Meeke : « Une nouvelle expérience pour moi »



Tout comme Dani Sordo chez Hyundai, Kris Meeke devra découvrir cette redoutable épreuve au terrain si particulier.

ur préparer cette épreuve, à 90% inchangé par rapport à 2018, le pilote britannique a forcément usé de WRC+, tout en prenant le maximum d’informations auprès des autres pilotes. 

« Le rallye de Turquie sera une nouvelle expérience pour moi. D’après ce que j’ai pu voir de loin et ce que les autres pilotes ont dit, les spéciales ont été incroyablement difficiles l’an dernier. Je vais devoir attendre de voir à quoi cela ressemble lors des reconnaissances avant de tirer des conclusions. »

Sans se donner le moindre objectif au départ, le britannique devra avant tout éviter les pièges turques pour garantir de gros points au championnat constructeurs.

« Ce sera peut-être un peu plus difficile pour moi, du fait de ne pas avoir roulé l’année dernière, mais c’est comme ça. Je ne vais pas avoir d’objectifs particuliers en terme de résultats, mais peut-être que cette approche pourrait jouer en ma faveur d’ici la fin du week-end. »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. aldo dit :

    qui va donner le rythme sur cette epreuve ?
    Il va falloir s accrocher quand même.

  2. roland59 dit :

    « je ne vais pas avoir d’objectif particulier en terme de résultat… mais peut-être que cette approche pourrait jouer en ma faveur d’ici la fin du we »…
    découvrant cette épreuve très dure, voilà une bien belle façon de voir le sujet… d’autant que JML est toujours derrière au championnat et que l’équipe doit encore passer devant Hyundai…
    personnellement, çà me paraît être une voire la bonne ligne.