profit l’énorme avantage concédé par le nouveau règlement à son équipe, dont elle tire un excellent profit*. (voir explication en fin d’article)

« J’ai passé trois jours en Finlande, la semaine dernière pour préparer, le rallye de Suède. C’était vraiment agréable de découvrir la voiture avec une véritable configuration pour la neige. Je suis reparti avec un excellent sentiment, » concède-t-il.

Kris Meeke connait bien l’épreuve Suédoise avec cinq participations à son actif, et sait pertinemment que les conditions seront, comme chaque année, une donnée capitale pour prendre du plaisir et ainsi, s’exprimer pleinement. 

« Je garde à l’esprit que les conditions pourraient être bien différentes (ndlr : par rapport à celles rencontrées lors des tests) en fonction des températures. J’espère que nous aurons de bonnes conditions pour que tout le monde puisse apprécier le rallye. » 

Participations de Kris Meeke en Suède

  • 2018 : Ab. (Citroën C3 WRC)
  • 2017 : 12e (Citroën C3 WRC)
  • 2016 : 23e (Citroën DS3 WRC)
  • 2015 : 7e (Citroën DS3 WRC)
  • 2014 : 10e (Citroën DS3 WRC)

*Le nouveau règlement validé par la FIA limite le nombre de jours d’essais à 42 contre 55 auparavant pour les teams officiels. La fédération autorise néanmoins les équipes à rouler toute l’année sur une base pour valider les nouvelles pièces, les déverminages, etc… Lorsqu’une équipe roule sur cette base désignée, les jours ne sont pas décomptés dans le quota des 42 jours. Citroën roule sur un circuit à Satory, Hyundai sur une spéciale allemande, et MSport autour de Dovenby Hall. Ces trois équipes ne profitent finalement pas trop de ces bases tandis que Toyota roule à l’année sur une base autour de Jyvaskyla. L’équipe de Makinen prépare donc la Suède et la Finlande avec autant de jours de tests qu’elle le souhaite et même le Monte-Carlo en conditions neige. C’est pourquoi Meeke a donc pu tester trois jours pour la Suède (donc neuf jours au total pour l’équipe) contre un voire deux aux concurrents des autres équipes. Voilà pour Toyota tire un net profit de ce règlement en préparant au maximum la Suède sans « taper » dans son quota de jours de tests…





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. sebenfer dit :

    A copier la F1, ça se finira vite par les essais sur simulateur et quelques journées de test sur une même base avec tous les teams.
    La maFIA ou le nivellement par le bas.

  2. saxonic dit :

    evans et lappi partiront dans les derniers, car 0 point au général, je mettrais bien une pièce sur lappi

  3. roland59 dit :

    au vu de ses résultats suédois, on peut déjà penser qu’il ne devrait pas lui être trop compliqué d’améliorer les choses…
    souhaitons qu’il ne fasse pas de bêtise et le coup est très largement jouable…
    je (on) compte sur toi Kris..!!

  4. olive dit :

    j’aime bien ce pilote.c’est peut etre la premiere fois,certainement meme ,qu’il a une auto « facile ». j’espere que la confiance que lui a donné makkinen va nous montrer une autre facette de meeke. de toute façon il merite sa place en WRC en entrant dans le cercle des vainqueurs de rallye et pas forcement avec des autos faciles. il va partir 4eme sur la route,en finissant 6eme au monte carlo!!!!! je comprends qu’il soit content de son rallye

  5. saxonic dit :

    en tout cas, avec meeke, on ne s’ennuie pas un instant
    en espérant qu’il touche pas trop les côtés, mais il est si bon en Finlande sur une surface de glisse permanente, pourquoi ne deviendrait il pas bon en Suède qui présente des similitudes ? il a l air bien heureux avec sa nouvelle monture, et on le comprend

  6. saxonic dit :

    de quel avantage parlez vous rs?

    • Rallye-Sport.fr dit :

      Car Toyota dispose d’une base d’essais permanente en Finlande, contrairement aux autres équipes. Les essais effectués sur cette base ne sont pas comptabilisés dans le quota des 42 jours max de tests par saison.

      Ainsi, chaque pilote a roulé 3 jours pour préparer la Suède…et pourra préparer la Finlande sur les mêmes routes.

      • saxonic dit :

        Merci, beaucoup

      • Fab dit :

        Alors la je tombe sur le c…! C’est assez inimaginable et anormal que le règlement autorise une telle chose, base privée ou pas!

        C’est en tout cas impossible en F1 et c’est logique. Par exemple, Ferrari ne peut pas faire rouler sur son circuit privé sa monoplace en dehors des essais officiels.

      • Joël G dit :

        C’est une des raisons de la piste d’essais de MSport, non?

        • Rallye-Sport.fr dit :

          Pas vraiment non, c’est un circuit asphalte, destiné par exemple au programme Bentley en GT3, mais également à des constructeurs, désireux de faire des essais confidentiels de voitures hybrides et électriques.

        • Arno Guygrand (RS) dit :

          Le nouveau règlement validé par la FIA limite le nombre de jours d’essais à 42 contre 55 auparavant pour les teams officiels. La fédération autorise néanmoins les équipes à rouler toute l’année sur une base, dans un rayon de 10 km par rapport aux ateliers, pour valider les nouvelles pièces, les déverminages, etc… Lorsqu’une équipe roule sur cette base désignée, les jours ne sont pas décomptés dans le quota des 42 jours. Citroën roule sur un circuit à Satory, Hyundai sur une spéciale allemande, et MSport autour de Dovenby Hall. Ces trois équipes ne profitent finalement pas trop de ces bases tandis que Toyota roule à l’année sur une base autour de Jyvaskyla. L’équipe de Makinen prépare donc la Suède et la Finlande avec autant de jours de tests qu’elle le souhaite et même le Monte-Carlo en conditions neige. C’est pourquoi Meeke a donc pu tester trois jours pour la Suède (donc neuf jours au total pour l’équipe) contre un voire deux aux concurrents des autres équipes. Voilà pour Toyota tire un net profit de ce règlement en préparant au maximum la Suède sans « taper » dans son quota de jours de tests…

  7. jeff dit :

    Malheureusement pour lui, il est difficile d’imaginer qu’il termine le rallye de Suède sans une « Meekade »…
    S’il y arrive et vu sa position sur la route qui devrait être favorable vendredi, il n’y aura pas grand monde devant lui !

  8. Joebarf16 dit :

    Je parie une chaude poignée de main sur MEEKE pour le plus beau passage par les portières ?
    Genre plus de cent mètres à l’équerre en butée de contrebraquage et soudé à fond, dans une courbe à gauche (on dit que le pilotes sont moins courageux dans les courbes à droite, une médisance sans doute).