Michelin prêt à « souffrir » en Suède



Dans des conditions à la limite du praticable, tous les observateurs auront le regard tourné vers les pneumatiques ce weekend, lors duquel Michelin se prépare à « souffrir ».

De l’avis général, les conditions ne sont clairement pas au rendez-vous cette année en Suède. Et si la neige est certes tombée ce mercredi dans la région de Torsby lors des reconnaissances, ce trompe-l’oeil n’a pas eu l’effet escompté du côté des techniciens et des équipages. Chez Michelin, Arnaud Rémy manager des activités rallye, se montre prudent après les premiers retours sur le parcours.

« Le Rallye de Suède est une épreuve atypique, unique dans la saison. Malheureusement, la météo hivernale attendue n’a pas été au rendez-vous en ce début d’année, et cela s’annonce comme une épreuve compliquée au niveau des pneumatiques. En effet, les MICHELIN X-Ice North 3 sont conçus pour rouler sur la glace, et ils risquent de souffrir si les surfaces rencontrées comportent une majorité de terre. »

« Il faudra donc être très attentif à la tenue des 384 clous présents sur chaque pneu, et nos conseillers techniques d’écurie seront là pour conseiller les équipages à chaque nouvelle boucle, notamment sur le nombre de roues à embarquer et les pressions à adopter. »

Avec 14 représentants présents sur place, le manufacturier auvergnat sait pertinemment que ses gommes ne seront pas adaptées face aux conditions rencontrées sur les routes empruntées*.

À la différence du Monte-Carlo où les équipages du WRC avaient le choix entre quatre typologies de pneus, seul le Michelin X-Ice North 3 est disponible pour l’épreuve suédoise. Fabriqué à Clermont-Ferrand, ce pneu est d’ailleurs dépourvu de clous dans un premier temps avant d’être envoyé à Växjö en Suède où Dackproffsen s’occupe de leur mise en place.

Composés d’acier et de tungstène et longs de 20mm (6.5mm à l’extérieur de la gomme), les 384 clous de chaque pneu seront surement mis à rude épreuve ce weekend.

*Pour preuve, Jonne Halttunen, copilote de Kalle Rovanpera, était tout heureux de voir encore un clou présent sur un des pneus de la Yaris WRC après le shakedown disputé ce jeudi matin…





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. JMB17 dit :

    C’est bien compliqué pour les pilotes :
    – S’ils sont croyants, ils peuvent toujours prier St Christophe, le patron des voyageurs !

    Pour la Suède : terre ou neige, avec ou sans glace !! Clou ou pas !
    Pour ne pas se tromper concernant le REVETEMENT de SOL !

    – Là, ils devraient plutôt s’adresser au spécialiste : Saint maCLOU !

  2. Antoine dit :

    Pourquoi ne pas avoir autorisé les pneus terre ?

    • Jean Dridéal dit :

      Parce que le règlement FIA stipule que le rallye de Suède est un rallye « Neige » et que de ce fait seul le composé « Neige » (c’est à dire le pneu étroit avec des clous) est autorisé.

      ça et il paraitrait que Michelin n’aurait pas de pneus terre prêt pour un tel cas de figure…

  3. Déception dit :

    Y a un sacré coup de balai à donner chez les gros bonnets (et bonnettes) qui sont en train de tuer le rallye.

    • JCD37 dit :

      n’oubliez pas que c’est géré par des « Very Important Person » que je traduis par des »Very Incompetentes Person » ce qui me semble plus adapté à tout ce bazar

  4. oozenoo dit :

    Sympa les 1536 clous de 20mm en acier par voiture qui vont se balader partout sur la spéciale pour chaque passage. Vraiment top.

  5. jeanlouis dit :

    ce sont surtout les pilotes qui souffrent…. à des vitesses folles chaussés de pneus inadaptés !

  6. Renaud LEON dit :

    Bonjour,

    je me pose une question, après l’interdiction des pyramido, il me semble que le règlement stipulait un nombre maxi de clous par pneus, qu’ils soient montés de l’extérieur (contrairement au pyramido), 3 « longueurs » extérieurs, et un nombre de clous minimum à la fin des spéciales. Est-ce que c’était propre au monté carlo, ou pour la Suède aussi? Et surtout Est-ce que c’est toujours d’actualité??
    D’autre part, les grands sage des la FIA on donné une espèce de dérogation pour l’attribution des points totaux malgré une épreuve tronquée, concernant les pneus, où seul les clous sont autorisés en suède, vu les conditions, ça ne serait pas plus intelligent et de bon sens que de faire une dérogation pour qu’ils puissent utiliser des terres ou neiges?? Pour la sécurité des pilotes/spectateurs (vu comme les clou dégage, pas impossibles que certain s’en prenne au bord de la route..), puis aussi éviter de défoncer les spéciales et les liaisons, ils veulent donner de l’eau au moulin de nos chers écolos de centre aéré??
    Comme d’hab, la FIA, qui te rabat les oreilles avec la sécurité, interdit des zones spectateur au MC sur des rocher 5 mètres plus haut que la spéciale dans une trajectoire que même en faisant exprès tu pourrais pas prendre, fait encore très fort.. une belle illustration de la technocratie des buveurs de coupettes… Enfin bon, ou le jours ou les fédération s’occuperont de ce qui coule de source et non des petits fours pour accompagner leur coupette…